Actualités

Etats-Unis + Chine : le jeu médiatique du je t’aime moi non plus insécuritaire ! (et c’est (pas) dangereux (?)…)

Depuis toujours, les autorités et gouvernements américains successifs (comme d’autres pays, par ailleurs) ont toujours pointé du doigt, en matière de cyber-sécurité, les pays non-occidentaux ou, du moins, les pays asiatiques, en matière de cyber-attaque ou menaces latentes. Bien évidemment, si la plupart des recherches démontrent factuellement cet état des lieux insécuritaires, il a toujours été observé un tempérament calme du côté de la Chine, notamment… finalement et depuis le début de l’année 2022, il a été, également, observé, un changement dans cette tendance de calme apparent avec un miroir de la stratégie américaine, par le Ministère des Affaires étrangères chinois.

 

 

Mis en exergue par Wired (via ArsTechnica), un des cas les plus flagrants de ce changement a été la mise à nue des pratiques du cyber-groupe Equation : le 23 Février 2022, Pangu Lab confondait ce groupe affilié à la NSA et exploitant une porte dérobée (BVP47) pour espionner ou surveiller près de 45 pays. Par la suite et à de multiples reprises (jusqu’en Mars 2022), un magazine d’actualité, le Global Times, mettait en avant un autre outils d’Equation Group (NOPEN) via des mises en lumière, cette fois, produites par le National Computer Virus Response Center (Chine) avant que la société chinoise Qihoo 360 avance, à nouveau, des cyber-attaques chinoises provenant de cyber-attaquants aux Etats-Unis, en passant, à nouveau, par le Global Times (Avril 2022) qui revenait sur de nouvelles découvertes concernant, cette fois, Hive, un malware conçu par la CIA… autant de réparties (naming ou shaming) qui entretiennent le ressentiment, du moins en façade politique officielle, entre les deux puissances tout en soulignant que la première salve a été assenée, dans ce cyber-domaine, en 2019, alors que les Etats-Unis publiaient des ordres exécutifs pour limiter les activités d’entreprises chinoises assez florissantes à l’époque telles que Huawei qui, malgré tout, est encore là en termes de produitsnouveautés et services, sans évoquer le développement de solutions en terme de connectivité-réseau ou encore, pour contourner les restrictions, l’avènement de son premier système mobile (!) via HarmonyOS.

Outre un étalage de la surenchère dans les superlatifs ou hyperlatifs (comme avec une certaine histoire de “bouton rouge”), en arrière-plan, la Chine peut utiliser les mises en lumière sécuritaire (en pointant du cyber-espionnage, côté Etats-Unis) pour démontrer ses capacités à pouvoir déjouer ou démasquer les tentatives, tout comme les Etats-Unis qui utilisait cette stratégie déjà très largement pour légitimer, notamment, ces techniques de cyber-espionnage… A veiller !

 

 

Sources :




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-8 :-1: :+1: :) :( 8-O

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2022 - v1.11.6