Actualités

HEC : e-examen sous application de télésurveillance, jugée “totalement disproportionnée” par la Quadrature ! (le tracking aux trousses…)

Alors que la période des examens va être ou est déjà entamée, certaines écoles ou Université ne lésine pas sur les moyens pour tenter de faire respecter les bonnes conditions ou pratiques en la matière ; quitte à fermer les yeux sur les libertés individuelles ou certains aspects légaux…

 

 

Cela part, pourtant, d’un bon sentiment : celui de permettre des examens en toute quiétude pour le / la candidat(e) tout en respectant les consignes usuellement pratiquées hors pandémie sanitaire mondiale. Si la France, depuis peu, est déconfinée avec quelques règles d’assouplissement pour particuliers et professionnels, certains établissements redouble de vigilance, notamment dans le secteur éducatif, afin de faire perdurer l’enseignement sans risquer la mise en danger des écoliers ou étudiants.

C’est le cas de l’HEC, l’ École des Hautes Études Commerciales (Paris) qui a voulu cloisonner un maximum la procédure d’examen à domicile de ses étudiants. Pour ce faire, une application de télésurveillance est proposée obligatoirement est enregistre tout un tas de données pour vérifier que le / la candidat(e) ne triche pas ou ne s’aide pas de fameuses anti-sèches : son, mouvements des yeux, de la tête, du corps, de la bouche mais aussi géolocalisation accompagnée d’une demande d’identification ; voilà ce que requiert l’application. L’étudiant(e) a bien sûr le choix de refuser une telle intrusion (similaire à des applications “mouchards” mais que l’on trouve habituellement au sein de billet sécuritaire…) mais, du coup, il ou elle se verra refuser l’accès à l’examen.

Une mesure jugée “disproportionnée” par la Quadrature du net qui trouve la mise en place d’un tel outil “inquiétant de la part d’une équipe pédagogique qui a cru bon d’utiliser des outils extrêmement intrusifs pour répondre à une question assez banale : est-ce que l’étudiant a acquis des connaissances ?“. De son côté, HEC (par l’entremise de son doyen des programmes, Eloïc Peyrache) ne voit vraisemblablement pas le soucis éthique : “on veut vérifier qu’ils n’interagissent pas avec quelqu’un d’autre ou qu’ils ne se sont pas mis à trois dans la même salle pour faire un examen […] Et ces données là on ne va pas les garder, elles vont être détruites très rapidement après l’examen“.

Depuis le 11 Mai, une pétition a été lancé et a déjà récolté, au moins, 300 signatures. La CNIL aurait été saisie pour vérifier la légitimé d’une telle procédure… A suivre !

 

Source : Franceinfo – 1 Juin 2020 – HEC : une application de télésurveillance obligatoire pour participer à distance aux examens nationaux.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020