Actualités

[MAJ 26 / 03] “Nous avons subi une attaque DDOS” : le site Wikimapia hors-ligne !

 

>>> Mise à jour du 26 Mars 2022 : sans explications pour l’heure, le site semble être à nouveau en ligne et / ou opérationnel… A veiller ! <<<

 

>>> Mise à jour du 23 Mars 2022 : depuis quelques jours, un complément dans la page d’accueil (toujours blanche) indique la mention “cyber-attaque” sans plus de détails… A veiller <<<

 


Actualité originelle, le 10 Mars 2022

Depuis le 1er – 2 Mars 2022, le site de cartographie libre en ligne : “Wikimapia est hors-ligne pour quelques temps (jours voire même semaines). Restez à l’écoute. Explications plus tard” peut-il être lu en page d’accueil…

 

 

“Au cours de ces tristes jours, nous avons rencontré une attaque DDoS pour la première fois depuis le début. Notre équipement ne peut pas supporter une telle force brute. Wikimapia a été indisponible pendant plus de 7 heures et ne fonctionnera probablement pas pendant les attaques. Paramètres d’attaque pour un intervalle de 300 secondes : Seuil de paquets 200 000 paquets/s, Somme 81.190.000 paquets/300s (270.633 paquets/s)” est-il communiqué depuis le 1er Mars 2022 sur le compte Facebook ainsi que dans un billet de blog (encore accessible en données brutes). Le lendemain et toujours depuis le compte Facebook officiel, l’équipe du site indique que le site “est hors-ligne pour quelques jours“.

 

Pour l’heure, pas d’explications officielles mais il est supposé que cette suspension de site Web intervient alors que la Douma vient d’adopter une loi pour appliquer des sanctions pénales contre quiconque diffuse ou publie de “fausses” informations à l’égard du pays ou des forces armées russes. Parmi les mesures, cette loi prévoit jusqu’à 15 ans de prison. Bon nombre de médias ou correspondances journalistiques (dont la BBC, relaye TheVerge) ont déjà annoncé publiquement la continuité de leur travail mais en dehors de la Russie. D’autres journalistes comme Benoît Vitkine (LeMonde – correspondant en Russie), plutôt que “de peser” les “mots“, préfèrent ne plus rien publier sur les réseaux sociaux alors-même que la liberté d’expression semble déjà égrainée depuis quelques années, déjà et notamment sur les réseaux sociaux, par des modérations ou suspensions de comptes ; au-delà d’autres lois (hors cas de la Russie) répressives (mais, bien évidemment, aux sanctions plus légères) visant à lutter contre la désinformation ou fake news… A suivre !




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-8 :-1: :+1: :) :( 8-O

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2022 - v1.11.6