Actualités

[Détente] Journée mondiale de la vie sauvage : les Nations Unies invitent à la célébration et au débat !

Bien qu’il n’y ait besoin aucun d’une journée spécifique pour avoir une pensée écologique ou environnementale, les Nations Unies indiquent qu’aujourd’hui réside la journée internationale de la vie sauvage : la faune et la flore de la Terre sont célébrées…

 

 

Et, bien que – malheureusement- une multitude de combat s’inscrivent pour tenter d’éveiller la conscience populaire à ce niveau, certaines causes sont toujours, en 2021, en état de stagnation ou au point mort, suivant les avis : c’est le cas, notamment, de l’huile de palme. On en retrouve presque partout (jusque dans les bio-carburants) et si l’opinion publique ne semble pas prendre conscience qu’outre les dangers liés à la santé (augmentation du taux de cholestérol qui conduit, entre-autres, potentiellement à des accidents cardio-vasculaires, sur le long terme, en notant, bien évidemment, que d’autres apports alimentaires peuvent conduire à cette conséquence), c’est son mode de cultivation ou d’agriculture qui est plus que problématique.

En effet, à chaque lampée de produit dérivé ou matière première (huile pure) absorbée ou achetée, sachez que dans une partie du monde, pour préparer les pousses du palmier (qui donne ces grosses cosses ou fruits), il a fallu, au préalable, brûler des hectares de terrain et, bien souvent, des arbres qui étaient implantés depuis des années, décennies ou siècle. Outre l’aspect concernant le dioxyde de carbone (l’air n’ayant aucune frontière : tout le monde le respire), cela engendre la disparition partielle voire totale, selon le cas, d’espèces d’arbres qui sont précieuses ; on peut citer, par exemple, le domaine médical avec les aroma-thérapie ou encore certains médicaments (composés chimiques, molécules) que l’on consomme au quotidien.

 

Greenpeace, pour sa part, donne des chiffres assez édifiants : “selon des chiffres publiés par le Ministère indonésien de l’Environnement et des Forêts, environ 24 millions d’hectares de forêts tropicales indonésiennes ont été détruit entre 1990 et 2015. Rien qu’en Indonésie, c’est l’équivalent de 146 terrains de football de forêts tropicales qui ont été perdu chaque heure entre 2012 et 2015, soit un terrain de football toutes les 25 secondes. En 2014, l’Indonésie était le 4ème pays le plus émetteur de gaz à effet de serre, principalement à cause des émissions liées à la déforestation. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) estime dans son dernier rapport que 12 % des émissions de gaz à effet de serre seraient dus à la déforestation : c’est équivalent au secteur des transports !“. Si la réalité impose aux industriels de faire, en toute logique, le premier pas pour réduire l’introduction d’huile de palme dans leurs produits, c’est au consommateur de marquer sa volonté de contribuer, à son échelle, à ce cycle vicieux, notamment en portant ses achats le plus possible vers des produits sans huile de palme. Exemple sensible, la pâte à tartiner au chocolat. L’opinion publique ou les réseaux sociaux font encore traîner une légende e-urbaine encore tenace : pour acheter une pâte à tartiner autre que Nutella, il faudra payer plus cher, pour un goût moins attractif.

 

Dans la réalité, en fait, il s’avère que cette marque de pâte à tartiner trouve des alternatives moins onéreuses pour une teneur en ingrédients (cacao et noisettes) égales. Les marques distributeurs possèdent, désormais pour la plupart, ce type de produits exempt d’huile de palme ; la pâte “nocciolata” possédant un peu plus de cacao (+4 %) et remplaçant les noisettes brutes concassées par une pâte de noisettes soit, en quelque sorte, un produit fini (concentré) à base de noisettes ce qui reste tout à fait honorable. En moyenne (sur la base de la franchise de magasins Cora et pour un contenu équivalent à 400 grammes), le pot distributeur est le moins cher avec environ 1,84 euros. Vient ensuite Nutella (2,66 euros) puis la marque Poulain (2,95 euros). Enfin, Nocciolata frôle, pour un pot de 350 grammes, les 4 euros. Ne serait-ce, donc, que pour les économies – outre le geste envers une forêt qui brûle à chaque seconde d’existence – il s’agit d’une occasion sympathique pour tester ou éprouver, alors, cette pâte à tartiner. Encore plus économique, c’est celle que l’on cuisine soi-même à base chocolat noir, blanc ou lait avec une point d’huile de noisette, du sucre, du pralin (ou des noisettes) et un peu de beurre demi-sel. Autant de solutions qui obligent à un peu d’exercice mental ou, dans le cas de la cuisine, physique. Autant de gestes microscopiques qui peuvent favoriser le maintien des habitats naturels de la faune et la flore sauvage que le monde fête depuis les réseaux sociaux… A suivre !

 

 

Source : Nations Unies – 3 Mars 2021 – Journée mondiale sauvage : avènement.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.7.2