Actualités

[Insolite] Mars : des lacs souterrains découverts par JPL et la NASA et qui corrèleraient les mises en lumière initiées par l’Agence Spatiale Européenne !

En blanc, la calotte glaciaire du Pôle Sud de Mars (eau gelée + CO2 gelé).
Cliché effectué par Mars Express (ESA), le 17 Décembre 2012 (infrarouges + vert + bleu) via une caméra HD !

 

En effet, dès 2018, l’Agence Spatiale Européenne mettait en relief des traces potentielles d’eau ou de liquides en-dessous de la surface de Mars. Si, à l’époque les observations apportées par l’orbiteur Mars Express n’avait pu confirmer sur le terrain les relevés cartographiques (radar MARSIS : Mars Advanced Radar for Subsurface et Ionosphere Sounding – Radar de pointe pour le sondage de la subsurface et de l’ionosphère de Mars) effectués depuis le Pôle Sud de la planète, une étude émanant de scientifiques de la NASA et de la division robotique JPL viendrait corroborer de manière ferme cette hypothèse !

 

 

“Nous ne savons pas si ces signaux sont de l’eau liquide ou non, mais ils semblent être beaucoup plus répandus que ce que l’article original a trouvé […] Soit l’eau liquide est courante sous le pôle sud de Mars, soit ces signaux indiquent autre chose“, confirme Jeffrey Plaut, un des chercheurs JPL ayant participé à l’étude publiée au sein de la revue Geophysical Research Letters (accès payant), depuis le 16 Juin 2021. Les découverts ont été faites, également, dans la zone du Pôle Sud, au sein d’un gisement “stratifié” (glace gelée + glace sèche + dépôts de poussière accumulés pendant “des millions d’années“). Tout comme sur Terre, les différentes strates de glace ou de roche sont un témoignage des époques climatiques passées.

 

 

Mais alors : eau ou pas eau ? La question réside : si les relevés indiquent clairement une concentration souterraine d’un élément (mais non en état liquide, à la vue des températures – froides – extrêmes), pour l’heure, cette concentration est estimée avérée en terme d’étendue (10 à 20 Km) et ce, malgré les 15 ans de données accumulées par MARSIS. Du coup, pour confirmer que eau il y a, la question inverse est posée : quelle est le facteur déclencheur qui pourrait confirmer un état liquide comme l’eau ? Un cycle volcanique pourrait étayer l’hypothèse. Là encore, pour pouvoir maintenir un tel état à cet endroit très froid (-63 degrés Celsius et selon la zone observée !), il faudrait qu’une chaleur géothermique soit à l’œuvre… et le “double” est-il précisé ! Malgré la présence de “reflets brillants“, une activité volcanique n’a pas été prouvée dans cette région de Mars mais la mentalité, croisée avec les données cartographiques de l’ESA et du radar développé par la branche italienne de Thales Alenia Space, reste plus qu’intéressante à aborder. Reste à voir comment Perseverance, notamment en remontant vers le Delta de Jezero (mission principale numéro 2), pourra confirmer ou infirmer une telle hypothèse… A suivre !

 

 

Source : JPL, NASA – 24 Juin 2021 – Mars : présence potentielle de lacs souterrains (et d’eau).




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.11.0