Actualités

“Le delta de la rivière en forme d’éventail de Jezero a connu des inondations tardives” : La NASA confirme des traces passées d’eau et de vie sur Mars !

Cliché effectué par MRO (Mars Reconnaissance Orbiter) via le HiRISE (High Resolution Imaging Experiment),
mettant en valeur le Delta (gauche-haut), un bout du Delta nommé Kodiak (gauche-bas) et Perseverance (bas-droit).
(Source : NASA-JPL)

 

Toujours en pleine exploration scientifique, Perseverance per(severe) siste et signe en continuant à progresser dans ses objectifs d’études sur Mars : parmi eux, un est en passe d’être validé ; la recherche de traces passées d’eau et / ou de vie !

 

 

Les résultats sont basés sur l’imagerie détaillée du rover fournie de longues pentes abruptes appelées escarpements ou escarpements dans le delta, qui se sont formés à partir de sédiments s’accumulant à l’embouchure d’une ancienne rivière qui alimentait il y a longtemps le lac du cratère. Les images révèlent qu’il y a des milliards d’années, lorsque Mars avait une atmosphère suffisamment épaisse pour supporter l’écoulement de l’eau à sa surface, le delta de la rivière en forme d’éventail de Jezero a connu des inondations tardives […] Au moment où les images ont été prises, les escarpements se trouvaient au nord-ouest du rover et à environ 2,2 kilomètres. Au sud-ouest du rover, et à peu près à la même distance, se trouve un autre affleurement rocheux important que l’équipe appelle “Kodiak”. Dans son passé ancien, Kodiak était à la limite sud du delta, qui aurait été une structure géologique intacte à l’époque“, indique le communiqué de la NASA-JPL, le 7 Octobre 2021. Les clichés ont été effectués via les MastCam-Z gauche et droite de Perseverance et le RMI (intégré à la SuperCam), le Remote Micro-Imager : une prise photographique sur le terrain (autrement que via une position orbitale, avant la mission Mars) a permis d’affiner les clichés originels et de confirmer la théorie de traces anciennes d’eau ou de liquide, du moins, à cet endroit de la planète rouge, au Nord-Est. Il s’agit d’un petit bout résiduel – sans doute érodé par une rivière ou un courant ? – du Delta.

 

Etude soumise originellement à la revue Science depuis le 12 Juillet 2021 (publication depuis le 7 Octobre 2021), l’ensemble des chercheurs s’accordent pour valider les pistes géologiques nombreuses menant vers des traces de liquides aqueuses avec des fluctuations, au fil du temps, dans la zone gravitant autour de Jezero et du Delta, grâce à l’analyse des strates : “nos résultats indiquent que le niveau du lac pendant le dépôt des unités k1 à k4 (environ -2 500 m et -2 490 m) était d’environ 100 m en dessous du niveau inféré du lac en système ouvert. Ainsi, le lac Jezero a été fermé (pas d’émissaire) au moment de la progradation du delta à Kodiak, qui est un système hydrologique propice aux fluctuations à court terme du niveau du lac. Néanmoins, la stratigraphie globale indique une progradation du système du delta occidental et une régression à long terme du niveau du lac […] La présence de matériaux à gros grains (cailloux et blocs) dans les forêts escarpées est caractéristique des deltas de type Gilbert progressant vers des systèmes lacustres profonds. L’altitude la plus élevée du lac enregistrée par la transition des sommets aux forêts à Kodiak a une altitude d’environ -2 490 m, bien en dessous des niveaux du lac proposés précédemment de -2 395 m et -2 250 m sur la base de la topographie du bassin . Les dépôts du delta de Kodiak sont situés à 5 km de l’émissaire, et ils correspondent à une régression vers des niveaux inférieurs du lac car ils se sont formés après qu’une grande partie du delta se soit déjà déposée. Nos résultats n’excluent pas les périodes de niveaux de lac permanents plus élevés dans le cratère, mais impliquent que de telles périodes se sont produites avant celle enregistrée à Kodiak. Nos observations de Kodiak indiquent que le front du delta s’étendait à environ 1 km plus au sud que l’escarpement principal de l’éventail ouest. Les gisements du delta pourraient s’être étendus à l’origine plus vers l’est également“.

 

De quoi largement valider la seconde étape du programme scientifique pour Perseverance qui partira plus en direction du Delta, d’ici “l’année prochaine“… A suivre !

 

 

Sources :




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.11.4a