Actualités

Pegasus : le Conseil de l’Europe rend ses conclusions et analyses de l’impact sécuritaire du spyware sur la vie privée et les droits humains !

Logiciel au moins commercialisé ou exploité depuis 2016, Pegasus avait fait l’objet d’une mise en lumière massive en Juillet 2021 par Amnesty International et Forbidden Stories : en premier lieu (à l’époque), il était question de la mise à nue des vies privées de 200 journalistes (sur la planète entière) pour 50 000 numéros de téléphone ainsi compromis par le spyware. Celui-ci visait journalistes, activistes ou toute personne étant dans le collimateur d’un Gouvernement pour établir des moyens de pression (photos pouvant déboucher à du harcèlement depuis un réseau social, avec des comptes de personnes payées dans cette intention malveillante, entre-autre) afin que la personne cesse son activité ou ses revendications ce qui avait malheureusement conduit jusqu’à la mort voire au-delà (les proches continuant d’être harcelé…). Dans un communiqué du 20 Juin 2022, le CoE (Council of Europe, Conseil de l’Europe) rendait, à son tour, ses délibérations ou conclusions au sujet de Pegasus, via un rapport dédié.

 

 

“Le rapport fournit une description technique du logiciel espion Pegasus et analyse l’impact qu’il peut avoir sur les droits de l’homme et les libertés fondamentales, en particulier le droit à la vie privée et la liberté d’expression. En outre, le rapport souligne l’effet paralysant que le logiciel espion Pegasus a ou pourrait avoir sur d’autres droits de l’homme et libertés fondamentales, notamment le droit à la dignité, la liberté de réunion, la liberté de religion et même l’intégrité physique et psychologique d’un individu […] Pegasus peut être installé complètement inaperçu sur les téléphones des victimes. Ils peuvent être suivis, écoutés, espionnés et leurs données copiées. Apple et WhatsApp ont déjà entamé des poursuites contre NSO. Pegasus n’est fourni qu’aux gouvernements, mais on craint que les gouvernements n’utilisent le logiciel à mauvais escient pour espionner leurs adversaires politiques. Il est récemment apparu que le commissaire européen belge à la justice Didier Reynders était la cible du logiciel. En plus d’une enquête du Conseil de l’Europe, le Parlement européen enquête également sur Pegasus. Omtzigt a rendu publics les premiers résultats de l’enquête sous sa direction, afin que les citoyens et les politiciens puissent les consulter. Omtzigt n’a pas beaucoup de pouvoirs pour obliger les gouvernements à répondre, mais ce n’est pas un problème, selon lui”, évoquant l’euro-député et euro-rapporteur Pieter Omtzigt qui a initié l’enquête sur une durée de trois mois.

Liste (partielle) des pays ayant exploité Pegasus ou l’ayant acquis :

  • Mexique,
  • Emirats Arabes Unis,
  • Arabie Saoudite,
  • Espagne,
  • Pologne,
  • Panama,
  • Pays-Bas,
  • Maroc,
  • Inde,
  • Israël,
  • Allemagne,
  • Hongrie,
  • Bahreïn,
  • Azerbaïdjan,
  • Arménie.

 

En 2020, le groupe NSO avait déclaré en revenu 243 millions de dollars USD. Concernant le prix de vente du spyware, selon l’enquête et pour la grille tarifaire remontant à 2016, il était demandé aux clients (pays) des frais annuels additionnels de 600 000 dollars USD “en plus des frais d’installation” à hauteur de 500 000 dollars USD pour la gestion-profils (de personnes ciblées, donc, par ce spyware) pouvant aller jusqu’à 10 personnes.

De son côté et selon le relais informatif fourni par Politico, le groupe NSO confirme qu’au moins “cinq pays” auraient utilisés ou acquis Pegasus… A veiller !

 

 

 

Sources :




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-8 :-1: :+1: :) :( 8-O

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2022 - v1.12.0