Astuces

[MAJ 29 / 10] COVID-19 : instauration d’un couvre-feu à partir du 17 Octobre prochain ! (avec l’attestation…)

 

>>> Mise à jour du 29 Octobre 2020 : le Président de la République s’est exprimé Mercredi 28 Octobre 202 à 20 heures, dans le cadre d’une allocution officielle sur les chaînes télévisuelles générales. Le taux d’occupation des lits (en réanimation) a atteint 58 %. Depuis le début de la pandémie, concernant l’hexagone, le nombre de décès s’élève à 35 785 ; 36 437, concernant les nouveaux cas déclarés dans les dernières 24 heures, au moment de l’allocution présidentielle. Dans ce contexte, il a été décidé de rétablir un confinement, au moins, jusqu’au 1er Décembre 2020. L’attestation numérique ou papier sera, à nouveau, de rigueur (bien évidemment, le couvre-feu est supplanté par cette mesure qui rentrera en application dès le Vendredi 30 Octobre 2020) et permettra de se rendre à un rendez-vous médical (médecin, par exemple), de faire ses courses ou, entre-autres, de prendre l’air. “Les réunions privées sont exclues, les rassemblements publics sont interdits“. Les secteurs d’activités publiques (usines, agriculture, BTP) sont maintenus ainsi que le système scolaire (hors facultés et universités : cours en ligne). Les visites au sein des maisons de retraite seront autorisées, toujours en respectant les gestes barrières et les mesures sanitaires en cours. Télétravail et solutions assimilées (notamment pour les commerçants et restaurateurs dont certains, lors de la première vague, ont pu proposer une adaptation de leur carte – du bistrot au restaurant gastronomique – en commande itinérante via un camion ou un accès “minute” dédié). Le gouvernement donnera plus de détailsprochainement” sur les modalités de ce second confinement… A suivre ! <<<

 


>>> Mise à jour du 23 Octobre 2020 : en plus des départements ou villes concernées (Loire, le Rhône, le Nord, Paris, l’Isère, les Hauts-de-Seine, le Val-d’Oise, le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis, l’Essonne, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne, les Yvelines, l’Hérault, la Seine-et-Marne, la Seine-Maritime), à partir du Vendredi 23 Octobre minuit (dès le Samedi 24 Octobre), 38 autres départements devront intégrer la règle du couvre-feu sanitaire (21 heures du soir à 6 heures du matin). Sont concerné : “la Haute-Loire, l’Ain, la Savoie, l’Ardèche, la Saône-et-Loire, l’Aveyron, l’Ariège, le Tarn-et-Garonne, le Tarn, les Pyrénées-Orientales, le Gard, le Vaucluse, le Puy-de-Dôme, les Hautes-Alpes, le Pas-de-Calais, la Drôme, l’Oise, la Haute-Savoie, le Jura, les Pyrénées-Atlantiques, la Haute-Corse, le Calvados, les Hautes-Pyrénées, la Corse-du-Sud, la Lozère, la Haute-Vienne, la Côte-d’Or, les Ardennes, le Var, l’Indre-et-Loire, l’Aube, le Loiret, le Maine-et-Loire, le Bas-Rhin, la Meurthe-et-Moselle, la Marne, les Alpes-Maritimes, l’Ille-et-Vilaine”… A veiller ! <<<


>>> Mise à jour du 17 Octobre 2020 : les attestations papiers et numériques (dérogatoires et selon que l’on soit en déplacement personnel OU professionnel) sont en ligne sur le site officiel du Gouvernement français. Pour une attestation manuscrite, cela reste tout à fait possible mais selon le modèle papier ou numérique préconisé par l’État. Enfin, un numéro de téléphone (0 800 130 000) est mis à disposition pour toute question. Il s’agit d’un numéro – vert – renvoyant à une plate-forme qui fournie des informations sur le COVID-19 : en aucun cas il ne s’agit d’un point-relais téléphonique médical ; le mieux étant d’appeler son médecin traitant ou, suivant la gravités ou l’évolution des symptômes, le 15 ou le 114, ce dernier étant pour les personnes sourdes ou malentendantes… A veiller ! <<<

 


Actualité du 16 Octobre 2020

Depuis le 14 Octobre 2020, le Président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé de nouvelles mesures pour renforcer la lutte contre le Coronavirus-19 tout en tentant de limiter sa diffusion. Au cours de cette allocution, plusieurs réponses ont été fournies pour enrichir certains dispositifs ou, au contraire, en amener de nouveaux. Parmi eux, l’instauration, à partir du Samedi 17 Octobre 2020, d’un couvre-feu dans certaines villes de France.

 

 

Tout comme lors de la première vague en début d’année 2020, cette seconde vague ou son approche imminente impliquera un état d’urgence sanitaire incluant le couvre-feu. D’une durée initiale de 6 semaines – potentiellement reconductible suivant le bilan sanitaire de cette décision – celui-ci concernera les villes suivantes :

 

  • Ile-de-France : Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d’Oise,
  • Grenoble,
  • Lille,
  • Lyon,
  • Aix-Marseille,
  • Saint-Étienne,
  • Rouen,
  • Montpellier,
  • Toulouse.

 


De 21 h 00 à 6 h 00, tout déplacement sera interdit. Ces horaires prévaudront aux anciens actuellement mis en place dans ces villes. Seront tolérés (et uniquement sur justificatif : c’est là, entre-autres, que l’attestation papier ou numérique sera utile en tant que dérogation) les motifs suivants :

 

  • Consultation, rendez-vous médical,
  • Sortie d’un animal de compagnie (maximum : 1 Km),
  • Sortie pour un “proche dépendant” (non-pas une simple visite, donc),
  • Trajet vers la pharmacie “de garde” ou dans un cas d’urgence, de nécessité,
  • Consultation ou trajet en direction de l’hôpital,
  • Nécessités professionnelles ou judiciaires (missions d’intérêt général, convocation),
  • Déplacement en train ou en avion (“le billet faisant foi”).

 

 

Dans le cadre du dispositif, 12 000 policiers et gendarmes seront déployés en France, en concordance avec les forces locales ou municipales. Concernant l’attestation, elle n’est pas encore disponible sur le site du Gouvernement français mais sera, comme pour la première vague de la pandémie, déclinée dans les formats suivants (astuce actualisée d’ici Samedi 17 Octobre, pour plus de détails) :

 

  • Formulaire en ligne,
  • Formulaire numérique : depuis un terminal mobile,
  • Formulaire manuscrit, papier (selon les préconisations du modèle émis par le Gouvernement).

 

Réjouissances communautaires, au festival Burning Man…

 

Pour les villes qui ne sont pas régies sous les règles du couvre-feu, elles basculent automatiquement en état d’urgence sanitaire et intègrent les principes (non-facultatifs) sécuritaires et sanitaires suivants (tout comme les villes avec le couvre-feu, qui reste une mesure additionnelle à l’état d’urgence sanitaire) :

 

  • Rassemblements privé ou public maximal : 6 personnes,
  • Rassemblements évènementiels (mariage, soirées étudiantes…) privés interdits,
  • Application obligatoire du protocole renforcée (notamment le cahier de rappel),
  • Lieux publics ou privés : un siège sur deux inoccupés dans les établissements avec auditoire, tables,
  • Télétravail fortement préconisé aux employeurs : instaurer, au moins, 2 à 3 jours pour le salarié,
  • Université : taux de remplissage maximal de 50 % (salles, espaces communs…).

 

Si les déplacement inter-départements ne seront pas restreints (que l’on soit en état d’urgence sanitaire avec ou sans application du couvre-feu) dans la globalité mais le Gouvernement en appelle à la bienveillance et à la lucidité des citoyens français : à l’approche des vacances ou des réjouissances de la Toussaint, il faudra observer strictement des groupes – maximum – de 6 personnes avec les règles énumérées ci-dessus. Il est rappelé que 2 000 nouveaux cas, par jour, et 200 admissions hospitalières sont actuellement en cours depuis le début de l’Automne 2020, en France. Même si les techniques de réanimation ont évoluées par apprentissage du virus, depuis la pandémie, la rééducation et l’après COVID-19, même pour les patients sans maladies ou affections chroniques, apparaissent problématiques voire difficiles, avec, des semaines après, des troubles respiratoires persistants allant, parfois, jusqu’à une fatigue ou lassitude toujours présente… Tout comme d’autres pays, respecter ses quelques principes (en plus du port du masque qui reste essentiel en réunion privative autant que dans les lieux publics) permet de se protéger mais aussi de protéger ses proches ou ses amis. A voir si certains professionnels (notamment ceux gérant des cours de théâtres) pourront essayer de s’adapter en utilisant l’Internet, par exemple, pour continuer à prodiguer des cours et conseils via un accès-vidéo payant pour les élèves ; idem pour les restaurateurs et tenanciers de bars, bistrots qui avanceront leur service du soir, pour les client(e)s qui souhaiteraient, malgré la pandémie, consommer une boisson ou un repas dans un lieu public… A suivre !

 

 

 

Source : Gouvernement français (site officiel) – Informations Coronavirus : couvre-feu à partir du 17 Octobre 2020.




  • 0% J'apprécieVS
    100% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020