Actualités

[Power Your Dreams] Xbox FC, Xbox Day le 21 Mai 2022, jeu-concours, partenariat-sponsoring FFF… le récap’ des micro-annonces du 24 Mars 2022 !

Domaine de Clairefontaine (France – football) des Bleus :
il semble manquer une étoile…

 

Malgré quelques cafouillages en retransmissions (une partie sur Twitter et une autre, vers la fin, sur TwitchTV sans préambule et après le jeu-concours numéro deux…), le compte francophone Xbox FR mettait fin au suspens entretenu depuis quelques jours, concernant les “belles initiatives” impulsées sous l’égide Xbox-FFF ; condensé des annonces du live diffusé le 24 Mars 2022 et co-animé par Marie Palot (J-One Nyûsu Show – 2014 à 2018, notamment) et Smail  Bouabdellah (animateur-commentateur Amazon Prime, Ligue 1 Uber Eats, notamment).

 

 

Celui-ci débutait avec une animation (par drones ?) en direct depuis le Stade de France assez sympathique et rappelant les bons moments, pour les fans, de l’avènement mondial, un peu partout – monolithiquement ! – dans le monde de la Xbox Series (S, X) avec les live-marathons ou encore les déclarations de Phil Spencer avec de très nombreuses surprises et concours ouverts à toutes et tous.

 

     

Ici, il s’agissait d’une animation introductive à la session en ligne de soir : elle visait avant tout à faire la promotion du partenariat-sponsoring entre la division Xbox (sous le joug de Microsoft) et la FFF.

 

L’annonce qui était évidente avant-l’heure et confirmée dès le début a été l’avènement officiel du partenariat-sponsoring de la Fédération Française de Football avec la division Xbox Gaming : “ce partenariat donne vie à notre ligne Power Your Dreams, qui célèbre les valeurs de diversité et d’inclusion partagées par Xbox et la Fédération Française de Football, permettant ainsi aux fans de football, aux associations, aux clubs amateurs, au football féminin et à tous ceux qui aiment les jeux vidéo de s’épanouir“, indique le communiqué Xbox.

 

Au-delà de ce partenariat, que l’on retrouvera sans doute par touches progressives dans les publicités-gradins sans aucun doute ou encore dans différents éléments (la soirée ayant été l’occasion, au détour de deux jeux-concours, de promouvoir des modèles de Xbox Series dont S avec manettes floquées aux couleurs des équipes de France féminines et masculines !), Xbox indique un désir “d’investir” les lieux de vie sportifs et de détente des joueurs en club, que cela soit au niveau professionnel mais aussi amateur, via le Xbox FC (Football Club) qui permettra, par exemple, de pouvoir rénover les vestiaires des clubs amateurs (sur sélection, est-il indiqué sans plus de détails) ou encore des lieux de détente comme le montre les visuels ci-dessus dévoilés en seconde partie de retransmission-live, sur TwitchTV, en plus d’une “zone de jeu dédiée et d’équipements aux couleurs” de l’union Xbox-FFF, ajoute le communiqué de la FFF.

 

Si l’idée semble, également, hautement sympathique (associer son corps de métier avec des touches de l’éco-système – marketing – Xbox), il est dommage de constater qu’il ne s’agit que d’un transfert de marque : pas de re-mentalité (design) pour permettre à ce partenariat instillé à tout les niveaux et environnements de pouvoir être visible (business) tout en restant discret pour permettre au joueur de pouvoir continuer à exploiter les lieux et infrastructures de son club (pro ou amateur, par ailleurs) en étant privilégié par rapport à la répartition des publicités et partenariats et non l’inverse. Quand on sait que la concentration est un critère primordial dans le sport (dont le football) pour assurer une victoire ou une compétition, en prenant part à la préparation mentale notamment sans évoquer les soutiens familiaux et amicaux voire des inconditionnels via les supporters, difficile d’entrevoir un environnement en toute quiétude (visuelle) avec ce simple transfert de marque que les fans Xbox ne peuvent que voir d’un œil bienveillant mais qui, dans le milieu sportif, devrait passer indéniablement par la case design, par exemple, avec une transparence ou un filigrane plus doux des coloris (le vert, notamment) pour harmoniser une pièce avec de tels étendard. Dans des termes plus simples : ce qui convient à un univers, parfois, ne convient pas à un autre : il convient d’effectuer une adaptation ce qui peut être l’occasion de lancer une branche dédiée (imaginons Xbox (e)Sport) !

Autre annonce : l’avènement d’un Xbox Day, d’ici le 21 Mai 2022. Dans le cadre de l’eCup (dont la FFF est l’organisateur-sponsoring majeur), Kadidiatou Diani (Footballeuse professionnelle internationale – ES Vitry, PSG), marraine de l’opération et Domingo (alias Pierre-Alexis Bizot – animateur-diffuseur de contenu sous TwitchTV et PopCorn) animeront cet évènement qui fera office de “journée ouverte aux clubs de football amateur“. Seront prévus :

 

  • Une visite “exclusive” à Clairefontaine,
  • Un tournoi de football mixte,
  • La finale eCup,
  • Une initiation au céci-foot (football pour personnes malvoyantes-aveugles – discipline para-Olympique),
  • Plusieurs ateliers “inclusifs animés” par associations et “experts” pour “jouer différemment” avec de “bonnes pratiques du numérique“.

 

 

Lors de la soirée, un évènement-média était organisé, sur place, au Stade de France où un espace VIP était accessible avec les lots-concours exposés, aux couleurs des équipes de France de football. Parmi les lots qui étaient à gagner, des tickets pour le match (physique) de demain soir (en direct – TV – sur M6, 21 h 05) avec l’une des consoles, quelques 200 manettes (Oskunk) et une année de Game Pass.

 

Kylian Mbappé,
joueur au PSG (ici, numéro 7) et dans l’Equipe de France.

 

En aparté et malgré un visuel explicite, Kylian Mbappé, selon les propos relayés par LeParisien (via son avocate, Delphine Verheyden) fait partie des rares joueurs à vouloir tenter de continuer à exploiter son image de sportif professionnel tout en tentant de garder un libre-choix concernant certains axes marketing ou versant dans le sponsoring de marque : un défi peu évident quand la plupart des maillots sont floqués à foison de nombreuses marques, jusqu’à l’armada de publicités lors d’évènements (inter)nationaux qui met le joueur en tant que produit, ce qui peut parfois occulter son objectif premier : sa carrière footballistique. Certaines marques étaient ainsi assumées boudées par le joueur pour les raisons ci-avant (Uber Eats, Volkswagen, Konami, Orange, Coca Cola, Fondation Xbox) en ne participant pas à certaines séances ou shooting photos. Une action que l’on ne peut saluer (et qui devient malheureusement rare, sans doute à la vue des contrats financiers juteux signés, à la clé, ce qui avait parfois desservis certains joueurs, qui se concentraient plus sur les tournage de publicités que sur leur jeu de jambe et tactique sur le terrain…). Incarnant l’un des joueurs clé de l’Equipe de France de foot masculine, Kylian Mbappé, en plus de continuer à verser une bonne partie de ses cachets (chèques) à des œuvres caritatives (comme les 300 000 euros de primes reversés à l’association Premier de Cordée, correspondant aux montants perçus à la Coup du Monde 2018), refuse d’assumer la responsabilité d’associer son image à des jeux de gains et d’argent comme BetClic ou encore KFC.

 

Didier Deschamps, sélectionneur officiel et coach de l’Equipe de France,
encerclé en arrière-plan d’un mur-wall de publicités, lors d’une conférence de presse.

 

Avant tout, il faut y voir un message fort pour éviter de faire la promotion, encore trop présente dans les médias (dont télévisuels), malgré les messages d’avertissements que la loi oblige heureusement encore, de ce type de jeu ou de nourriture addictive, dont l’ensemble est encore plus accessible, désormais, via les applications mobiles, en quelques clics. Une responsabilité qui honore le joueur encore trop peu suivi par ses compères, dans le milieu sportif voire, tout simplement, par la FFF, qui devrait opter – avec un contrôle d’organisme comme le CSA ou des associations de consommateurs – pour une visibilité moindre pour ce type de partenaires en mettant en avant-plan et avant-tout le football avant les profits de partenariats-sponsoring, y compris dans des jeux comme FIFA où les achats, associés à un joueur (qui incarne, là aussi, une sorte de marque ou produit…) peuvent vite devenir problématiques pour le porte-feuille du consommateur… A suivre !

 

 

 

 

Sources :

 




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-8 :-1: :+1: :) :( 8-O

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2022 - v1.11.6