Actualités

“Les utilisateurs doivent savoir quand leurs données sont collectées et partagées sur d’autres applications et sites Web” : Apple répond face aux critiques publicitaires de Facebook concernant iOS 14 !

Sujet hautement houleux du moment, la publicité, qui plus est ciblée, renforce les tensions déjà existantes autant du côté des internautes, qui aspirent à un semblant de vie privée, que du côté des annonceurs ou entreprises-entités qui espèrent maintenir à flot leur activité, surtout en temps de COVID-19. Une vague-polémique qui a frappé le 16 Décembre dernier, par l’entremise de Facebook.

 

 

Facebook défend les petites entreprises. La nouvelle politique iOS 14 d’Apple aura un impact néfaste sur de nombreuses petites entreprises qui ont du mal à rester à flot et sur Internet gratuit sur lequel nous comptons tous plus que jamais […] Par exemple, actuellement, une librairie locale pourrait dépenser 50 $ pour une annonce pertinente et personnalisée et gagner cinq ventes. Sans l’utilisation de ses propres données pour personnaliser une annonce, cette entreprise dépenserait 50 $ et ne gagnerait que deux ventes“, s’insurge Dan Levy, vice-président du service produits et publicités à destination des professionnels. La pomme de la discorde réside dans la section relative à la vie privée : depuis Juin 2020, iOS 14 permet de mieux renseigner le détenteur d’un terminal Apple compatible sur la teneur de la donnée collectée. Tout comme les navigateurs Web, chaque application peut être paramétrée pour permettre un traçage un non, ce qui, indirectement et entre-autres, bloque la publicité ou le contenu personnalisé. Une fonction vertueuse pour l’utilisateur que l’on retrouve notamment sous Twitter et qui n’est donc pas l’unique apanage du système mobile d’Apple.

Fait indéniable, Facebook touche la corde sensible : le revenu généré par les annonceurs ou, comme il le met en avant ici, les petites entreprises. Toujours est-il qu’une entreprise peut perdre potentiellement un gain ou diminuer son revenu avec une telle fonctionnalité. Un exemple plus terre-à-terre, avec un site Web qui intègre des panneaux publicitaires sous diverses formes : si l’internaute bloque ces contenus (alors-même qu’il vient sur le site pour exploiter ou utiliser son contenu), il risque, à terme, de participer à la fin progressive du site Web donné. A l’opposé, on ne peut qu’acquiescer le fait qu’un site ou une application doit être accessible sans que cela ne ressemble à un sapin lumineux ou des contenus personnalisés un peu trop précis, ce qui risque, à terme, de rendre mal à l’aise l’internaute qui ira voir ailleurs. On notera qu’en proportion heureusement encore faible, certains sites bloquent leur accès si l’internaute ne désactive pas son bloqueur ou son anti-traceur, ce qui est anti-éthique tout en reflétant bien, pour certaines entités ou entreprises, une souffrance finançière croissante face aux blocages systématiques.

Un débat où les deux opinions se valent et son légitimes mais qui dont les différents acteurs, en temps de crise sanitaire et économique mondiale, commencent à opérer une véritable joute verbale. Apple, de son côté, veut accorder plus de place à la vie privée de l’utilisateur, ce qui ne peut qu’être salué : “nous pensons qu’il s’agit simplement de défendre nos utilisateurs. Les utilisateurs doivent savoir quand leurs données sont collectées et partagées sur d’autres applications et sites Web – et ils doivent avoir le choix de l’autoriser ou non. La transparence du suivi des applications dans iOS 14 n’exige pas que Facebook change son approche du suivi des utilisateurs et de la création de publicités ciblées, il leur suffit simplement de donner aux utilisateurs un choix“.

A voir quel virage prendra les contenus personnalisés : une modification profonde de l’exécution (cibler un utilisateur en supprimant plusieurs variables et / ou en remettant le dossier à un organisme entièrement indépendant) ou une accélération du processus où la vie privée deviendra un luxe payant (forfait, comme cela est déjà le cas sur certains sites qui désactive les bandeaux, moyennant un prix). Rendement et collecte devront, un jour, s’équilibrer pour enfin permettre aux internautes de plus associer la publicité comme quelque chose de nocif tout en leur permettant de visiter une application ou un site qui puisse surpasser, en contenu, le sien au détriment de la publicité et non l’inverse… A suivre !

 

 

Source : MacRumors – 16 Décembre 2020 – Collecte de données, publicités personnalisées : réponse d’Apple à Facebook face au blocage Do Not Track sous iOS 14.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.10.0