Actualités

[Le récap’ !] OSIRIS-REx : mission de collecte d’échantillon ce soir, à partir de 23 heures ! (heure française…)

00 : 24 – derrière cette première étape réussie réside plusieurs objectifs dont l’éventualité de pouvoir retraçer les origines, depuis le début du système solaire, de l’Univers via une “photo bébé” de ce dernier ! Fin de conférence, pour le moment : rendez-vous d’ici quelques heures, à partir de 23 heures (heure française) pour suivre les évolutions du programme qui devrait se décanter dans les prochaines semaines.

00 : 22 – un tour du guide (vidéo) est fait sur cet astéroïde dont certaines parties externes ont été baptisées (en plus des 4 sites d’atterrissage)

 

00 : 11 – “touchdown declared” !

00 : 10 – la sonde approche de l’astéroïde !

00 : 04 – des filtres sur les réseaux sociaux sont prévu pour fêter le futur évènement (la sonde n’est pas encore (!) sur l’asteroïde)

00 : 03 – “touch-and-go mode”

00 : 01 – “matchpoint burn is completed” : plus que 10 minutes avant l’atterrissage !

23 : 57 – des temps de rotation de 4,3 heures s’opèrent : pour faire atterrir la sonde, il faut utiliser “une approche ultra lente” pour cibler le site d’attérissage puisque l’objet bouge et possède une rotation différente de la trajectoire de la sonde.

23 : 52 “checkpoint completed” : l’étape du burn est confirmée, finalisée

23 : 50 – “checkpoint burn for two minutes” : une étape importante de la mission. “0,46 mètres”, annonce en direct le centre de contrôle

23 : 48 –  la zone d’atterrissage sera de 15 mètres de diamètre

23 : 42 – une fonction permet d’éviter une inclinaison mauvaise ou trop dangereuse pour la sonde si cette dernière dépasse les 25 degrés. Le site Nightingale sera le premier site de la sonde

23 : 33 – le centre de contrôle continue d’annoncer que les opérations se passe bien

23 : 29 – une animation-vidéo est montrée pour illustrer la collecte d’échantillon

23 : 28 – la sonde pourra collecter des petits échantillons : des exemples sont montrés avec des pierres de 4 cm de long ou un echantillon de nickel

23 : 27 – tout du long, le centre de contrôle confirme l’approche de la sonde : 0,5 mètres.

23 : 26 – un système de micro-gravité est intégré à la sonde : au sein du bras, le mécanisme (TAG) contient un gaz sous pression qui s’échappera à travers les sytèmes d’évacuation pour permettre de collecter (carotte en profondeur) tout en maintenant l’appareil de manière stable sur le rocher improvisé.

23 : 25 – la NASA pense (théorie) que l’astéroïde Bennu est un “fragment” d’un plus gros astéroïde.

23 : 22 – l’échantillon sera prélevé grâce à un bras robotique “exactement comme cela a été prévu” rassure la NASA. l’asteroïde a certains caractéristiques similaire à Vesta.

23 : 16 – Depuis 2016, la sonde a fait beaucoup de trajet : après la collecte, un retour théorique est prévu d’ici 2023

23 : 12 – pour patienter en attendant certaines retransmissions, des questions issues des réseaux sociaux dont Reddit.

23 : 09 – la sonde est à 200 M de km de la Terre et du système solaire (2,2 milliards de miles parcourus) : il faudra pouvoir télé-guider OSIRIS-REx sans impaire.

23 : 07 – un hashtag, comme d’habitude est consacré pour l’occasion ainsi qu’un compte twitter pour le programme OSIRIS-REx

23 : 05 – “pourquoi nous sommes ici”, “pourquoi il y a des océans sur notre planète” : autant de questions évoquées qui trouveront peut-être des réponses lors de l’exploration et analyse de cet astéroïde

23 : 04 – “Touch-And-Go Sample Acquisition Mechanism” sera le mécanisme pour collecter l’échantillon ce qui donne TAG…

23 : 00 – début de la retransmission en direct l’équipe “TAG” sur fond de musique catastrophe et de masque COVID-19 futuriste :  la sonde fera un mappage 3D de l’astéroïde


Actualités d’origine

D’ici quelques minutes, la NASA s’apprête à atteindre l’astéroïde Bennu : il s’agira de pouvoir collecter et ramener sur Terre un échantillon prélevé…

 

 

Benou (101955) sera l’occasion d’atteindre de multiples objectifs : étudier l’astéroïde et ses composants chimiques, vérifier ou affiner les trajectoires de ces éléments massifs mais relativement petits à l’échelle de l’Univers. Enfin, permettre un traçage généalogique de Benou.

 


Le live (condensé, depuis cette actualité) détaillera probablement certains points grâce à l’arrivée de la sonde OSIRIS-REx (Origins-Spectral Interpretation-Resource Identification-Security-Regolith Explorer) qui est partie depuis le 8 Septembre 2016 de la Terre… A suivre !




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020 - v1.3.1