"Le drapeau est à toi, Doug" : symbole du premier vol spatial humain acheminé vers l'ISS, remis par Chris Cassidy !

Courte mais non sans émotion, la cérémonie "Farewell" de l'expédition 63 en l'honneur du futur départ (éventuel : l'ouragan Isaias se rapproche de la Floride et de ses côtes...) de Doug Hurley et Bob Behnken réunissait Chris Cassidy mais, aussi, Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner.

 

 

De gauche à droite et de haut en bas : Ivan Vagner, Chris Cassidy, Anatoli Ivanichine,
Bob Behnken et Doug Hurley, le 1er Août 2020, sur le départ de l'ISS...

Une cérémonie qui permettait de souhaiter un bon vol au binôme Crew Dragon 2 et qui a été l'occasion de céder un objet patriotique un peu spécial : il s'agit du drapeau américain. Comme relaté soigneusement par Spatio-notes, tout démarre lors de la mission STS-1 (1981) qui incarnait la première mission embarquant des êtres humains à bord (sans amarrage à une station), après la Russie dans les années '60 ou encore après la mission conjointe Apollo-Soyouz (1975) entre la NASA et la Russie (qui s'inscrira dans l'élaboration du programme Shuttle-Mir, à partir de 1994). A l'époque les deux cosmonautes (Bob Cripen et John Young) avaient toute une flopée de drapeau (qui n'a rien à voir avec l'affaire des cartes postales sous Apollo 15) et en 2011, lors de la mission STS-135 (où, à l'époque, Doug Hurley était pilote avant de devenir lieutenant-colonel), Barack Obama, le président des États-Unis, lançait un défi à l'équipage à bord de l'ISS. Un symbole qui est, en fait, devenu un véritable trésor à capturer pour ceux et ou celles qui pourraient le ramener avec eux, dans le cadre d'un vol retour habité, depuis l'ISS donc. Si le retour sur Terre n'est pas, par sécurité, reporté, Doug Hurley et Bob Behnken ramèneront le précieux drapeau sur Terre, même si la mission-même symbolisait déjà une réussite en soit.

"J'ai été fier de prendre part aux expériences scientifiques", affirme Bob Behnken avant de lancer, un peu plus tard : "l'hipposaurus rentre à la maison avec vos papas !". Anatoli Ivanichine à remercié le binôme "d'avoir pris part à l'expédition 63" tout en leur souhaitant de rentrer "en sécurité". Ivan Vagner a clôturé en disant que "c'était super"... A suivre !