"Nous ne croyons pas à la magie" : Bob Behnken et Doug Hurley sereins avant leur retour sur Terre !

Non-sans une certaine émotion palpable et / ou appréhension légitime (il s'agit ni plus, ni moins, d'un amerrissage sur le large des côté de Floride, comme rappelé en détail par la NASA et SpaceX, lors d'une conférence de presse dédiée !), le binôme de cosmonautes, à la veille du départ de l'ISS (Station Spatiale Internationale) prenait la parole en répondant à quelques questions de la presse locale américaine...

 

 

"Nous comprenons pleinement quelque chose [...] nous ne croyons pas à la magie", affirme Bob Behnken en parlant au nom de ses trois acolytes dont Chris Cassidy qui reprendra le chemin en direction de la Terre d'ici Octobre 2020. Doug Hurley parle de "défi" par rapport à d'autres missions et se veut, également, confiant, en parlant de ses anciennes missions : "nous n'étions pas préparés comme nous aurions dû l'être".

 

Au cours de leur séjour, ils ont pu aider le reste de l'équipage de l'expédition 63 (toujours en cours) dont son commandant, Chris Cassidy, qui a d'autant plus apprécié leur aide et leur compagnie : "nous avons triplé notre capacité à travailler... pour atteindre tout les objectifs en science", s'est-il réjouit. "Notre expérience ici a été pour la plupart d'entre nous une expérience unique dans une vie, et celui-ci est probablement un excellent atout, pour moi personnellement, juste pour pouvoir vivre et travailler à bord d'une station spatiale , que nous avons tous aidé à construire pendant le vol de la navette, et cela a été formidable d'être un membre d'équipage avec Chris et Bob au quotidien, soutenant les opérations de l'ISS, soutenant la science, soutenant la maintenance, les quatre sorties dans l'espace que ces gars ont fait, la robotique que nous avons faite, juste une expérience incroyable et une que je n'oublierai absolument jamais et que je chérirai toujours", évoque avec une pointe de pré-nostalgie, Doug Hurley.

 

L'heure est désormais aux préparatifs de retour et la procédure d'amerrissage est dans toutes les têtes, même si l'équipe garde la tête froide : "nous nous concentrons de plus en plus sur notre préparation [...] je sais que l'équipe de SpaceX [...] et l'équipe de la NASA [...] veilleront étroitement [...] je ne me sens pas vraiment nerveux à ce sujet", déclare Bob Behnken.

Son co-équipier, Doug Hurley, se veut rassurant "du point de vue des tests en orbite, nous avons la capacité de tester, tester les interfaces d'urgence calmement, nous avons testé l'équipement d'urgence et, de manière générique, comment nous travaillons avec le dragon-2 amarré à bord, transférant l'équipement, transférant les fournitures, nous allons faire un une bonne quantité de cela, encore une fois, demain, lorsque nous rendrons du matériel ou des fournitures sur Terre. [...] La plupart du temps, nous avons eu assez de chance avec nos efforts en ce qui concerne les tests en orbite, tout comme cela a été le cas pour le lancement et le rendez-vous. Nous n'attendons rien de différent pour l’amerrissage".

 

En aparté, d'ici le Printemps 2021, la mission Crew-2 prendra place via un lancement et un voyage en direction de l'ISS : quatre membres seront à bord : Shane Kimbrough (Commandante), Megan McArthur (pilote), Akihiko Hoshide (astronaute-ingénieur) et Thomas Pesquet (astronaute-ingénieur). Selon les propos de Bob Behnken, sa femme est très enthousiaste à l'idée de partir : il s'agit de la pilote Megan McArthur qui devrait, à son tour, laisser ses enfants à son mari pendant que celui-ci pourra l'observer depuis la Terre. Fait connu, les capsules SpaceX sont réutilisables jusqu'à 5 fois mais Bob Behnken explique qu'en soit, elles sont déjà bien fournies ou pratiques : "c'est relativement petit donc si vous essayer de mettre un équipage de sept personne [...] dans ce volume, cela ressemblait à un séjour assis sur place en quelque sorte. Mais avec trois ou quatre personnes, les opérations se dérouleront normalement et le travail sera accompli lors des phases d'ascension et d'amarrage et, bien sûr, l’amerrissage, donc il y a assez de pièces dans ce véhicule et autour du véhicule, il y a des espaces entre les sièges et nous avons de petites zones [...] je ne dirais pas que cela est une cabine téléphonique [...] c'est définitivement cozy si quatre personnes devraient prendre place", affirme l'ingénieur-astronaute.

 

Arrivée de Bob Behnken et Doug Hurley (en polo noir SpaceX, droite, photo de gauche),
le Dimanche 31 Mai 2020, en compagnie d'Anatoli Ivanichine, Ivan Vagner et Chris Cassidy,
à bord de l'ISS (expédition 63).

Une cérémonie aura lieu demain, Samedi 1er Août 2020, à bord de l'ISS pour conclure cette partie du voyage via un moment "farewell", à 15 h 10 (heure française), en direct de l'ISS ! Ensuite, le binôme devra se préparer à quitter Chris Cassidy, l'équipage et la station spatiale dès 23 : 15 (heure française) pour une fermeture de l'écoutille entamée à 23 : 45. Le désamarrage de l'ISS sera effectif (tout comme à l'aller, il s'agit d'une procédure un peu longue puisqu'il s'agit d'un point de jonction où l'air se pressurise, dépressurise tout en gardant en sécurité les habitants de la station) à 01 : 34 du matin (heure française).

 

L’amerrissage aura lieu le Dimanche 2 Août 2020, à 20 h 42, toujours heure française. Un live sera, bien évidemment, disponible pour suivre en direct ce vol de retour qui finira d’accomplir la mission Crew Dragon 2 de SpaceX qui aura, donc boucler la boucle pour l'histoire américaine : pour rappel, après la Russie et Soyouz (années '60), les États-Unis ont réussi, en Mai 2020, à envoyer deux cosmonautes dans l'Espace au sein d'un vaisseau spatial et d'amarrer ce dernier à l'ISS... A suivre !