Actualités

[Insolite] Lune : le programme de Radio-Telescope de Cratère Lunaire évolue en phase II pour affiner l’outil qui se logera dans un cratère ! (comme l’Étoile de la Mort ou Noire…)

Effectivement, à l’image de l’Étoile de la Mort ou Étoile Noire de la franchise romanesque et cinématographique Star Wars, la NASA, depuis Avril 2020 et avec le concours du NIAC (NASA’s Innovative Advanced Concepts) a imaginé (ou dupliqué depuis un certain film… ?) un concept assez fou : loger un télescope sur la Lune depuis l’un des renfoncements de ses nombreux cratères ! En effet, le 7 Avril 2020, de son nom technique abrégé, le LCRT (Lunar Crater Radio-Telescope) était un dispositif imaginé, avant-même la première mission sur la Lune (Artémis I, 2024), pour établir des mesures radios (ondes) à grande distance pour étudier le fond cosmique de l’Espace “après le Big Bang mais avant que les premières étoiles ne clignotent“. Cette période, appelée Age Sombre, reste encore méconnue et pourrait faire toute la lumière sur certains aspects chimiques anciens ou actuels de la planète mais aussi d’autres parties de l’Univers…

 

 

“Après des années de développement, le projet Lunar Crater Radio Telescope (LCRT) a reçu 500 000 dollars pour soutenir des travaux supplémentaires alors qu’il entre dans la phase II du programme Innovative Advanced Concepts (NIAC) de la NASA […] Les radiotélescopes sur Terre ne peuvent pas sonder cette période mystérieuse car les ondes radio à grande longueur d’onde de cette époque sont réfléchies par une couche d’ions et d’électrons au sommet de notre atmosphère, une région appelée ionosphère. Les émissions radio aléatoires de notre civilisation bruyante peuvent également interférer avec la radioastronomie, noyant les signaux les plus faibles. Mais de l’autre côté de la Lune, il n’y a pas d’atmosphère pour refléter ces signaux, et la Lune elle-même bloquerait le bavardage radio de la Terre“, indique le communiqué officiel, le 5 Mai 2021.

 

Un rover DuAxel, conçu par l’équipe JPL, se baladant dans le désert Mojave (Terre) !

 

Le dispositif ainsi logé dans le creux d’un cratère lunaire ferait 1 km de large pour une taille dudit cratère de plus de 3 Km de large. A titre comparatif, la NASA évoque des télescope terrestres bien moindres qu’ici et qui sont néanmoins considérés comme les plus massifs dans cette catégorie : 500 mètres pour le FAST (Five hundred meters Aperture Spherical Telescope – Chine) contre 305 mètre de large pour celui situé (observatoire) à Puerto Rico qui avait subi, en Décembre 2020, des dégâts critiques. Un “mince treillis” métallique serait utilisé pour construire l’ensemble (à l’aide de robots) : ce dernier serait lancé depuis une charge utile dédiée. Quant à l’antenne-radio elle serait construite à-même la Lune par des rovers nommés DuAxel. Conçu par la cellule JPL (Jet Propulsion Laboratory) de la NASA, il s’agit d’un rover que l’on peut qualifier de 2-en-1 (d’où le nom “DU”al) puisque une séparation physique peut s’opérer tout en conservant un lien physique pour avoir une connectivité commune. Un système penser pour l’absence de gravité et qui permet de converser l’un en tant qu’ancre (comme un bateau ou un binôme, une cordée en escalade) pendant que l’autre élément pose le pied au sol. Ces rovers géreront la manutention des antennes jusqu’à leur entretien et pourront “soulever les fils pour suspendre l’antenne“. Défi majeure de cette construction à cheval sur Terre et la Lune, la solidité et la souplesse de l’ensemble : pour obtenir une forme parabolique, Georges Lucas ne sera d’aucun secours. La NASA explique ainsi que le fil devra résister aux conditions extrêmes (-173 degrés Celsius à +127 degrés Celsius) “sans se déformer“. Outre la question de l’indépendance totale des rovers (qui devraient, dans le doute, permettre un contrôle humain, une question de sécurité assez logique…), il faudra envisager d’atténuer les futures émissions qui brouilleraient ou perturberaient le signal du télescope : la Chine est évoquée dans le cadre de son propre programme lunaire… A suivre !

 

 

Source : NASA – 5 Mai 2021 – Lune : LCRT entre en phase II (d’exploitation – approbation depuis fin Avril 2021 avec dotation-provision de 500 000 dollars).




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.10.0