Articles

[MAJ 28 / 7] 30 Juillet 2020 – 18 Février 2021 : Mission-aller Mars 2020 du rover Persévérance ! (retour entre 2026 et 2031…)

Objectifs d'exploration : à la recherche de traces d'eau

De manière plus détaillée, Thomas Zurbuchen (administrateur associé, responsable des missions scientifiques au sein de la NASA) revient sur la partie relative à l’exploration martienne :

 

 

  • Bien évidemment, la théorie sur une trace ancienne d’eau ou d’éléments liquides assimilés sera un axe principal à atteindre pour le rover. La NASA sait déjà que de telles traces existent : en Novembre 2018, au sein d’une revue géologique, le Dr Caleb I. Fassett (scientifique planétaire au Space Flight Center – NASA), Timothy A. Goudge et David Mohrig (École de Géo-Sciences Jackson – UT Austin, Texas) mettent en lumière les résidus (paléo-lacs) d’un phénomène de concentration d’eau sur Mars sous forme de stockage (bassins) voire de débordements qui se seraient traduits par l’inondation naturelle de certaines zones, quand les niveaux (on pense aux cratères, entre-autres) étaient trop haut. Un comparatif avec certains phénomènes similaires sur la Terre est ainsi exploité : on notera, en aparté, que si les principes peuvent s’appliquer, il faudra voir le contexte (gravité, atmosphère…) de l’époque plus certains aspects (qui, pour l’heure, pourrait ne pas être connu du fait qu’il s’agit d’une planète avec certains aspects totalement inconnus) tout en relativisant de telle données. Le rover devrait mettre tout le monde d’accord ; en théorie ;

 

Chris Herd, le 28 Juillet (lendemain de la première partie de conférence), mentionne à nouveau que la roche (météorite) martienne EETA79001 contenait, entre-autres, des preuves d’eau d’une vie passée sur Mars. De ce point de vue, le point de corrélation semble donc indéniable mais, encore une fois, il faudra voir ce que les entrailles de la planète rouge peut révéler puisque l’on connaît une partie infinitésimale de l’histoire géologique de Mars. La possibilité de varier les plaisirs en terme de choix d’échantillons pourra permettre de multiplier les chances d’infirmer ou non cette hypothèse.

 

  • L’étude des conditions météorologiques ;
  • Enfin, l’impromptu via des découvertes qui “arrivent toujours” et n’étaient pas prévues ou envisagées initialement.

 

Concernant le sujet ardent d’une trace existante passée (ou actuelle !) d’eau ou assimilé sur Mars, Tanja Bosak (Institut de Technologie du Massachusetts – MIT – section de l’équipe de Sciences) explique que tout l’enjeu de ce voyage réside en partie sur la validité ou non d’une telle théorie. Les rendus (artistiques, pour l’heure) ne montrent que des sillons avec un cratère creux qui a pu accueillir le précieux liquide.

Une fois sur place et grâce aux caméras haute-définition, Persévérance pourra enfin contenter (ou non…) la communauté scientifique avec une preuve quelconque de bio-signatures de nature rocheuse, en faisant des analyses visuelles et chimiques… La théorie d’un delta d’eau est donc très attendue et permettra enfin de savoir si Mars favorisait un environnement avec des éléments tels que l’eau.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.11.4b