Actualités

Déchets d’équipements électriques ou électroniques : l’OMS “appelle les exportateurs, les importateurs et les gouvernements à prendre des mesures efficaces et contraignantes” !

Alors que la technologie ne cesse d’évoluer voire de muter sous presque toutes les formes, toujours plus gourmandes en ressources, elle délaisse également, de manière toujours plus croissante, des tonnes de déchets un peu partout sur la planète…

 

Dans un rapport assez édifiant, les e-déchets (regroupant les équipements, matériels électriques et / ou électroniques) et leurs effets sur le corps humain (dont les enfants, premiers impactés, notamment avec le travail – souvent – forcé de ces derniers dans le monde entier) ont de beaux jours devant eux : l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) vient de dresser des conclusions et recommandations, en recensant de manière chiffrée et au moins depuis 2019, la valeur en poids et en maladies de ces e-déchets. Cœur de ce sujet, voici une liste (condensé : non-complète) des pays accueillant ces déchets (exprimés en Kilotonne, Kt et relatif uniquement pour l’année 2019…)  et / ou n’ayant pas une législation assez conséquente pour juguler ces derniers :

 

  • Chine : 10 129 Kt,
  • Etats-Unis : 6 918 Kt,
  • Inde : 3 230 Kt,
  • Japon : 2 569 Kt,
  • Brésil : 2 143 Kt,
  • Russie : 1 631 Kt,
  • Allemagne : 1 607 Kt,
  • Royaune-Uni : 1 598 Kt,
  • France : 1 362 Kt,
  • Mexico : 1 220 Kt,
  • Espagne : 888 Kt,
  • Turquie : 847 Kt,
  • Canada : 757 Kt,
  • Pologne : 443 Kt,
  • Pakistan : 433 Kt,
  • Arabie Saoudite : 595 Kt,
  • Égypte : 586 Kt,
  • Australie : 554 Kt,
  • Vénézuela : 300 Kt,
  • Malaisie : 364 Kt,
  • Argentine : 465 Kt,
  • Algérie : 309 Kt,
  • Vietnam : 259 Kt
  • Bangladesh : 199 Kt,
  • Grèce : 181 Kt.

Les volumes de déchets d’équipements électriques et électroniques sont en hausse à l’échelle mondiale. Selon le Global E-waste Statistics Partnership (GESP), ils ont augmenté de 21 % au cours des cinq années qui ont précédé 2019, année au cours de laquelle 53,6 millions de tonnes de déchets électroniques ont été générées. À titre de comparaison, les déchets électroniques produits l’an dernier représentaient l’équivalent, en poids, de 350 navires de croisière qui, placés bout à bout, formeraient une ligne de 125 km de long. Cette augmentation du volume des déchets devrait se poursuivre à mesure que l’utilisation des ordinateurs, des téléphones portables et des autres appareils électroniques dont l’obsolescence est rapide, continue de progresser. Seulement 17,4 % des déchets électroniques produits en 2019 sont parvenus jusqu’aux installations formelles de gestion ou de recyclage, selon les estimations les plus récentes du GESP, le reste étant mis au rebut illégalement, principalement dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, où ils sont recyclés par des travailleurs du secteur informel. La collecte et le recyclage appropriés des déchets d’équipements électriques et électroniques sont pourtant essentiels pour protéger l’environnement et réduire les émissions nocives pour le climat. En 2019, le GESP a constaté que ces 17,4 % de déchets électroniques correctement collectés et recyclés permettaient d’empêcher le rejet dans l’environnement de 15 millions de tonnes d’équivalents CO2“, indique le communiqué officiel de l’OMS, le 15 Juin 2021 pointant ainsi du doigt, entre les lignes, pas moins de 82,6 % de e-déchets, dans le monde, non-recyclés…

 

Plomb, Chrome, Cadmium, Mercure, Nickel, Lithium, Baryum, Beryllium, retardateurs de flammes bromés : bon nombre de composants (cartouches d’encre, batteries, lampes fluorescentes, machine à rayons-X, capteurs, moniteurs, circuits imprimés, disques durs et, entre-autres – la liste étant infiniment longue – tubes cathodiques) retrouvent une vie d’un nouveau genre en étant transformé… dans les organes des personnes à proximité qui respirent leur dégradation ou leurs composants lentement dégradés au fil du temps, faute d’un recyclage en bonne et due forme.

Témoignages et preuves à l’appui (adultes, enfants voire femmes enceintes réparties sur la Terre entière), l’OMS explique qu’à presque tout les niveaux de la vie humaine, ces décharges ou e-déchets non traités représentent, à terme, un risque de mort plus que palpable : dans l’alimentation (par ingestion d’un produit ou liquide contaminé), dans l’air (particules et gaz), pour les bébés avant la naissance (du fait que la personne enceinte inhale ou avale des substances contaminées telles que l’arsenic ou encore le zinc) voire pour ceux et celles ayant un contact physique direct avec ces substances. Il est rappelé que les protections et barrières biologiques ne sont pas pleinement efficaces avant l’âge de deux ans : un fait souligné par l’OMS qui évoque clairement le travail des enfants qui vont – bien trop – souvent gagner leur vie dans ces monticules.

L’axe écologique s’inscrit avec d’autres dans le cadre du programme ODD (Objectifs pour le Développement Durable) qui vise, d’ici 2030 et pour l’ensemble des pays de la Terre théoriquement, a équilibrer (vie, pauvreté, croissance économique, sécurité…) les modes de vie de l’humain sur la planète tout en tentant d’y associer, éthiquement et durablement, la planète. “Alors que les déchets électroniques sont de plus en plus générés localement dans les pays à revenu faible et intermédiaire – en Asie de l’Est et du Sud-Est, le volume des déchets électroniques a augmenté de 63 % entre 2010 et 2015 – les débris numériques des économies avancées continuent d’être expédiés à l’étranger. pour contourner les règles nationales de recyclage“… A suivre !

 

 

Source : OMS – 15 Juin 2021 – Rapport 2019 : les enfants et les déchets numériques (communiqué)




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.10.0