Duels tech'

Souris verticales sans-fil ergonomiques : Anker vs Logitech MX !

Quand on pense souris verticale, l’esprit bute un peu en touche ou semble sceptique… avec le temps et, surtout, le temps (la vieillesse ou l'(in)souplesse physique, selon les pathologies ou troubles développés), les articulations sont plus fragiles et sans être en mode Gavroche, certaines postures, notamment devant un bureau, ne sont plus de l’ordre du possible, surtout quand le corps nous le fait directement savoir à défaut de ne pas avoir été assez attentif, au préalable.

 

 

Un constat qui cherche désespérément une solution ou un compromis : pouvoir continuer ce que l’on fait mais, comme dirait la chanson mais pas comme avant. Évidemment, quand cela touche le poignet ou la main, le coupable numéro un reste la souris que l’on utilise au quotidien (hors pad tactile, pour les versions portables). Une bonne occasion de sauter le pas vers la souris verticale, puisqu’en général, l’inconfort à ce niveau survient alors que l’on utilise une souris traditionnelle.

Le duel tech’ mettra à l’épreuve Logitech – dont la réputation n’est plus à faire mais qui reste, tout de même, à éprouver – et Anker qui n’est pas forcément la marque la plus populaire mais fournit de bon produits à prix raisonnable.

Début des festivités technologiques pour les deux souris ergonomiques verticales sans-fil Logitech MX et Anker !

 

Caractéristiques techniques

 

Souris verticale sans-fil Anker

Souris verticale sans-fil Logitech

Souris ergonomique
ModèleAK-98ANWVM-UBA910-005448
Optique
Nombre de clics théoriques (amortissement)1 million
Nombre totale de boutons6 (dont roulette)4 (dont roulette)
Nombre et types de DPIs3 (800, 1 200, 1 600)2 (1 000, 1 600 ou 400, 4 000 par incrémentation de 50 DPI)
Systèmes compatiblesWindows (XP, Vista, 7, 8 et 10), macOS, Linux
Windows (7, 8, 10, macOS (10.13 minimum), Linux
Dongle USBRenfoncement sous la sourisUnifying
ConnectivitéBluetoothBluetooth LE
Alimentation5 mAh240 mAh
Batterie2 x piles AAA (non-incluses)Li-Po rechargeable
Économie d’énergie“Power Switch” (bouton On-Off en-dessous)
Logiciel dédié
Manuel ou guide rapide
Garantie18 mois2 ans
Câble de recharge (USB-A vers USB-C)
Dimensions115 mm x 58 mm x 87 mm78,5 mm x 79 mm x 120 mm
Poids95 grammes135 grammes
Date de déploiement commercial23 août 201319 Août 2018
PrixEnviron 19,99 euros109 euros
ColorisNoirNoir

 

 

Concernant Anker, le mode d’emploi précise que certains boutons ne fonctionnent pas sous macOS (les boutons latéraux “suivant” et “précèdent”). Sur le site le mode d’emploi ne mentionne pas une compatibilité sous Windows 10 mais la fiche technique Web (et le test) confirme que cela fonctionne parfaitement.

Point qui peut être négatif dans ce monde de droitier (forcé, pour les gauchers qui ont du s’adapter, outre l’ouvre-boîte…) : ces deux souris ne sont pas ambidextres et seront pour un usage exclusivement droitier…

 

Désemballage

 

Avec un tel – grand – écart de prix, on peut remarquer, dès le packaging une différence : côté Logitech, c’est une sorte de coffre à bijoux qui se déplie en deux, comme un écrin.

Sur le pan de gauche, quelques explications tandis qu’à droite, sous une couche plastifiée (pas très écologique), recèle le précieux mulot ergonomique.

 

Anker a priorisé l’emballage pragmatique avec un relief assez sympathique ou kitch (selon les goûts) sur le dessus de la boîte bleutée ainsi que ses pourtours ou des éléments technologiques sont dessinés. L’emballage est plus compacte que Logitech mais les deux reste assez complexes à ouvrir pour extirper (c’est vraiment le mot) la souris verticale.

 

L’effet “Oooooh” pour les deux concurrents reste similaires : si l’on ne connaît pas ou peu ce type de périphérique (outre la souris traditionnelle, bien sûr) c’est toujours assez bluffant et déconcertant, à prime abord comme on le découvrira plus tard, de découvrir une souris verticale.

 

Pour les plus sceptiques, c’est en tout cas un pari réussi pour Anker et Logitech : celui de tenir la promesse d’un souris verticale et ergonomique avec, pour tout deux, la technologie sans-fil embarquée !

 

Prise en main

 

L’initialisation est rapide pour les deux modèles : concernant Anker, forcément, il n’y a que deux piles à insérer (non-incluses, ce qui n’est pas très commerçant mais passons…) et le dongle à plugger et c’est tout ! Idem pour Logitech qui a son mode “Easy Switch” (maintenir quelques secondes le bouton en-dessous de la souris pour sélectionner le canal 1, 2 ou 3) pour unifier le périphérique au dongle USB préalablement inséré dans un port dédié. Petit plus pour Logitech : un câble fourni dans le package à l’achat pour permettre un branchement filaire en USB !

 

Aussitôt acquise que ces souris sont soumises à un grand danger : le risque de prendre l’air, littéralement ! En effet, si l’on n’y prend garde, les premières minutes de prises en main pour ces souris verticales sont assez rudes pour la main qui voyage du clavier vers la souris. A la différence d’une souris traditionnelle, la verticalité amène de la hauteur ; beaucoup de hauteur, ce qui amène les doigts à frôler immanquablement le haut de cette tour ergonomique qui risque de voleter et pas qu’une fois ; ni deux… heureusement, l’ensemble étant en matière plastique, l’ensemble résiste bien au choc ! Un point, indirectement, pour ceux et celles qui aurait peur d’abîmer les accessoires, même s’il faudra tout de même être prudent(e), le temps que le cerveau s’habitue, avec la main, à ce nouveau type de prise en main.

 

De gauche à droite : les souris verticales sans-fil Anker et Logitech MX, vues de côté !

 

Un des premiers effets que l’on constate, surtout quand on doute d’un tel dispositif, c’est le repos du bras, de l’avant-bras et surtout du poignet : ces souris ont été conçus pour utiliser le clic de la souris tout en évitant les douleurs ou les zones d’inconfort avec le poignet, la main et les muscles du bras, globalement. Une mission qui est relevée haut la main pour Anker avec sa souris qui est très légère et très facile à bouger de gauche à droite. Idem pour Logitech. Les deux concurrents, bien qu’opposés en terme de prix, se rejoignent en permettant d’avoir une souris qui accueillent l’ensemble des doigts sur le mulot vertical. Cela a l’air ridicule, mais les souris traditionnelles n’accueillent pas, souvent, l’auriculaire (le dernier petit doigt) : à la longue cela fatigue et l’on cherche désespérément à le rallier aux autres. Certaines marques de gaming prônent l’exigence en matière d’ergonomie pour adoucir les muscles des joueurs ou joueuses mais la plupart des modèles n’offrent pas une base large (deux doigts par boutons) pour apposer l’ensemble des doigts de la main. Ici, on peut empoigner la souris avec tout les doigts. Un détail mais qui fait toute la différence.

 

La base de la MX verticale surprend par sa légère surélévation par rapport à la souris verticale d’Anker. Le bas de paume oblige une position du bas de la paume de main légèrement raidie, ce qui est quelque peu déconcertant (on se demande si la position d’alignement est optimale, finalement). Outre cette histoire de “bosse”, l’empoignade reste, par contre, très agréable côté Logitech avec un scroll de souris plus subtil en roulement que celui d’Anker.

 

La souris Anker : à gauche, vue rapprochée sur les boutons “précèdant” et “suivant” et,
à droite, vue en hauteur !

 

Le balayage est déconcertant pendant quelques minutes (15 minutes, grand maximum) mais la navigation Web reste agréable et facilement accessible. Là où cela peut se corser, c’est dans les tâches bureautiques pures ou productives : des glissés-déposés de fichiers, des actions entre deux dossiers ou logiciels au sein du système, en local… la verticalité est réellement un coup de main à prendre et probablement qu’avec du temps, on peut s’adapter à ce type de souris tout en restant productif.

 

 

Les petits plus

 

Anker ne fournit pas de support-logiciel contrairement à Logitech : ce dernier étoffe son produit avec “Logitech Options”, une interface permettant de paramétrer la souris ; et quelle interface : il s’agit de pouvoir configurer les trois boutons principaux que l’on peut rattacher à un comportement unique PAR application ou logiciel présent(e) sur le système (!!).

 

Par exemple, si vous allez souvent sur SOSOrdi.net dans une certaine page HTML (votre activité récente, un type de contenu-blog, les dernières questions d’une catégorie de dépannage…) mais que vous en avez assez de toujours faire le clic-clic pour aller à l’action finale, Logitech a pensé à tout : depuis la section “souris” il suffit de cliquer sur un des points bleutés représentant l’un des boutons-commandes et de jointer le type d’action à l’application souhaité. Cela fonctionnera, aussi, pour un paramétrage classique (sans forcément le faire pour une application). De là, l’ouverture d’un onglet dans Firefox ramènera à l’URL préalablement saisie dans l’interface.

 

La vitesse du pointeur ainsi que certaines options du logiciel-même (mises à jour, données télémétiques, sauvegarde des configurations, notifications…) dont “Flow” depuis la section dédiée ; une option ingénieuse qui permettra, pour les plus productifs, de terminer l’action… vers un autre terminal compatible !

 

Il suffira, tout simplement d’activer la fonction depuis l’interface tout en la configurant : cela permettra de copier-coller, par exemple, un contenu d’un terminal vers un autre… tout simplement parfait, un très gros plus pour ceux et celles qui n’auraient pas les outils ou le temps d’optimiser une synchronisation ou qui n’en aurait pas envie.

 

Anker, faute d’interface, n’a pas de continuité avec son produit en local ce qui manque cruellement : le produit étant vraiment agréable d’usage, il aurait été appréciable de pouvoir configurer les boutons. De plus, si l’on peut régler le DPI en cliquant plusieurs fois (3 types) sur le boutons tout en haut, on ne sait pas trop si cela est effectif ou non car aucun message en notification-système (pour chaque clic, via un message bref) n’apparaît quand on effectue l’action, même si l’on ressent bien la différence à chaque changement.

 

 

Conclusions

 

De manière globale, Anker et Logitech ont réussi le défi de pouvoir proposer une souris ergonomique, verticale ET sans-fil. Un bon point qui fait grimper le scoring pour chacun, via une prise en main assez facile et agréable.

Une petite difficulté réside pour ceux et celles qui basculeront vers ce type d’accessoires tout en verticalité : il faudra s’y reprendre à plusieurs fois pour viser une icône, un bouton-commande ou glisser en fluidité un ou plusieurs éléments en effectuant un balayage horizontal avec ces souris verticales. Indirectement, cela réapprendra (ou pas) à utiliser une souris bureautique tout en pondérant les clics et les actions, ce qui sera toujours bon à prendre.

Le prix semble le seul frein : environ 20 euros pour Anker contre un peu plus de 100 euros pour Logitech… A tester !

Souris verticales sans-fil : Anker vs Logitech MX

Souris verticales sans-fil : Anker vs Logitech MX
0 5 0 1

Bien

  • Le prix d'Anker à 19,99 euros
  • Logiciel, câble USB pour un mode filaire pour la Logitech MX
  • Pour les deux : une ergonomie qui repose véritablement bras et poignet
  • La garantie de deux ans pour la MX de Logitech
  • L'ultra-légèreté de la souris Anker qui impréssionne

Pas bien

  • Le prix de Logitech - un peu excessif - à 109 euros
  • Le côté trop pragmatique d'Anker : une souris sans-fil mais qui nécéssite deux piles AAA et non-fournies
  • Le manque cruel d'interface pour configurer la souris Anker !
  • Pour les deux : l'emballage qui mettra la patience à rude épreuve
  • Une légère gêne au niveau du bas de paume de main, avec la "bosse" en base de la Logitech MX



  • 100% J'apprécieVS
    0% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020