Actualités

RGPD : le régulateur irlandais tranche en infligeant une amende à WhatsApp à hauteur de 225 millions d’euros !

La filiale irlandaise de WhatsApp vient d’écoper d’une amende de 225 millions pour n’avoir pas harmoniser ses conditions d’utilisation en fonction du RGPD ; des clauses non-conformes qui avait été laissé en l’état depuis environ trois ans.

 

 

La Commission de protection des données (DPC) a annoncé aujourd’hui la conclusion d’une enquête GDPR qu’elle a menée sur WhatsApp Ireland Ltd. L’enquête de la DPC a commencé le 10 décembre 2018 et elle a examiné si WhatsApp a rempli ses obligations de transparence GDPR en ce qui concerne la fourniture d’informations et la transparence de ces informations pour les utilisateurs et les non-utilisateurs du service WhatsApp. Cela inclut les informations fournies aux personnes concernées sur le traitement des informations entre WhatsApp et d’autres sociétés Facebook. À la suite d’une enquête longue et approfondie, le DPC a soumis un projet de décision à toutes les autorités de surveillance concernées (CSAs) en vertu de l’article 60 du RGPD en décembre 2020. Le DPC a par la suite reçu des objections de huit ASC. La DPC n’a pas pu parvenir à un consensus avec les CSAs sur l’objet des objections et a déclenché la procédure de règlement des litiges (article 65 RGPD) le 3 juin 2021“, est-il indiqué au sein du communiqué de la Data Protection Commission (DPC), le 2 Septembre 2021. Sont mis en en cause (ou non-respectés) :

 

  • Article 5, 1a : Principes relatifs au traitement des données à caractère personnel ;

  • Article 13 : Informations à fournir lorsque des données à caractère personnel sont collectées auprès de la personne concernée. Un manquement global (points et sous-points confondus) du RGPD dont un manque de transparence quand à la donnée qui transite entre WhatsApp et la maison-mère, Facebook ainsi que ses filiales ;

  • Article 83, 2a-k (inclus) : Conditions générales pour imposer des amendes administratives.

 

 

Remontant à Décembre 2018, l’European Data Protection Board (EDPB) avait pris le relais de l’enquête en appuyant les constatations de la DPC tout en développant de manière plus dense les manquements juridiques reprochés à WhatsApp à l’égard du règlement européen de la protection des données, ce qui a conduit, entre-autres, à revoir à la hausse le montant de l’amende. En plus de cette dernière, l’entreprise a reçu une injonction pour se mettre en conformité rapidement, en corrigeant notamment les nombreux points listés et explicités dans la décision de l’EDPB… A suivre !

 

 

 

Source : DPC – 2 Septembre 2021 – WhatsApp : amende de 225 M d’euros pour manquements au RGPD.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.10.0