Actualités

Mars : quand les données sismiques de SEIS dans le cadre de la mission Insight révèlent les caractéristiques bio-chimiques de la planète !

Vue, depuis Mars, du sismomètre SEIS qui détecte et analyse les ondes !

 

De révélations en révélations, la mission Insight, qui a pris son envol en Mai 2018 pour une venue sur Mars effective en Novembre de la même année, vient de mettre en lumière l’intérieur-même de la planète rouge. S’appuyant sur SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure), les données ont été publiées au 23 Juillet 2021 au sein de la revue scientifique Science (accès payant) et sont le fruit d’un partenariat avec, bien sûr, la NASA mais, également, le CNES, le CNRS, l’Université de Paris et l’Institut de physique du globe de Paris.

 

 

Avec le succès du déploiement de l’expérience SEIS à la surface de Mars début 2019, les scientifiques de la mission, dont les 18 co-auteurs français impliqués et affiliés à de nombreuses institutions et laboratoires français1, et leurs collègues de l’ETH de Zurich, de l’Université de Cologne et du Jet Propulsion Laboratory de Pasadena, ont collecté et analysé les données sismiques d’une année martienne (soit presque deux ans terrestres) […] Ces nouvelles mesures, couplées avec des modélisations minéralogiques et thermiques de la structure interne, ont permis de s’affranchir de la contrainte de station unique. Une méthode qui ouvre une nouvelle ère pour la sismologie planétaire“, est-il souligné.

Trois études ont été menées et ont apportés les mises en lumière suivantes :

 

  • Croûte martienne : révélée par les allers-retours de SEIS, la composition s’avère “altérée” dans trois grandes zones distinctes (10 Km, 20 Km et 35 Km) ;

  • Manteau : la base d’analyse se sert toujours du trajet de l’onde avec, en rebond, la “réflexion” des ondes sur la surface de la planète. Un différentiel est effectué pour permettre d’évaluer le manteau supérieur et sa composition mais, aussi, la variation des ondes sismiques en terme de (retour) vitesse ; résultat : un “flux de chaleur” entre 3 et 5 fois moindre que celui de la Terre ;

  • Réflection des ondes : à partir d’une banque de données intégrant “plusieurs milliers de modèles de manteau et de noyau par rapport aux phases et signaux observés“. Une énergie excédentaire a été vue dans un rayon spécifique (entre 1 790 Km et 1 870 Km) ce qui trahirait des “éléments légers”  dans le cœur du noyau liquide.

 

Cette étude regroupe un ensemble de données collectées au cours de “plus de deux ans de surveillance” de l’activité sismique de Mars et permette déjà d’apprécier la lumière faite sur ces investigations… A suivre !

 

 

 

Source : CNRS – 22 Juillet 2021 – Mars : analyse du noyau de la croute et du manteau de la planète via SEIS.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.11.0