Articles

[MAJ 28 / 7] 30 Juillet 2020 – 18 Février 2021 : Mission-aller Mars 2020 du rover Persévérance ! (retour entre 2026 et 2031…)

Les 7 minutes de terreur : la sueur froide des scientifiques

Les “7 minutes de terreur” ou phase d’atterrissage sont évoquées plusieurs fois au cours de la soirée ; et pour cause : cela incarne une étape délicate de la mission, encore plus que le voyage. En effet, le but est de pouvoir faire atterrir le rover sans encombres ou bévues du genre d’autant plus que, comme souligné par Matt Wallace (JPL, chef de projet adjoint), l’étape se fera “sans interaction aucune avec l’être humain“.

 

 

Il est indiqué que des “tests additionnels” sont toujours en cours jusqu’à l’arrivée, en 2021, du rover sur la planète rouge. Le programme “Mars Yard” permettra, par ailleurs, de peaufiner certains détails de la mission avant l’atterrissage du rover via des expérimentation en “bac à sable géant“, depuis un environnement physique (sur Terre, donc) pour mieux adapter ou débuger certains situations au cours de la mission.

 

Entraînement, entraînement, entraînement“, rappelle Ken Farley pour dédiaboliser cette étape sensible de la mission spatiale.

Le lendemain, au 28 Juillet, une des deux conférences revenait sur ce sujet sensible : le Dr. Jeffrey Sheehy (NASA, Ingénieur en chef du programme technologique spatial Mars) a expliqué que derrière la prière et autres rites mystiques réside en réalité MEDLI2 (The Mars Entry, Descent and Landing Instrumentation 2).

 

 

Il s’agit d’un système de capteurs qui permettra d’ajuster la trajectoire tout en permettant d’assurer la descente au rover : “MEDLI2 comprend trois types de capteurs (thermocouples, capteurs de flux thermique et transducteurs de pression), une unité d’acquisition de données et de conditionnement de signal (l’unité électronique de support de capteur) pour enregistrer le chauffage et la pression atmosphérique subis lors de l’entrée et lors du déploiement du parachute, et le harnais entre les capteurs et l’unité électronique de support de capteur. S’appuyant sur la première suite MEDLI, qui a volé sur la mission Mars Science Laboratory de la NASA, l’instrumentation est à nouveau appliquée au bouclier thermique, mais dans une configuration différente pour mieux mesurer les caractéristiques de débit. Cette fois, une instrumentation est également installée sur la coque arrière pour collecter les mesures du chauffage et de la pression de surface pour aider à réduire la grande incertitude appliquée aux résultats actuels prévus“, était-il déjà expliqué le 3 Août 2019, dans un communiqué officiel.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2021 - v1.11.4b