Actualités

PS5 : de l’intérieur, Sony fait une visite guidée technique de sa console ! (les entrailles…)

A chaque jour son lot de révélation : alors qu’avant-hier, les premiers testeurs ont pu éprouver, au Japon, la bête dont la date de déploiement débutera au 19 Novembre 2020, c’est au tour de Sony, de jouer les iFixit en diffusant une vidéo de démontage révèlant ainsi les entrailles de la PlayStation 5…

 

Sans peur aucune, le fabricant japonais rappelle une règle d’or : le démontage n’est pas à reproduire pour ceux et celles qui ne seraient pas initiés ou à l’aise avec ce type de technique. Il est également indiqué que des risques potentiels de radiation peuvent survenir, ce qui permet, en toute quiétude, de bien amorcer la séance de vidéo-démontage.

Technique oblige, le vice-Président de la section design-matériel et du service design mécanique de Sony Interactive Entertainment s’y colle, en la personne de Yasuhiro Ootori. Les outils extrêmement bien alignés, le démontage débute pour cette console assez imposante qui surpasse, en taille et en poids entre-autres, la PS4 mais confirme, ici aussi, un point évoqué le 5 Octobre dernier : l’amélioration du bruit avec un silence beaucoup plus accrue de la console.

 

Après avoir présenté les nombreuses connectiques sur les côtés (USB-C 10 Gbps, USB-A / haut-débit x3, LAN, HDMI et AC IN), Sony évoque, enfin, les ventilateurs de la console : situés à l’avant (position verticale) de la PS5 il s’agit de deux fines colonnes d’air pourvues de grilles d’aération tandis que l’arrière fera ressortir l’air entrée par le devant.

 

Le démontage commencer par le retrait de la vis située en-dessous du socle maintenant la bête en verticalité. Comble de la classe, Sony oblige, un petit emplacement a même été prévu – dans le socle ! – pour ranger les vis afin d’éviter de les perdre, le temps de leur retrait. Un capuchon est aussi intégré (dans le socle…) pour combler le trou laissé par la vis ainsi enlevée. Le socle refermé (par twist), il suffit de positionner ses deux languettes dans les repères prévus pour permuter la console en position horizontale.

 

Le capot ainsi ôté (un peu d’huile de coude depuis les extrémités pour forcer le déclipsage du panneau blanc externe) des deux côtés, les entrailles sont enfin dévoilées : le ventilateur se situe, en toute logique, des deux côtés pour pouvoir aspirer (depuis les fines colonnes dédiées) l’air et maintenir la console à une température acceptable. Deux “collecteurs de poussière” sont, en plus, prévus pour limiter, dans le temps, les accumulation ou dépôt du genre bien connu dans les tours-PCs et qui peuvent faire diminuer, à très long terme et suivant le débit de de rotation de l’hélice entre-autres, la ventilation.

 

Un ensemble de petite bandelettes noires sont retirées (adhésif ou colle) avant de pouvoir accéder au ventilateur : celui-ci révèle “un grand ventilateur à double-prise d’air de 120 mm de diamètre et de 45 mm d’épaisseur”. C’est au tour du boîtier (coque) d’y passer, ce qui permet d’accéder au lecteur Blu-Ray. Ce dernier possède un revêtement isolant (double) pour qu’il ne fasse pas trop vibrer la console tout en conservant un fond sonore acceptable.

 

A ce stade les connectivités (via le câble dédié) Wi-Fi (ax) et Bluetooth (v5.1) sont accessibles. La partie CPU (carte) s’enlève, aussi, pour révéler le micro-processeur octa-core AMD Ryzen – Zen 2 – cadencé jusqu’à 3,5 GHz et un SSD de 825 Go (extension-mémoire compatible M.2 PCIe v4.0) dont la vitesse-lecture maximale est de 5,5 Go / seconde. Au verso, la RAM accuse 16 Go (GDDR6).

Le refroidissement de la console se fait à la micro-échelle, dans le choix du TIM, la pâte ou conducteur thermique “placé entre le SoC et le dissipateur de chaleur“, ce métal à l’état liquide permettra un bon en avant dans l’histoire de la PlayStation, via un refroidissement constant sur la durée de vie du produit.

 

Bien évidemment, loin de remettre en cause le pouvoir ultime de la pâte thermique, il faut pouvoir refroidir l’ensemble des circuits et composants matériels avec un dissipateur : Sony précise qu’il reprend les vieilles bonnes recettes utilisées pour les anciens modèles (PS3 et PS4) en exploitant un “caloduc” dont les propriétés égaleraient “celles d’une chambre à vapeur“. L’ensemble est couplé à une alimentation de 350 Watts… A suivre !

 

 

Source : PlayStation (Youtube) – 7 Octobre 2020 – Démontage officiel de la PlayStation 5.

 

 




  • 100% J'apprécieVS
    0% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020