Actualités

“Il fera probablement un peu froid mais je serais certainement à l’aise” : premières impressions de l’équipe Crew-1 qui intègre l’expédition 64 de l’ISS !

Début de séjour intense pour l’ensemble de l’expédition 64 de la Station Spatiale Internationale (ISS) : après une sortie extra-véhiculaire (SpaceWalk, la 232ième de la station spatiale), l’équipe SpaceX Crew-1 répondait à quelques questions alors que la capsule Crew Dragon s’est arrimée dans la nuit du 16 au 17 Novembre 2020, à 05 h 15 du matin (heure française) !

 

Une partie de l’expédition 64, le 19 Novembre 2020, à bord de l’ISS :
Kathleen Rubins (tout à droite) et les membres de SpaceX Crew-1 (de gauche à droite et de haut en bas : Shannon Walker, Soichi Noguchi, Victor Glover et Michael Hopkins) !

 

En effet, depuis la matinée de ce Jeudi 19 Novembre, l’expédition 64 n’a pas chômée : une sortie EV a été opérée à 16 h 12 (heure française) : le Commandant de l’expédition 64 (Sergey Ryzhikov), accompagné de Sergey Kud-Sverchkov. “Le duo a inspecté le sas Poisk à la recherche de fuites, a déplacé une antenne du module Pirs vers Poisk, récupéré du matériel qui mesure les impacts de débris spatiaux et repositionné un instrument utilisé pour mesurer les résidus des tirs de propulseurs. De plus, l’équipe a récupéré et installé un plateau d’impact sur le module de service Zvezda et a pris des photos des déflecteurs de panache. Les cosmonautes ont reporté la tâche de remplacer le régulateur de débit de fluide sur le module Zarya à une future sortie dans l’espace“, communiquait la NASA, le 18 Novembre dernier.

 

Spacewalk de l’ISS, le 18 Novembre 2020,
Sergey Ryzhikov, accompagné de Sergey Kud-Sverchkov !

 

Aujourd’hui, l’équipe Crew-1 se soumettait à l’exercice des fameuses questions-médias : l’ambiance était au beau fixe avec beaucoup d’humour (le papier-caillou-ciseaux est relevé de manière triviale), même lorsqu’il s’agissait de la question du couchage. Michael Hopkins, Commandant de cette équipe SpaceX, ce sujet – que l’on pourrait qualifier de sleep-gate (une première au sein de l’ISS : pas assez de place pour que chaque membre puisse avoir un lit à l’intérieur de la station !) – est pris en toute légèreté, même si le cosmonaute a une inquiétude pour les équipements à l’intérieur de Crew Dragon, lieu où il devrait dormir pendant six mois. Avant de pouvoir y dormir, il a fallu enlever tout ce qui se trouvait à l’intérieur (cargaison, sacs) de la capsule. “Quelques jours” sont évoqués pour que les nuits se passent sereinement. Enfin, au cours de la moitié de la mission de l’expédition 64, “une autre équipe pourrait arriver“, confirme Mike Hopkins ce qui permettrait de pouvoir dormir ailleurs tout en préservant l’intérieur de la capsule d’un éventuel faux-mouvement.

Comme pour les anciennes missions humaines, la capsule Crew Dragon a accomplit sa tâche : Crew-1 explique que le voyage a été agréable et qu’il s’est bien passé. “Le Dragon est le meilleur”, affirme en riant Soichi Noguchi. Bruits, vibrations et nombreux Gs étaient au rendez-vous ce qui n’a pas manqué de marquer certains esprits dont celui de Victor Glover : “c’est difficile de poser des mots […] voir l’écoutille et apercevoir Kate (ndlr : Kathleen Rubins) […] dans mon cerveau tout s’est ralenti […] c’est beaucoup d’émotions !“. Pour Soichi Noguchi, les sensations étaient apparemment hautement palpables puisqu’il pouvait “sentir le feu” pendant et après le lancement de Falcon 9. Quant à Victor Glover qui ne veut en perdre aucune miette, il tient un journal intime pour retracer son voyage avant, pendant et après son séjour à bord de l’ISS. L’ensemble de l’équipe s’accorde à dire que l’un des points les plus intense résident dans le passage des nombreux Gs mais aussi celui des “100 kilomètres“.

 

Soichi Noguchi tenant dans sa main l’indicateur 0-G “l’enfant” ou “baby Yoda”, lors de son arrivée à l’ISS,
dans la nuit (française) du 16 au 17 Novembre 2020, vers 07 h 11 du matin !

 

Bien évidemment, un petit mot a été émis concernant la mascotte “0-G” (gravité-zéro, indicateur) de cette mission SpaceX Crew-1 : il s’agit “d’une longue tradition”. Outre l’aspect publicitaire gravitant autour de la saison 2 The Mandalorian, Crew-1 a choisit un emblème positif pour contraster avec le contexte pandémique mondial actuel : “quand vous le voyez, c’est dur de ne pas sourire ! C’était approprié”.

 

Pour Shannon Walker, l’une des top-priorités reste l’organisation et le rangement : “le plus important dans l’Espace c’est d’être organisé car si vous n’êtes pas organisé, vous perdrez vos affaires en un rien de temps et vous vous compliquerez la vie“, explique la cosmonaute qui confirme que les expériences scientifiques ne débuteront pleinement que d’ici “les prochaines semaines“, le temps que chacun(e) ait ses marques. Pour Victor Glover, il s’agit d’une expérience, en l’état : “quand vous regardez la première fois à travers le hublot, c’est surréaliste !“… A suivre !




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020 - v1.3.1