Actualités

[Détente] IBM 5150 : bon ninif’ au premier ordinateur personnel de la marque qui fête ses 40 ans !

Twilight Zone qui ramène à quelques (dizaines !) d’années, le début des années 1980 ne voyait pas l’arrivée que de nouvelles influences musicales entre-autres mais, également, l’avènement des premiers pas logiciels du PC, pour Personal Computer. A l’époque il s’agissait d’une petite révolution non pas en terme de design ni même de taille (même si déjà ici on condensait des ordinateurs aux allures de penderies à vêtements avec une jungle de boutons et de bobines – de l’époque – dans une boîte qui déjà pouvait se poser sur une surface type table et permettait d’avoir un terminal avec un écran en face de l’utilisateur – qui n’avait plus à bouger dans la grande salle avec ces imposantes machines – tout en saisissant les commandes ou la programmation désirée) mais en terme de taille avec les fameuses disquettes souples grandes largueurs (très fragiles) que l’on pouvait insérer directement dans le périphérique dédié… Autant d’innovation qui ont fait de la date du 12 Août 1981, un moment-clé pour l’informatique.

 

Apple Computer, en Mai 1980, dégaine déjà son IIIième du nom !

 

Prémices des premiers pas (mondiaux) d’IBM, l’entreprise conçoit le modèle 5150 grâce à une équipe d’ingénieurs menée par Philip Don(ald) Estridge. Né le 23 Juin 1937 en Floride (Etats-Unis, Jacksonville) ses travaux lui ont permis d’atteindre le poste de VP IBM en 1984 tout en continuant de diriger le déploiement commercial mondial de ce PC. Fine bouche, le monsieur aurait refusé un poste au sein d’Apple proposé par Steve Jobs, à l’époque.

 

De gauche à droite : l’IBM PC et son inventeur originel,
Philip Donald Estridge !

 

Une décision qui fait échos sur le leitmotiv principal, peut-être, de l’ordinateur personnel IBM : il s’agissait, toujours à l’époque, de proposer une offre plus compétitive : si l’Apple I (1976) ne payait pas de mine, il montrait une avancée technologique que n’avait pas encore IBM qui a du patiemment développer sa propre solution matérielle et logicielle tout en voyant défiler – avec le succès – les innombrables modèles d’Apple dont le II (1977) ou encore l’Apple III, déployé commercialement en Mai 1980 avec un modèle, pour l’époque, assez minimaliste, aux allures de minitel, par exemple.

 

Sur ces entre-faits et malgré des solutions – onéreuses : à destination des professionnels qui pouvaient se le payer… à hauteur de 20 000 dollars ! – PCs made in IBM déjà existantes (modèle 5100 déployé en 1975 notamment), l’entreprise devait se hisser à la hauteur d’Apple en proposant un PC mais abordable en terme de prix, pour le consommateur lambda. A l’époque, l’idée de verrouiller l’utilisateur avec des pièces non-remplacable dans le cadre d’un dépannage n’était pas concevable : IBM voulait pouvoir proposer un produit conçu en série avec des pièces que n’importe quel dépanneur pourrait changer, au besoin. Un premier prototype – défaillant – a été conçu en partenariat avec Atari qui fournissait les pièces et, côté CPU, c’est un Intel 8088 qui a été intégré. La bête intégrait 16 Kb ou 64 Kb de RAM (extensible jusqu’à 256 Kb) ce qui peut faire sourire aujourd’hui et la capacité de stockage pouvait aller jusqu’à 320 Kb avec un port pour les cassettes d’enregistrement (bandes) en option bien évidemment, IBM oblige. Pour le BASIC, paradoxalement, l’entreprise a préféré rester sur les goûts du public déjà averti en priorisant Microsoft plutôt que la propre licence IBM.

Commercialisé à un prix de départ de 1 565 dollars USD (sans lecteur de disque : en option là aussi), il s’agissait d’un énorme pas en avant du côté tarifaire car l’on passait d’un cinq chiffres à un petit quatre chiffres à la vue de la bête avant-gardiste. Il se serait écoulé, en moyenne 40 000 PCs par mois, suivant les périodes de ventes… Bon ninif’ !

 

 

Source : Wikipédia – IBM PC (modèle 5150).




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.10.0