Actualités

“Ce ne sera pas facile et il s’agira d’un défi à relever” : J-1 avant le lancement de la mission Mars 2020 par la NASA !

La veille du lancement, la NASA organisait une conférence de presse (en comité restreint : COVID-19 oblige) en direct du John F. Kennedy Space Center (KSC), en Floride (États-Unis) pour, à nouveau, expliquer dans les grandes lignes les axes, objectifs de la mission des rovers Persévérance et Sample Fetch et d’Ingenuity, le petit hélicoptère qui l’accompagneront. L’occasion de répondre à quelques questions autour de cette mission qui constituera l’une des premières dans l’histoire de la NASA à prévoir un retour-échantillons (le projet n’est pas nouveau mais n’a jamais été abouti, de manière concrète) entre 2026 et 2031.

 

L’un des objectifs de la mission sera bien sûr l’étude ou la mise en évidence de traces de vie (notamment la vie microbienne) passées sur la planète rouge. L’hélicoptère sera là pour compléter les tâches de Persévérance et la NASA voit déjà loin dans le “futur” avec des “douzaines” d’engin, à terme, qui pourraient voler au-dessus des plaines martiennes.

 

De gauche à droite : Janet Petro (directrice adjointe au Kennedy Space Center), 
Jim Morhard (administrateur adjoint au sein de la NASA) et  Zena Cardman (astro-biologiste et astronaute pour la NASA)
le 29 Juillet 2020, lors de la conférence de presse pour la mission Mars 2020.

 

Jim Morhard (administrateur adjoint à la NASA) explique que les échantillons pourront être comparés grâce à des données intégrés au rover, avant son départ : il s’agit de découverte de fossiles, sur Terre (Australie), par exemple, qui pourront être pointer avec des échantillons trouvés pendant l’exploration pour permettre de gagner du temps et voir, dans la foulée, si une similitude entre Mars et Terre seront au rendez-vous. Entre-temps et comme souligné par Jim Bridenstine (administrateur principale de la NASA), des imprévues peuvent survenir en “entrée, descente, atterrissage” pour Persévérance. La tempête de sable essuyée par Opportunity à l’époque est un triste exemple : la NASA avait tenté de récupérer un signal mais, en vain ; ce qui avait conduit a abandonné les recherches laissant le rover sur Mars… peut-être que Persévérance honorera pleinement son nom en offrant la joie d’un visuel impromptue de celui surnommé affectueusement “Oppy” par ses fans les plus ardents. Malgré un budget assez important, la NASA sait que la tâche ne sera pas facile : “ce ne sera pas facile et il s’agira d’un défi à relever“, affirme Jim Bridenstine.

 

Au centre, Jim Bridenstine (administrateur principal au sein de la NASA), le 29 Juillet 2020,
lors de la conférence de presse pour la mission Mars 2020.

 

Brièvement, est évoqué les missions similaires à celle des États-Unis, notamment la sonde martienne Tianwen-1 (Chine) qui a décollé, depuis peu, de la Terre : “nous encourageons toujours la découverte“, l’exploration, selon Jim Bridenstine. Si l’enjeu spatial reste un sujet ultra-sensible (l’histoire de la NASA étant chargée de tensions et d’émotions du genre avec la Russie et Soyouz, entre-autres…), nul doute qu’indirectement, cela permet d’élever le développement des technologies. Au final, gageons-le, la prouesse restera terrienne.

 

Les autres missions ne sont, pour autant, pas occultées : d’ici le 2 Août prochain, l’équipe de Crew Dragon 2 (SpaceX) devrait amerrir en douceur dans le cadre de son vol de retour sur Terre. Si les conditions météorologiques et / ou autres n’étaient pas réunies, la date pourraient être repoussées dans un délai de 48 heures : “nous avons besoin d’une mer calme“, est-il ainsi précisé. La NASA précisé, aussi, qu’avec la mission Mars à venir, Crew Dragon 2 incarnera l’une des deux missions “essentielles” et historiques de l’agence spatiale américaine.

Pour des raisons sécuritaires (pandémie sanitaire mondiale de COVID-19 qui sévit toujours mondialement : les règles d’hygiène perdurent tout comme le port du masque dont le devant, une fois mis, ne doit pas être touché ; idem quand on l’enlève : depuis l’arrière de l’oreille pour éviter de toucher le devant. Une règle mondiale…), le lancement ne pourra pas être vue (du moins de manière proche ?) par le public physiquement.

Enfin, la mission sur la Lune, en 2021, est évoquée : loin d’être occultée, la mission Artemis-1 (Orion) permettra de mettre en orbite une sonde spatiale avec des préparatifs qui seront entamés (pour le projet, ses prémices) d’ici Octobre / Novembre 2020… A suivre !




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020