Actualités

Pegasus : quand des dirigeants politiques espagnols ont vu leurs informations comprises… à hauteur de 2,6 Go de données !

Depuis l’année dernière au moins, des ex-filtrations de données ont eu lieu pour le Premier Ministre, Pedro Sánchez, et la Ministre de la Défense, Margarita Robles : selon la plainte remontée au Bureau du Procureur Général (Espagne, vers la Haute-Cour Nationale) le 2 Mai 2022, il serait question de 2,6 Go de données ainsi extraites… entre-autres.

 

 

Concernant le Premier Ministre et pour la période oscillant entre Mai-Juin 2021, deux extractions ont été opérées : la première de 2,6 Go de données et la seconde de quelques 130 Mo de données. Concernant la Ministre de la Défense, il serait question de 9 Mo de données. Qualifiées de “illicites” et “externes” (officiellement sans relation aucune avec une agence gouvernementale reconnue, accréditée par l’Etat Espagnol, y compris le CNI, le Centre National de Renseignement), ces “intrusions externes“, n’incriminent ou n’inclinent envers aucun groupe de personnes ou de personnes mais des pistes ou éléments seraient en cours d’investigation, relatifs à des données “vérifiées et contrastées“.

Une récente audit ou étude du CCN (Centre National de Cryptographie – Espagne) confirmait l’absence de cyber-attaque ou de cyber-espionnage post-exploit (au-delà de Juin 2021) : “nous savons que, depuis ces dates, il n’y a eu aucune intervention dans ces deux terminaux. Rien ne prouve qu’une nouvelle intrusion se soit produite“, selon Félix Bolaños, Ministre de la Présidence (Moncloa). Des propos qui survenait alors que la découverte de l’intrusion avait eu lieu, justement, après cette vérification sécuritaire du CCN et du CSIC (Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique) : ces vérifications sont survenus après les publications, notamment, de Citizen Lab (et Amnesty pour la mise en lumière journalistique) qui mettaient en lumière (sécuritairement) la divulgation publique de données de nombreuses personnes et activistes sur la planète entière dont 60 dirigeants politiques (indépendantistes) catalans et basques.

Au détour de la conférence de presse du 26 Avril, le Président de la Moncloa bottait en touche quand des questions (au sujet d’éventuelles démissions ou remaniements de postes, en passant par des enquêtes plus avancées) étaient posées quand à la suite donnée : “il est important que nous soyons clairs que les institutions démocratiques travaillent dans notre pays et que nous sommes un état de droit avec toutes les garanties […] je pense que nous devrions aller étape par étape, sachant que la première chose fondamentale est de clarifier les faits[…] Et dans ce processus, pour clarifier les faits, le gouvernement d’Espagne est absolument engagé“… A veiller !

 

 

 

Sources :

 




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-8 :-1: :+1: :) :( 8-O

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2022 - v1.11.6