Actualités

Espace : l’Agence Spatiale Européenne s’allie avec ClearSpace SA pour la première mission de nettoyage d’ici 2025 ! (ça va être du propre…)

Tout comme à la maison pour ceux qui en douteraient hygiéniquement, les débris spatiaux accumulés par l’être humain commencent aussi à déborder au-dessus de nos têtes : un point qui n’est pas nouveau mais dont son traitement l’est. Avec le concours de ClearSpace SA, l’ESA (European Spatial Agency ou Agence Spatiale Européenne) va, enfin, entamer un programme environnemental pour récupérer les débris ou modules inactifs qui gravitent encore…

 

(Source : ESA)

En 2025, ClearSpace lancera la première mission active d’élimination des débris, ClearSpace-1, qui se réunira, capturera et démontera pour rentrer la partie supérieure d’un Vespa (adaptateur de charge utile secondaire Vega) utilisé avec le lanceur européen Vega. l’objet a été laissé sur une orbite de “stockage progressif ” (altitude d’environ 801 km sur 664 km), conformément à la réglementation sur la réduction des débris spatiaux, à la suite du deuxième vol de Vega en 2013″.

 

(Source : ESA)

 

Ce partenariat a un prix : 86 millions d’euros pour l’ESA contre 24 M d’euros pour ClearSpace SA, en tout. Il emboîte le pas sur la NASA qui s’associe à des entreprises externes ou privée (SpaceX), au lieu de gérer individuellement, en tant qu’entité, cette tâche qui s’annonce aussi complexe que longue.

 

(Source : ESA)

 

Avec ce partenariat, s’en ajoutera d’autres : ClearSpace SA fournira la technologie via ADRIOS (Active Debris Removal In-Orbit Servicing) et se chargera de prospecter les “intermédiaires” (en notant que le projet a été financé par la Suisse, la République Tchèque, l’Allemagne, la Suède, la Pologne, le Royaume-Uni, le Portugal et la Roumanie, sous la houlette de l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne) pour faciliter la suite des opérations. Le module est une sorte de gros grappin (comme on peut en voir dans les machines à peluches, par exemple) qui encerclera le débris en question. La mission est née face à une préoccupation grandissante à l’égard de ces débris qui dérive autour de la Terre et qui peuvent, par exemple, entrer en collision avec d’autres débris ou, l’ISS… Avec ses 112 Kg, le module sera initialement propulsé à “une orbite inférieure à 500 Km” pour les premiers tests avant d’effectuer le grand départ, d’ici 2025. A terme, les 4 bras robotisées et dopés à l’IA (Intelligence Artificielle) seront les prémices d’autres modèles pour permettre plusieurs captures de débris pour un module donné… A suivre !

 

 

Source : ESA – 1er Décembre 2020 – Espace : mission de nettoyage des débris gravitant autour de la Terre d’ici 2025, via ClearSpace SA + partenaires industriels.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.11.5