Actualités

ISS : seconde et dernière partie de la maintenance pour Bob Behnken et Chris Cassidy ! (non sans “Tranquility”…)

Bob Behnken et Chris Cassidy entame la seconde et dernière partie de cette sortie EV (extra-véhiculaire) : cette 68ième session (spacewalk) sera fournie en maintenance avec de nombreux changements ou remplacements dont la préparation du module Tranquility pour la venue prochaine du Nanoracks Bishop Airlock, d’ici quelques mois !

 

 

Leur première tâche consistera à installer une unité de protection pour stocker les outils utilisés par le robot Dextre de l’Agence spatiale canadienne. L’unité de stockage comprend également deux unités Robotic External Feak Locator (RELL) que Dextre peut utiliser pour détecter les fuites d’ammoniac, qui est utilisé pour faire fonctionner le système de refroidissement de la station. Le duo d’astronautes travaillera ensuite sur le retrait de deux appareils de levage à la base des panneaux solaires de la station sur la ferme près du port, ou dorsale, de la station. Les «H-fixtures» ont été utilisés pour le traitement au sol des panneaux solaires avant leur lancement. Ils passeront ensuite au travail pour préparer l’extérieur du module Tranquility pour l’arrivée plus tard cette année du sas commercial Nanoracks sur une mission de livraison de fret SpaceX. Enfin, ils doivent acheminer les câbles Ethernet et retirer un couvercle de filtre d’objectif d’une caméra externe“, détaille un billet du blog de la Station Spatiale Internationale (ISS), en ce jour, le 21 Juillet 2020.

 

Le module sas Nanoracks Bishop est issu de plusieurs partenariats : entre-autres, Thales Alenia Space, Nanoracks bien sûr et Boeing. L’idée est d’ajouter une extension supplémentaire pour permettre la gestion et le déploiement de modules satellitaires. L’ensemble sera acheminé vers l’Espace par SpaceX, entreprise privée d’Elon Musk dans un peu plus de trois mois, via la mission “CRS-21”. Si tout va bien ce module sera raccordé à celui de “Tranquility” (Node 3) qui sert, principalement, de raccord (d’où son nom), de point d’observation ou encore de lieu de passage, pour la logistique, pour acheminer de l’intérieur câbles et autres élément matériel.

 

Bob Behnken sera assigné à la caméra (vue) numéro 20 (EV 1) tandis que Chris Cassidy sera assigné à la caméra numéro 18 (EV 2). Une fois l’étape de dépressurisation effectuée, le binôme peut sortir hors de l’ISS pour entamer leur maintenance extra-véhiculaire. Comme la semaine dernière, on a pu voir des dysfonctionnements légers au niveau de l’écran des deux cosmonautes : cette semaine, cela concerne l’écran de visualisation de Chris Cassidy. Le dysfonctionnement aura duré une dizaine de minutes : un débogage à distance (depuis la Terre, via l’un des interlocuteurs de la NASA qui a repris certains points ou aspects techniques de la caméra ou de son affichage via un mode d’emploi dédié, entre-autres) a permis de rétablir la liaison vidéo qui reste primordiale puisqu’il s’agit de la vue-cosmonaute permettant de voir à la 1ière personne, chaque action ou mouvance du cosmonaute.

Comme à l’accoutumé, la couverture thermique est remise sur l’écoutille : elle sera ôtée au retour du spacewalk.

Vue depuis la caméra (20) de Bob Behnken,
durant la Spacewalk 68, le 21 Juillet 2020 !

 

Une des premières tâches consiste à renforcer l’unité de stockage Dextre qui pourrait, ainsi, optimiser la détection, notamment, des fuites de liquides en interne ou à l’intérieur de l’ISS.

Le module va être déporté sur la plate-forme mobile, le MBS (Mobile Base System), une sorte de rail d’acheminement qui permet aux cosmonautes de se mouvoir avec des modules volumineux, sans trop d’efforts. Des mousquetons sont prévus pour que le cosmonaute évite tout impaire ou incident, pendant le trajet.

Le module est installé ! De son côté, Chris Cassidy ajuste le module RTS en mettant, à certains câbles, des protections pour éviter d’avoir une température trop froide : le RiTS (surnommé “Hôtel” en référence, probablement à son sigle qui fait échos à une grande chaîne hôtelière)  a été déployé depuis Décembre 2019 et recèle deux outils robotiques (RELL). Comme il s’agit d’outils ou instruments assez fragiles, il faut éviter que la température de l’Espace ne viennent affecter les constantes voire composants de ces modules : l’environnement interne doit être une sorte de couveuse pour ensemble robotique, grosso modo, avec une température qui ne risque pas d’affecter leurs analyses. Un défi complexe alors que l’Espace entoure l’ISS.

Deux modules H-fixture vont être remplacés simultanément par Chris Cassidy et Bob Behnken. Pour rappel, le 1er Juillet dernier (lors de la spacewalk numéro 60), un impaire léger avait été essuyé : Bob Behnken a procédé au remplacement de l’H-fixture. Malheureusement, après quelques minutes de dépannage, impossible de changer le dispositif qui avait été remis en l’état pour un remplacement ultérieure : ce 21 Juillet a finalisé, enfin, cette opération de remplacement ; et sur les deux modules H-fixture !

Chris Cassidy démonte le H-fixture pendant que Bob Behnken cherche le bon outil.

Bob Behnken finalise les opérations sur le second module H-fixture : les deux éléments ont été désinstallés.

Le module Tranquility doit être préparé pour la venue prochaine du module Nanoracks Bishop (lancement par SpaceX et une mission dédiée, comme évoqué en début d’actualité).

De son côté et avant de rejoindre Chris Cassidy au module, Bob Behnken prépare le fameux repose-pied articulable pour préparer les manœuvres en toute sécurité.

Les pieds des cosmonautes sont calés dans cet accessoires grandeur nature de manière à pouvoir utiliser les mains tout en ayant, en sécurité, les pieds fixés à une station fixe (non en l’air, dans l’Espace, où la non-gravité peut être synonyme de danger).

Le binôme rejoint enfin le module Tranquility.

Vers la gauche (en forme d’olive), le module BEAM (Bigelow Expandable Activity Module),
un module expérimental gonflable spatial pouvant être habitable et au centre (avec les deux cosmonautes),
le module “Tranquility” !

 

La désinstallation d’une des trois jonctions d’amarrage (PMA, pour “Module d’Accouplement Préssurisé”) est à effectuer.

Chris Cassidy et Bob Behnken doivent enlever le câblage pour atteindre l’emplacement d’amarrage.

L’écoutille du module tranquility est presque mise à nue : 3 des 4 boucliers axiaux (les demi-croissants sur les côtés externes de l’écoutille) ont été enlevés.

Depuis 4 heures et 10 minutes, la maintenance EV de l’ISS a débuté ! Le module est prêt à accueillir le sas Nanoracks, d’ici quelques mois. Avant de revenir, Chris Cassidy a vérifié et acheminé un câble Ethernet (CP-3) ; idem concernant Bob Behnken, pour un autre câble Ethernet (CP-13). Ce dernier a, également, désinstallé un objectif de caméra.

 

La pressurisation est terminée : les deux cosmonautes peuvent intégrer l’intérieur de l’ISS et clôturer cette 68ième spacewalk qui aura duré près de 5 heures et 29 minutes.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020