Actualités

Night City Wire #3 : amuse-bouche des quêtes, gangs et configuration requise… Cyberpunk 2077 se dévoile encore plus !

Ce troisième épisode a été riche en annonces : après quelques entractes au détour de certains quartiers, l’équipe en charge du développement et du design du jeu vidéo est rentré un peu plus dans les détails concernant les quêtes mais aussi les gangs qui ont été présentés dans les grandes lignes. Enfin, les joueurs et joueuses qui auront acquis le jeu sous PC savent la configuration minimale requise ainsi que la configuration recommandée.

 

 

Comme cela était déjà évoqué, il y a aura de quoi faire, à partir du 19 Novembre prochain – date de déploiement commercial du jeu vidéo – entre les quêtes, l’exploration et, probablement, la furtivité pour éviter d’avoir trop d’ennuis. La dernière fois, CD Projekt Red nous apprenait ainsi que l’on pouvait choisir entre trois grands axes, côté intrigue : la mentalité se poursuite au sein des quartiers.

 

En effet, Night City Love regorgera de possibilités. Outre une diversité des chemins qui se retrouvera jusque dans l’assiette, à la manière de Pokemon (à une époque) pour recenser certaines statistiques et évènements en cours, un site dédié permettra de rester connecté au jeu avec une vue sur les quartiers (centre-ville, watson, heywood ou westbrook). Pour l’heure, il s’agit d’une page informative qui permet juste de recenser des informations par quartiers et sections de quartier.

 

Miles Tost (designer senior) donne quelques informations sur night city : elle comprendra “six quartiers distincts“. Cyberpunk 2077 reste “le projet le plus complexe” jamais développé au sein du studio polonais. Les architectures des villes ou quartiers ne suivent pas une formation en damier (comme pour New-York, par exemple) mais ont été élaborées “en plusieurs phases” avec des “structures un peu folles“. Chaque habitation est construite sur une autre, ce qui donne une ville en verticalité avec des tours ou méga-buildings (on pense à SimCity) qui s’étendent vers les airs ou se désaxent.

“Il y a sans arrêt des surprises” : les quêtes intermédiaires sont évoqués, à nouveau. Miles Tost fait bien comprendre qu’il ne s’agira pas d’un simple jeu de quête ou d’objectifs comme Fable par exemple mais que l’interaction ou la conversation – via les “mini-histoires” –  alors que l’on veut se rendre à un point précis, amener un changement d’intrigue voire un changement de la suite du jeu. Des ascenseurs pourront être empruntés mais une mise en garde est aussi émise : la destination peut ne pas être celle attendue.

 

Il s’agit, avant tout, de pouvoir explorer le monde, quitte à ne pas toujours suivre un chemin précis ou une pensée (pour le joueur) précise. Un réalisme avec la vie qui est poussé jusque dans les noms de rues voire… les poubelles ! Non sans humour, le responsable designer de Cyberpunk 2077 évoque un plaisir subtil de pouvoir ajouter ce genre de décoration après avoir passé autant d’heures à magnifier l’aspect des rues. “Si je n’ai plus envi d’être développeur-designer, je pourrais toujours devenir guide de Night City”, plaisante Miles Tost : avec un tel projet, la densité des informations, par personnage est assez impressionnante tout comme les interactions, par quartiers et sous-quartiers.

Les gangs ont, également, été présentés :

  • Valentinos,
  • Sixth Street,
  • Maelstromer,
  • Voodoo boys,
  • Animals,
  • Tyger Claws,
  • Moxes,
  • Viraithis,
  • Aldecaldos.

 

Responsable des quêtes (Mateusz Tomaszkiewicz), pour évoquer les gangs : outre les quêtes (principales et intermédiaires), il arrivera parfois qu’un membre d’un gang “engage” le joueur dans le cadre d’une mini-histoire ou d’un but, dans l’absolu, inconnu. Un point de rencontre (nommé “Afterlife”) sera le hub, en quelque sorte, de ces gangs pour parler affaires ; le choix du développeur : maelstromer, un gang addict aux changements cybernétiques et toujours en pression (imprévisible).

 

 

Des boîtiers (mods) sur la thématique du jeu ont fait l’objet d’un petit concours, en partenariat avec Alienware, Nvidia et Steel Series qui offraient chacun un lot personnalisé aux couleurs de Cyberpunk 2077. Militech (curvhead bot) est le gagnant de ce concours.

 

Comme beaucoup le savent, une version PC du jeu sera décliné. La configuration a été annoncé lors de l’e-évènement du 18 Septembre 2020. Voici le minimum requis :

  • OS : Windows 7 (64 bits) ou Windows 10 (64 bits),
  • DirectX 12,
  • Puce Intel i5-3570K ou AMD FX-8310,
  • RAM : 8 Go,
  • GPU : Nvidia GeForce GTX 780 3 Go ou AMD Radeon RX 470,
  • Stockage : 70 Go (HDD) – SSD préconisé par l’éditeur.

 

Et, voici la configuration recommandée (optimale) :

  • OS : Windows 10 (64 bits),
  • DirectX 12,
  • Puce Intel i7-4790 ou AMD Ryzen 3 3200G,
  • RAM : 12 Go,
  • GPU : Nvidia GeForce GTX 1060 6 Go ou AMD Radeon R9 Fury,
  • Stockage : 70 Go (SSD).

 


Il est confirmé un quatrième épisode Night City Wire, en toute logique, en Octobre prochain… A suivre !

 

 

Source : Cyberpunk 2077 – 18 Septembre 2020 – Night City Wire, épisode 3.

 

 




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020