Google Home : réinitialisation par défaut des données collectées ("OFF" par défaut, fonction peu usitée...)

Alors que Google est en train de se faire remonter les bretelles par le régulateur européen dans le cadre d'une "enquête approfondie" liée au rachat de Fitbit par le géant Californien, le brassage de données commence a être juridiquement et éthiquement problématique... un ballon de baudruche dont l'éclatement tente d'être évité par Google lui-même, en désactivant, enfin par défaut, l'enregistrement des données vocales liées à sa technologie connectée...

 

 

Dans un vidéo ludique, Google explique comment la vie privée de l'utilisateur est préservée (en notant que cette révélation vertueuse n'est venue, malheureusement, que maintenant...) contre la collecte audio de données du genre via les assistants de Google dont Home, notamment. Si, toutefois, vous vouliez tout conserver et qu'aucun problème ne résidait dans cette collecte de données, il suffit de réactiver l'option depuis votre compte, via "commandes relatives à l'activité". De là et comme indiqué dans la page-support dédiée, il faut cocher "inclure les enregistrements audios".

 

En aparté, cela s'inscrit dans un contexte datant initialement de Juillet 2019 : VRT News, notamment, mettait en lumière une pratique douteuse de Google (dupliquée par d'autres concurrents comme Amazon ou encore Apple aux alentours de cette période). En effet, la firme américaine collectait "seulement 0,2 % de l'ensemble des extraits audios". Un chiffre qui ne semble pas peser lourd à première vue mais quand on le compare aux nombres de consommateurs qui affectionnent la marque et plus particulièrement ses solutions connectées, cela fait, en réalité, déjà beaucoup. L'affaire remontait à Avril 2019 où certains enregistrements étaient accessibles ; le tout sans enregistrement franc, via le fameux "OK Google"... A suivre !