Actualités

Non-fungible token : la crypto-tendance qui fait frétiller le Web !

A ne surtout pas confondre avec une crypto-monnaie classique (qui, à la manière, d’un billet ou d’une pièce, s’échange, sur le Web, en s’incarnant par un mouvement ou une transaction finançière), les NFT, des tokens (jetons d’authentification) non-fongibles ont le vent en poupe ; une autre manière d’avoir des liquidités… ou d’en créer.

 

Le sujet peut paraître légitimement nébuleux pour les néophytes ou, tout simplement, ceux et celles qui s’y perdraient avec la crypto-monnaie telle que connue actuellement : au lieu d’avoir un échange qui permettra de faire croître ou décroître une somme d’argent (capital, solde, apport…) sur un marché public (ou parfois privé, selon le type de e-monnaie), la promesse du NFT est tout autre ; ici, les utilisateurs ou futurs consommateurs sont, certes, mis à contribution financière mais sans aucune possibilité de faire fluctuer une somme ou acquisition en terme de valeur pécuniaire.

 

On retrouve les NFTs depuis quelques années déjà sous la forme de projet de groupe ou dans des milieux culturels voire artistiques : l’exemple le plus palpable est Grimes qui, le 28 Février 2021, a mis en vente, sur Twitter, une œuvre de son cru. Si l’on épaissit encore plus le trait que précédemment, on peut se représenter ce type de blockchain comme une campagne de participation : une personne va créer un projet ou un concept puis, le mettra à disposition d’un public ou au niveau mondial (la place de marché, en quelque sorte). De là, un prix sera proposé pour l’œuvre en question (on occultera les variantes de prix pour l’œuvre donnée) – un prix fixé par l’auteur(e) sans possibilité aucune de le changer ou de proposer un ajustement – et ce projet sera payable en NFT. Derrière tout cela, réside une nouvelle e-ère de faire transiter les actifs : monnaie, e-monnaie variable ou e-monnaie fixe (entre-autres) sont, désormais, un moyen comme un autre de boursicoter tout en faisant la promotion, avec un cours ou une valeur, d’un bien, d’un objet, d’un concept ou d’une œuvre d’art… A suivre !

Que les plus dubitatifs ou les détracteurs frémissent : le rapport de l’année 2020 concernant la NFT a été publié ; et les résultats confirment l’effet ultra-rebondissant que connaît encore la crypto-monnaie traditionnelle : dense de 140 pages (plus 1 pour la présentation du rapport), l’état des lieux de cette monnaie non-marchandable atteint des records presque partout. Voici un condensé principal (non-complet : une partie de l’information étant payante…) :

 

 

 

Source : NonFungible.com

 

  • Recherche (Google) par mot-clé (“NFT” ou “Non-Fungible Token”) de plus en plus accrue, depuis le 7 Janvier 2018 ;
  • Offre et demande : excepté pour l’année 2019 ou le marché était frileux (-13,92 % pour les acheteurs contre -9,37 % pour les vendeurs), l’évolution est constante avec, pour 2020, un actif de 222 179 (+97,09 %) par rapport à l’année d’avant. Au final, les capitaux (en dollar américain) représente, pour 2020, 250 846 205 soit une augmentation de +299%. Capitalisation totale, pour cette même année : 338 035 012 dollars contre 40 961 223 dollars, en 2018 ;
  • Indicateur de liquidité par segment de marché : Metaverse (Internet, concepts promotionnés via le numérique) domine (0,15). Sport (0,08 environ) et le jeu vidéo (0,05) viennent ensuite. A noter que la moyenne globale est fixée, pour 2020, à 0,05 ;
  • Acheteurs : 74 529 courant 2020 contre 51 861 en 2018 (44 644 en 2019) ;
  • Vendeurs : 31 504 courant 2020 contre 27 877 en 2018 (25 264 en 2019) ;
  • NFT la plus prépondérante pour 2020 (46 utilisées, en tout) : AXIE (Axie Infinity), avec 40 902 433 dollars. Viennent ensuite : Decentraland (LAND and Estates) – 38 518 976 dollars, Cryptopunks (32 340 803 dollars), The Sandbox (18 990 881 dollars) ou, entre-autres, Cryptovoxels (Parcels), avec quelques 18 184 017 dollars ;
  • NFT la plus prépondérante pour 2020 et selon le marché-cible : première place pour le jeu vidéo (Axie Infinity, 6 463 865 dollars). Viennent, ensuite, le sport (Sorare, 5 706 484 dollars), l’art (SuperRare, 6 000 734 dollars), les collectibles (CryptoPunks, 2 889 257 dollars) ou, entre-autres, le Metaverse (Decentraland, 5 309 671 dollars) ;
  • Secteur le plus prisé ou le plus ciblé pour les projets-NFTs : en terme de vente pécuniaire, Metaverse (Internet, numérique), avec 25 % des parts de marché contre 24 % pour l’art et 23 % pour le jeu vidéo. En terme de vente numéraire, 47 % pour le jeu vidéo, 27 % pour les collectibles et 8 % pour le Metaverse ; 5 % pour l’art ;
  • Évolution des types de marché-cible : en terme de valeur pécuniaire, le sport fait une belle percée en seconde partie d’année 2020 en dominant les autres marchés (frôle les 10 M de dollars). En terme de valeur numéraire, sans surprise, le sport reste dominant mais a capitalisé beaucoup moins (environ 80 000 unités, concepts rentabilisés en Décembre 2020) que le secteur du jeu vidéo qui, jusqu’en milieu d’année 2020, reste prépondérant, avec, pour le premier trimestre 2020, des chiffres avoisinant les 200 000 unités vendues ;
  • Augmentation à relativiser au niveau du pourcentage total des transactions NFTs dans les transactions Ethereum : 2 % en 2020 contre 3,4 % en 2018 et 3,9 % en 2019. Transactions (seules) NFTs en baisse, en 2020 : 6 618 250 contre 9 458 915, en 2019 ;
  • Plus la valeur de l’Ethereum augmente (au-dessus des 600 dollars, fin Novembre 2020), plus les transactions commerciales de la monnaie diminuent : en fin d’année 2020, le dernier indicateur fait état d’un peu plus de 1 000 acheteurs contre plus de 8 000 acheteurs, pour la période relative à Septembre 2020.

 

 

Pour plus d’informations, un article détaillé (en Anglais) sur les problématiques ou défis financiers autour des monnaies NFTs (Non Fungible, site officiel, 22 Février 2021. En notant que le rapport est disponible – format gratuit ou format payant + souscription-mail pour téléchargement)… A suivre !




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.10.0