Actualités

Greenpeace : le brûlot pointant du doigt un Cloud optimisant les profits de l’industrie pétrolière !

Alors que la Build de Microsoft bat son plein d’annonces et de nouveautés (retrouvez un petit récapitulatif de la première partie de journée-soirée-nuit, suivant le fuseau horaire, dans la news-live dédiée à l’événement !), une légère tâche d’huile s’immisce : Greenpeace alerte l’opinion publique en pointant du doigt un usage abusif de la technologie Cloud et de ses fonctionnalités prédictives. En passant par Google, Amazon ou encore Microsoft, l’emploi de certaines ressources technologiques développées par ces acteurs profiteraient à de grands groupes pétroliers et / ou industriels afin d’optimiser ou de rallonger l’exploitation de filons pétroliers, au détriment de l’environnement de la planète.

 

 

Dans le billet détaillé de Greenpeace, l’ensemble des entreprises partenaires avec Amazon, Google ou encore Microsoft sont mentionnées. Si l’exploitation d’une ressource naturelle entraîne toujours de graves blessures sous l’épiderme terrestre (pensons au gaz de schiste et à la technique de “fracturation hydraulique”…), certains groupes ou entreprises industrielles, malgré tout, continuent à vouloir optimiser une ressource pétrolière au détriment de l’impact sur la planète. Plusieurs exemples sont donnés dont le cas d’ExxonMobil (via Microsoft) qui, du fait de l’utilisation de la technologie Cloud et de la fameuse data prédictive entre-autres, “pourrait raisonnablement conduire à des émissions en aval de 7,6 millions de tonnes métriques de CO2-éq par an (MtCO2-eq / an) en 2025. Compte tenu de la réponse du marché mondial du pétrole, cela pourrait augmenter les émissions mondiales provenant de la consommation de pétrole d’environ 3,4 MtCO2- eq / y. À titre de comparaison, Microsoft a déclaré des émissions annuelles de ses opérations de 16 MtCO2-éq“, alerte Greenpeace.

 

Le bassin du Permien (Etats-Unis, Texas-ouest + Sud-Est du Nouveau Mexique), un des nombreux filons exploités de par le monde en matière de pétrole est mis en exemple : “en augmentant la production et la croissance dans le Permien, ces contrats technologiques contribuent à faire du Permien une source encore plus importante d’émissions de carbone, nous poussant vers la limite des émissions pour maintenir une planète vivable, comme le prévoit l’Accord de Paris“. En effet, l’accord de Paris sur le climat est, depuis 2015, un accord visant, avec d’autres pays dans le meilleur des mondes, à atteindre une neutralité carbone d’ici l’année 2100. Un point de vue que ne partage, d’ailleurs, malheureusement plus les Etats-Unis qui sont sorti de cet accord depuis – officiellement – le 4 Novembre 2019. Voici pour les faits.

Dans la réalité, la course à la productivité réside toujours et des outils alléchants dopés à l’IA (ML : Machine Learning) constitue un Eldorado, sans doute, pour certains groupes industriels. Chiffres – millésime 2018 – à l’appui, par acteur, on voit ainsi le poids devenu conséquent de ce type de technologie : pour Amazon (Web Service) l’empreinte carbone est la plus lourde (44,4 MtCO2e), suivi de Microsoft (17,6 MtCO2e) ; Google finissant la ronde avec 15 MtCO2e.

Pour contrer une exploitation humaine des ressources pétrolières, Greenpeace propose, notamment, un “moratoire immédiat sur tous les nouveaux contrats d’apprentissage automatique et de calcul haute-performance“, une annulation des contrats déjà existants pour les entreprises exploitant du pétrole ou du gaz, un communiqué publique de ces entreprises et / ou acteurs technologiques à ne plus utiliser l’IA à des fins industrielles.

Seul Google a communiqué positivement en affirmant mettre fin, à l’avenir, à toute fourniture de technologie à base d’IA pour l’extraction pétrolière. Microsoft et Amazon bottent en touche : aucun commentaire sur le sujet (Microsoft réaffirme, toutefois, sa volonté d’améliorer son empreinte-carbone d’ici 2050)… A suivre !

 

Source : Greenpeace – 19 Mai 2020 – Amazon, Google et Microsoft : l’IA utilisé pour optimiser l’exploitation du pétrole ou du gaz sur Terre.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020