Actualités

NEO-1 : vers une première génération de robots extracteurs miniers ! (il était une fois l’Espace…)

L’histoire semble se répéter : alors que les années humaines, relativement peu nombreuses à cette échelle, ont démontré qu’une sur-exploitation des ressources minérales, végétales voire animales causent, à terme, un appauvrissement de ces dernières au détriment de la survie des êtres vivants sur Terre, bon nombre de pays, foncent tête la première à la recherche de nouvelles sources d’énergie ou de matières premières. Dernier épisode en date : la Chine via NEO-1, son futur et premier robot extracteur de minerai…

 

 

Développé par Origin Space, NEO-1 (pesant près de 30 Kg) est prévu au lancement d’ici Novembre prochain, depuis un lanceur Longue Marche. Si, pour l’heure, le satellite n’ira pas se perdre aux confins de l’Espace, le premier vol servira de test avec une mise en orbite terrestre : “l’objectif est de vérifier et de démontrer de multiples fonctions telles que la manœuvre orbitale des engins spatiaux, la simulation de la capture de petits corps célestes, l’identification et le contrôle intelligents des engins spatiaux“, explique le co-fondateur de l’entreprise, Yu Tianhong, tout en confirmant, dans la foulée, déployer une autre mission. Cette dernière, nommée Yuanwang-1 (Little Hubble) sera conçu pour analyser et surveiller certains astéroïdes géocroiseurs. Quant à un vol en direction de la Lune, il faudra patienter d’ici un an ou deux, en 2021 voire 2022, par l’entremise du satellite NEO-2.

En aparté, depuis le 10 Septembre dernier, la NASA emboîtait le pas de cette démarche spatio-industrielle, dans le cadre de sa mission Artemis : un appel était lancé à toute entreprise qui, dans le futur de ses expéditions, collecterait des ressources en provenance de la Lune. L’heure est ainsi bien révolu où tout échantillon ramené sur Terre n’était pas souhaitable, par mesure de sécurité. Outre ce principe de précaution, ce coup d’accélérateur, qui peut être bénéfique pour une société industrialisé s’avérera, sur le long terme, à double-tranchant : reproduire les erreurs actuelles au sein de l’Espace risque d’amener une situation bien plus grave qu’actuellement, du moins, pour les générations futures. Paradoxalement, ce qui pourrait se nommer, sur quelques années, une révolution industrielle ou spatio-industrielle se nommera, dans l’Histoire globale, une régression spatio-industrielle, avec des matières premières plus vite consommées que les produits finis censés, en théorie, satisfaire un besoin ou un projet durable… A suivre !

 

 

Source : Spectrum IEEE – 16 Septembre 2020 – NEO-1, NEO-2 : Origin Space lancera ses premiers tests de robots extracteurs miniers dès la fin 2020.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020