Actualités

“Nous ne voulions pas d’un système avec une bonne réponse bien définie” : Starfield continue de se dévoiler ! (esprit Nomade…)

 

A nouveau, l’équipe de développement du jeu sous la coupe des studios Bethesda (Softworks) continuent de délivrer au compte-goutte quelques miette des aspects de jouabilité de Starfield : oscillant entre l’épopée cosmique et un jeu d’aventure où les lignes entre les appartenances ou affinités entretenues avec les Factions seront résolument floues, le jeu vidéo sera, avant tout et du point de vue du joueur, une expérience sur un monde ouvert… au-delà du Cosmos voire de l’Univers.

 

 

C’est ce que révèle cet épisode 2 axé sur un jeu avant tout “pour les nomades“, avec un choix de Faction à faire, certes, mais une possibilité de pouvoir changer d’avis voire de camp (ou d’y rester) tout en délivrant des informations à un ennemi supposé : “nous voulons vous mettre dans une situation où vous décidez […] nous permettons toujours au joueur de créer des personnages intéressants, uniques. Ce jeu est une forte montée en puissance. La technologie part de scans en modèles réels comme la photogrammétrie de nos paysages. Nous appliquons la même chose aux personnes dans le jeu. Ce n’est pas que pour l’apparence […] nous voulons que les interactions avec les PNJs (ndlr : Personnages Non-Joueurs) […] aient un impact réel et que vous pensiez que ce sont de vraies personnes […] peu importe l’histoire que nous écrivons, c’est celle que les joueurs raconteront qui leur restera en mémoire et dans leur cœur […] dans un jeu, il y a de l’amour, de l’aventure, du mystère mais avec Starfield il y a un niveau de plus avec le Cosmos, l’Univers et tout ce qui s’y cache […] nous voulons que les joueurs racontent leur propre histoire puis qu’ils y repensent et qu’ils se posent les grandes questions “pourquoi sommes-nous ici ?”, “où est-ce-que ça mène ?” et “quel est le futur de l’Humanité ?”“.

 

Au centre, un extrait du jeu The Elder Scrolls IV : Oblivion (choix des réponses – dialogues)

 

Autre point abordé, notamment : celui de la variété du choix ou de la possibilité, là aussi, de pouvoir toujours faire un choix sans culpabiliser le joueur de l’avoir décidé tout en se demandant ce que l’histoire aurait été en sélectionnant une autre réponse ou un autre choix : “cela n’a pas été amorcé comme une évolution, par exemple, du vieux système Oblivion (ndlr : The Elder Scrolls IV) mais il en reste des touches par endroit […] Il faut penser au prise de risque côté dialogue : qu’est-ce-que choisis ? Nous ne voulions pas d’un système avec une bonne réponse bien définie […] c’est un nouveau système de dialogues. C’est vraiment le meilleur que ayons jamais crée“.

 

 

La surprise, l’inattendu ou évènement perturbateur sera aussi au rendez-vous pour pimenter les missions ou quêtes, via “des simulations qui conduisent à un tas de choses folles qui peuvent se produire“, tout en ajoutant : “nous avons des disputes sur “et si un combat éclate sur le vif ?” Il faut y réfléchir : ça pourrait arriver ! (rires) Et c’est incontrôlable. La seule chose contrôlable c’est que, d’une façon ou d’une autre, le jeu doit le prendre en compte. Nous accueillons le chaos (rires) : on voit ce qu’il se passe et, en général, on s’amuse bien“.

 

Le joueur “Capitaine” (de vaisseau) sera épaulé, est-il rappelé, par un robot ou un assistant robotique nommé Vasco au travers du périples où différentes Factions seront rejoignables, dont (rappel) :

 

  • L’Union Coloniale “qui représente le futur idéalisé de la République spatiale“,

 

  • La Confédération LiberAstra “qui est orientée Western-Fantasy spatial” (population en frontière),

 

  • Ryunjin Industries “qui représente les grosses entreprises” (“la meilleure introduction” au jeu, selon l’un des développeurs de l’équipe Starfield),

 

 

  • La Flotte écarlate : un point plus développé est produit concernant cette dernière Faction. Il est ainsi expliqué qu’ils “ne sont pas juste l’ennemi […] vous pouvez rejoindre les pirates ou faire des rapports à vos supérieurs et devenir une sorte de policier de l’Espace. Donc vous pouvez incarner un gentil mais, malgré tout, jouer en tant que méchant (ndlr : personnage)“. Le joueur aura donc la possibilité de se rallier à une Faction tout en délivrant des informations ou en établissant des affinités avec une – autre – Faction.

 

Starfield est ardemment attendu d’ici la fin d’année, le 11 Novembre 2022 sur PC (Windows 10-11, Steam) et en exclusivité (Bethesda oblige) sous Xbox Series (S, X – jouable J1 via GamePass)… A suivre !

 

 

 

Source : ObsidianAnt (Youtube) – 17 Mars 2022 – Starfield : récap’ de l’épisode 2 + commentaires ou développement de certains points.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-8 :-1: :+1: :) :( 8-O

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2022 - v1.11.6