Crew Dragon 2 : après Soyouz, SpaceX peut désormais transporter des êtres humains dans l'Espace ! (2020 : l'Odyssée de SpaceX...)

Et pourtant, ce n'était pas gagné : Mercredi 27 Mai dernier, l'entreprise américaine SpaceX d'Elon Musk tentait un premier lancement depuis Cap Kennedy-Canaveral. Malheureusement, le temps étant indomptable, il a fallu repousser la fenêtre de lancement à hier, Samedi 30 Mai, pour cause de mauvais temps.

 

 

La seconde était la bonne : Falcon9 a pu s'élancer avec succès dans le ciel emportant à son bord deux cosmonautes en direction de l'ISS !

 

Un plan aux inspirations "Kubrickienne" !

 

A bord de cette mission Spx-DM2,  Robert Behnken et Douglas Hurley, deux astronautes américains qui avaient à leur actif, respectivement, deux missions spatiales : Crew Dragon 2 sera leur troisième mission commune ; objectif : non-pas - encore - la Lune (ou Mars) mais la Station Spatiale Internationale qui sera atteinte en un peu moins de 19 heures (18 h 57, phase 5 d'amarrage comprise, vers 16 h 18 de l'après-midi, heure française).

Le lancement a été programmé à 21 h 22, le Samedi 30 Mai 2020 : aucun incident dans le détachement des différents modules de la fusée Falcon9.

 

Dimanche 31 Mai 2020 : Chris Cassidy qui a longuement mais sûrement préparé,
sécuritairement, l'arrivée des deux invités-cosmonautes, à bord de l'ISS !

 

Une fois amarrés, les deux "X-monautes", en collaboration avec une partie de l'équipage de l'ISS en la personne de l'astronaute américain Chris Cassidy (qui comptabilise 7 missions dont 2 au sein de Soyouz), doivent s'assurer que tout est sécurisé (pressurisation, notamment) pour pouvoir ouvrir le sas...

 

... Une procédure assez longue qui aura mis environ 2 h 30 avant que l'ISS puisse enfin ouvrir son ouverture principale à 19 h 02.

 

A son bord et en plus des trois cosmonautes américains résident - entre-autres - actuellement  Anatoly Ivanishin et Ivan Vagner, des cosmonautes russes, dans le cadre de l'actuelle expédition 63.

 

La mission est donc accomplie pour SpaceX qui peut techniquement transporter des êtres humains, du moins, jusqu'à l'ISS. Prochain objectif, sans doute, des contrées ou horizon plus lointain(e)s : La Lune ou Mars. D'ici là, la NASA annonce un bref planning streamé en direct entre le 1er (à partir de 17 h 15, heure française) et le 2 Juin (aux alentours de 15 h 20, toujours heure française).

"Nous explorons une nouvelle frontière qui se nomme Espace [...] pour notre pays, pour nos enfants et pour notre histoire de l'humanité, le meilleur est encore à venir", s'est réjouit le Président actuel des Etats-Unis, Donald Trump, non sans orgueil patriotique américain.

Même son de cloche pour la NASA qui a subi un léger couac en début de conférence de presse, en fin de soirée de ce 31 Mai, suite à un appel, lors des questions-réponses en ligne, pointant du doigt un certain paradoxe face au train de vie de certains américain qui "ne peuvent suivre l’événement ni à la télévision, ni sur smartphones" par manque de moyens. L'agence spatiale américaine a botté en touche tout en relativisant légèrement avec le nombre - en millions - de visionnage en ligne des directs ces deux derniers jours. Une question qui intervient alors que les Etats-Unis subissent, dans la même foulée, une crise sociale avec un pays actuellement en pleine manifestation voire émeute des suites de la mort de Georges Floyd, étouffé par un policier qui lui oppressait visiblement - vidéo à l'appui relayée sur les réseaux sociaux - la trachée pendant sept longues minutes avec son genou, sur fond de "je ne peux plus respirer !". Une goutte d'eau pour l'ensemble de la communauté afro-américaine et, surtout, de tout ceux et celles qui subissent de près ou de loin le racisme dans le monde entier.

 

La mission Spx-DM2 n'a, pour l'heure, pas de date de retour annoncée : il faudra patienter (vraisemblablement, pas avant le 3 Juin) pour en savoir plus : pour rappel, il s'agira en toute logique de faire le même trajet qu'à l'aller pour un amerrissage (dans l'eau, donc) dans l'Océan Atlantique... A suivre !

 

Ci-dessus, la vidéo du départ des deux cosmonautes SpaceX (Spx-DM2)...

 

... Et celle relative à l'amarrage à l'ISS !