Articles

Google I / O 2021 : concentré du cortège d’annonces de cette édition numérique ! (Google I / O promise, Google I / O dûe…)

Google abuse de la langue via MUM et LaMDA !

Petite révolution annoncée par l’entreprise avec un nouveau modèle unifié multi-tâche (MUM) et LaMDA (Language Model for Dialogue Applications) une technologie de type ML (Machine Learning) qui améliore la compréhension linguistique lors des requêtes de résultat au sein de Search.

 

 

Concernant MUM, il s’agit d’une évolution de BERT : ce dernier a été annoncé en 2018 et reposait sous l’architecture neurale open-source Transformer, lui-même officialisé en 2017. Annoncé comme étant “1000 fois plus puissant que BERT”, MUM (Multitask Unified Model) est ainsi, comme l’indique son nom technique complet, multi-tâche et permet :

 

  • l’acquisition de connaissances “approfondie du monde“,
  • la  transcription et la génération linguistique,
  • l’analyse textuelle, imagée (à la manière de Google Lens, est-il rappelé ou re-démontré) ou vidéo,
  • l’analyse multi-tâche au sein de “75 langues” simultanées.

 

 

Cette technologie reposant sur l’intelligence artificielle permet d’élargir les champs d’analyse des IA (même celles de Google) explorées jusque-là : l’entreprise met en avant le fait qu’une conversation “approfondie” peut être mise en place avec plusieurs sujets évoqués au sein d’un conversation avec des nuances ou subtilités (propre à l’être humain) qui sont abordés. Dans des termes plus grossiers, l’IA de Google a grandi et peut envisager des requêtes bien plus spécifiques que le temps météorologique ou le meilleur restaurant dans le coin, par exemple. La thématique d’un sujet a été dépassée pour aller dans les détails de cette thématique, au gré de la pensée humaine, donc, selon la personne qui entame la conversation et qui peut envisager une même idée de manière différente d’une autre personne (ce que l’on peut parfois également appelé une divergence d’opinion). MUM en est à ses début et sera principalement utilisé sous le moteur de recherche Google ainsi qu’aux produits Google “dans les mois et années à venir“.

 

Développé dès 2020, les recherches autour de LaMDA ont pris, en 2021, un nouveau tournant : lors de la Google I / O, il a été annoncé que les nombreux aspects linguistiques du phrasé, parlé humain sont désormais pris en charge de manière viable par cette technologie ML. LaMDA repose également sous l’architecture Transformer et se concentre sur l’aspect du dialogue ou de la conversation. De manière assez bluffante (ou drôle, c’est selon), un exemple sur scène était montré avec un avion de papier. L’idée était de montrer (un peu comme au cours Florent ou à l’Actor Studio pensons-le) que LaMDA s’adaptait à tout les schémas personnifiés et répondait, en temps réel, en s’adaptant aux réponses de l’interlocuteur.

Il était précisé que les réponses, par ailleurs, ne prenait jamais deux fois le même chemin : en clair, chaque réponse de LaMDA est unique ce qui montre une véritable avancée dans ce domaine et laisse présager des applications robotiques, notamment (même si non-évoqué) qui intégreront ces types d’algorithmes. Bien évidemment, Google tente de rassurer : là aussi, la technologie sera à peaufiner pour limiter les dégâts en terme de discrimination (contre-sens, préjugés) qui seront fatalement présents (tout comme face à un autre être humain, potentiellement).

 

Enfin, Google Lens est évoqué : l’option “traduire” est actualisé pour faciliter l’accès à la fonctionnalité qui permet de “copier, écouter ou de rechercher du texte” à travers “plus de 100 langues”. Autre fonction, “à propos de ce résultat” permettra à l’utilisateur de juger de la teneur d’un contenu depuis Lens pour permettre, par exemple, de consulter visuellement un site Web avant d’y aller par le lien dédié. Le but général étant d’améliorer la pertinente des résultats tout en misant sur une accessibilité visuelle accrue, via les icônes dédiées. Concernant la dernière fonctionnalité, elle est en cours de déploiement et, pour l’heure, en Anglais, dans le monde entier. “Plus tard cette année“, Google ajouter plus de détails par résultat-requête, notamment en enrichissant le contenu relatif à la description d’un site Web, “ce que les autres sources disent à son sujet” ainsi que d’autres contenus relatifs.

 

 

 

Sources :




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.10.0