Actualités

SPUR : un chien-robot à application militaire intégrant des balles Creedmoor 6,5 mm !

Ghost Robotics vient de partager un nouveau modèle de chien robotique : prénommé SPUR (Special Purpose Unmanned Rifle), il intègre sur son dos une arme assez redoutable permettant de cracher des balles 6,5 mm Creedmoor.

 

 

Ces fonctionnalités offrent également à l’opérateur la possibilité d’éliminer les dysfonctionnements et de décharger la plate-forme en toute sécurité avant la récupération. Chambré dans 6,5 Creedmoor permet un tir de précision jusqu’à 1200 m, le SPUR peut également utiliser une cartouche OTAN 7,62 × 51 pour la disponibilité des munitions. Grâce à ses capteurs hautement performants, le SPUR peut fonctionner dans une multitude de conditions, de jour comme de nuit. Le SWORD Defence Systems SPUR est l’avenir des systèmes d’armes sans pilote“, est-il introduit sur le site officiel dédié.

Outre l’arme assez massive permettant de tirer de telles balles (réelles, dignes d’un fusil pour sniper, est-il mis en avant au sein d’un tweet du 12 Octobre 2021, par l’entreprise), il se compose d’un zoom optique 30X (capteur EO LVDS – sortie vidéo), d’une caméra thermique Flir Boson Teledyne 24.4 mm (18 degrés) HFoV et, entre-autres, d’un camouflage 3ième Gen Night Vision. Il accuse un poids d’environ 7,7 Kg.

Sans évoquer le flou juridique mondial actuel, ce type de solutions robotiques apporte un risque sécuritaire potentiellement latent autant pour le citoyen que pour le système propre à ce type de chien conçu robotiquement, du fait que l’on conçoit un système à intelligence artificielle avant-même de pouvoir pérenniser de manière stable et éprouvée un support lié à cette technologie : le cas des objets IoT reflète bien ce dernier point avec, malgré les contre-mesures et parades sécuritaires, un contournement qui sera presque toujours de mise, selon le type de connaissances requises pour exploiter les micro-faiblesses. Sur le plan éthique ou moral, de nombreuses interrogations doivent se poser : “la décision de prendre une vie humaine ne devrait jamais être déléguée à une machine. Il y a une composante morale à cette position, que nous ne devrions pas permettre aux machines de prendre des décisions vitales pour lesquelles d’autres – ou personne – ne seront coupables. Il existe également un argument pragmatique puissant : des armes autonomes létales, sélectionnant et engageant des cibles sans intervention humaine, seraient dangereusement déstabilisantes pour chaque pays et chaque individu. Des milliers de chercheurs en IA s’accordent à dire qu’en supprimant le risque, l’imputabilité et la difficulté de tuer des humains, les armes autonomes mortelles pourraient devenir de puissants instruments de violence et d’oppression, en particulier lorsqu’elles sont liées à des systèmes de surveillance et de données“, était-il, en partie, argumenté dans la lettre ouverte ou d’engagement actée par 3 253 personnes physiques (247 entités morales)… A suivre !

 

 

 

Sources :

  • S. W. O. R. D. Defense Systems (site officiel) – SPUR,
  • Ghost Robotics (Twitter) – 12 Octobre 2021 – SPUR.



  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.11.4a