Articles

“La méthodologie décrite par Amnesty pour identifier les noms de processus Pegasus est solide” : CitizenLab confirme les abus du spyware envers la communauté journalistique, les ONGs et leurs proches !

Chantages, menaces, mort : le cocktail dangereux de Pegasus qui impacte 50 000 numéros de téléphones de journalistes et militants dans le monde !

 

Le rapport détaillé et technique d’Amnesty International prouve vraisemblablement le contraire : dans le cadre du projet Pegasus (initié depuis, au moins, 2016, par Forbidden Stories et dont les conclusions ont été publiées depuis le 18 Juillet 2021, en association avec Forbidden Stories et la section Security Lab d’Amnesty International grâce aux recherches de 80 journalistes regroupant 10 pays), il serait question d’un exploit critique mettant en exergue environ 200 journalistes dans le monde entier qui ont vu leurs données comprises comme les numéros de téléphone, à hauteur de 50 000 : “selon une analyse de ces enregistrements par Forbidden Stories et ses partenaires, les téléphones d’au moins 180 journalistes ont été sélectionnés dans 20 pays par au moins 10 clients d’ONS. Ces clients gouvernementaux vont de l’autocratique (Bahreïn, Maroc et Arabie saoudite) à la démocratie (Inde et Mexique) et couvrent le monde entier, de la Hongrie et l’Azerbaïdjan en Europe au Togo et au Rwanda en Afrique. Comme le montrera le Pegasus Project, beaucoup d’entre eux n’ont pas eu peur de sélectionner des journalistes, des défenseurs des droits humains, des opposants politiques, des hommes d’affaires et même des chefs d’État comme cibles de cette technologie invasive“, dénonce Forbidden Stories. Pression, emprisonnement, menaces voire, parfois, meurtre… la cyber-surveillance de certains acteurs journalistiques ou d’acteurs-militants de causes ou engagés auraient été l’une des finalités du logiciel Pegasus qui se voulait, pourtant et à la base, vertueux.

Bon nombre de journalistes et militants auraient été ainsi tués de manière préméditée : parmi eux, Jamal Khashoggi, un journaliste œuvrant au Washington Post et tué le 2 Octobre 2018. Quelques mois avant, rapporte Forbidden Stories, Omar Abdulaziz, un proche, avait été pris à parti via une cyber-surveillance accrue pas le groupe NSO et son logiciel de surveillance qui, officiellement, se défend d’avoir voulu attenté à la vie de Jamal Khashoggi. Des investigations complémentaires auraient cependant révélé que les proches du journaliste défunt – sa compagne ainsi que son fils – auraient été pris pour cible quelques jours après son décès. Pour l’heure, les mises en lumière tendent vers des pistes convergeant vers des clients originaires d’Arabie Saoudite ou encore des Emirats Arabes Unis. “Le 2 mars 2017, le journaliste mexicain local Cecilio Pineda a sorti son téléphone et enregistré sa dernière émission. Dans ce document, le journaliste de la ville d’Altamirano, qui dirigeait un Facebook avec plus de 50 000 abonnés, a parlé d’une prétendue collusion entre la police nationale et locale et le chef d’un cartel de la drogue. Deux heures plus tard, il était mort – abattu au moins six fois par deux hommes à moto alors qu’il gisait dans un hamac à l’extérieur d’un lave-auto“, décrit Forbidden Stories, en citant l’un des innombrables exemples de meurtres qui seraient en corrélation directe avec Pegasus.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.10.0