[Le récap'] Build 2020 : ouverture des e-festivités à partir de 17 heures ! (heure française)

21 : 00 - Fin de la session d'ouverture : pour en savoir plus ou pour continuer à suivre le live de la Build 2020, il suffit de se rendre à l'adresse https://mybuild.microsoft.com/home avec un compte Outlook ou Microsoft dédié (inscription ou connexion gratuite) !

Mary Jo Foley, qui commente en direct les annonces de Microsoft !

 

20 : 58 - Mary Jo Foley (experte Microsoft) fait une apparition via une interview (à distance) depuis le "plateau" de la Build 2020 de Microsoft ! Des commentaires et analyses de celle qui étudie à la loupe la firme de Redmond.

20 : 45 - Changements de vues pour WebView2 (vue découpées, scindées), glissement possible de données : pleins de nouveautés pour Windows.

20 : 43 - Graph et Search pourront, s'unifier, par exemple, au sein de Windows 10

20 : 41 - développement d'application Windows 10 : "réunion" des apis (uwp + bureau) au sein d'APIs propres (et non-plus disséminées par type d'APIs)

20 : 40 - "1 milliard de terminaux Windows"

20 : 39 - Évocation de Windows !...

20 : 38 - Outlook, Office, Teams : fluid framework permet aux développeurs de concevoir à plusieurs tout ou une partie de leur code qui se retrouve donc au sein d'un framework open-source !

20 : 37 - un outil... open-source !

20 : 34 - évocation de "fluid framework", un outil collaboratif

20 : 32 - On peut même illuminer une simple LED (connectée) depuis Graph, en utilisant ses fonctions pour l'IoT

20 : 30 - La musique, à nouveau en illustration (vidéo) via "Magix+", sous Graph

20 : 25 - Amélioration des connecteurs, de la sécurité ainsi que la connaissance du réseau (notamment via le projet Cortex)

20 : 22 - Amélioration de Graph : certification d'application(s) et vérification de l'éditeur

20 : 20 - Évocation de Microsoft "graph" : "le graph est l'API de votre conversation"

20 : 12 - Back-office pour administrer, notamment, les applications (installation, approbation, validation...) : les améliorations viendront d'ici "cet été".

20 : 06 - Microsoft Teams à nouveau évoqué : sa popularité en temps de COVID19 est utilisée via une vidéo faisant l'apologie du logiciel de visioconférence. Autre vidéo montrant les fonctionnalités de Teams...

20 : 04 - Exploitant toujours la corde sensible de la situation sanitaire mondiale actuelle (du fait du Coronavirus),

20 : 02 - "Déployer" permet de mettre en pratique un scénario ou un schéma analytique

20 : 00 - Cosmos DB permet de rivaliser, en théorie, avec des outils prédictifs ou des données analytiques similaires à Google (analytics) via une data entièrement dépecée, sous toute ses coutures (et ses filtres)

19 : 55 - Cosmos DB : tableau de bord qui actualise la donnée (prédictive) en temps réel via des requêtes, scripts...

19 : 51 - "Synapse Link" : jointure entre la data (analytique) et l'enregistrement dans la base de données (data opérationnelle). Amélioration de la fonction interne.

19 : 50 - Évocation du ML (Machine Learning) ainsi que des données analytiques.

19 : 47 - Publicité de Starbucks qui fait partie des entreprises qui utilisent Azure pour gérer numériquement ses infrastructures.

19 : 45 - Une démonstration montre (presque) la facilité de faire une application avec une interface ludique !

19 : 39 - "Power app" (Teams)

19 : 36 - "Cosmos DB", services cognitifs Azure (vision, oral, recherche, langues, action-décision) qui possède un mode d'apprentissage "personnalisé" et plusieurs styles de narration orale.

19 : 35 - Service Kubernetes : containers Windows Server, fourniture d'un support "spot princing" ainsi qu'une connexion privée

19 : 34 - Évocation d'applications natives (développées) sous Azure.

19 : 32 - Quelques démonstrations (en confinement), notamment depuis un garage (?...) avec un laptop (terminal nomade, donc) depuis lequel on peut "valider du code" grâce à Azure (cela fonctionne sans garage, bien sûr).

19 : 24 - Azure englobe également Github : là aussi, les données sont "dans les nuages". Même le code devient une cloud-data entièrement dématérialisée.

19 : 22 - Azure couvre un domaine applicatif assez vaste : Microsoft insiste bien sur l'étendue grandissante du cloud computing.

19 : 21 - évocation de Teams et de son socle architectural. "4,1 milliards de conversations par jour"

19 : 20 - Préambule, notamment, philanthropique concernant le coronavirus et les partenariats - très - nombreux entretenus avec Redmond pour lutter contre l'actuelle pandémie mondiale

19 : 17 - Première conférence de la fin de  journée (entièrement) dédiée à Azure !

18 : 45 - Codespaces est évoqué : il s'agit de pouvoir continuer à développer directement depuis le navigateur (sans quitter Github).

18 : 24 - Windows Package Manager Preview est disponible !

18 : 04 - L'équipe "Hollo", malgré le projet prometteur et simple d'utilisation (cela se passait de commentaires ou d’explications complexes) "Syrinx", remporte la coupe "Imagine" et les 100 000 dollars.


17 : 58 - Trois équipes ont été retenues : "Hollo", "Syrinx", et "Tremor Vision". Une épreuve finale (sorte d'oral) consiste à convaincre que son projet et meilleur, plus utilitaire que les autres) auprès de juges. Syrinx a développé un appareil à enlacer autour du cou pour ceux et celles ayant une déperdition de voix ou ne pouvant plus s'exprimer.

17 : 51 - 100 000 dollars, 50 000 dollars pour les investissements au sein d'Azure et un soutien (conseils, mentorat) de Satya Nadella...

17 : 45 - "Imagine Cup" : un concours made in Microsoft entre étudiants (déjà inscrits) qui se combattent à coups d'innovations technologiques.

17 : 40 - Autre vidéo dédiée à la musique et la créativité. Un des intervenant explique qu'il s'agit "d'une nouvelle frontière" passée pour permettre de jouer "n'importe où dans le monde" : avec le confinement, la technologie permet probablement de démontrer encore plus que le streaming live (optimisé avec une bonne connexion...) permet de jouer à plusieurs et finalement de créer un groupe, un orchestre...

17 : 35 - Une vidéo qui explique que le confinement mondial à permis d'accélérer certains travaux ou études liées à des cancers ou des maladies comme Alzheimer en "identifiant les protéines" responsables. Grâce à la technologie de Microsoft, croisée avec les recherches de Greg Bowman (Folding@home). L'idée est de modéliser (numériquement) les protéines pour tenter de mieux les comprendre.

17 : 32 - Windows est évoqué : "stream your apps"...

17 : 30 - La suite 365 sera également évoquée aux cours de sessions dédiées : 1 milliards "de terminaux actifs Windows 10" usitant Microsoft 365. Sans surprise Microsoft Teams à triplé son nombre d'usagers.

17 : 28 - "95 % du top 500 des fortunes" utiliseraient Azure, toujours selon les chiffres de Microsoft. Azure sera grandement au menu de cette Build 2020. En aparté, Microsoft annonce avoir son propre superordinateur : "le supercalculateur développé pour OpenAI est un système unique avec plus de 285 000 cœurs de processeur, 10 000 GPU et 400 gigabits par seconde de connectivité réseau pour chaque serveur GPU. Par rapport aux autres machines répertoriées sur les superordinateurs TOP500 dans le monde, il se classe parmi les cinq premiers, selon Microsoft. Hébergé dans Azure, le supercalculateur bénéficie également de toutes les capacités d'une infrastructure cloud moderne robuste, y compris un déploiement rapide, des centres de données durables et un accès aux services Azure", selon son communiqué de ce jour.

17 : 25 - Azure est bien sûr évoqué ou encore d'autres outils, ressources pour organiser son développement avec Microsoft : 3,5 M de développeurs, selon les chiffres internes de Microsoft, qui utilisent ses plate-formes. En Mai dernier, il aurait été observé "plus de 70 %" d'augmentation d'utilisation de ces plate-formes. Un regain en terme de popularité, donc.

17 : 20 - Prise de parole par Satya Nadella qui évoque en préambule les défis relevés dans le monde entier et, bien évidemment, par Microsoft qui vante ses ressources ou solutions technologiques comme le Cloud (les jeux vidéos sont évoqués...) pour faire perdurer l'humanité. On bascule assez vite dans les technologies à destination du secteur médical. Enfin, les développeurs sont évoqués comme le nerf de cette guerre "intelligent" au cœur d'un Cloud de plus en plus intuitif.

17 : 11 - En attendant la venue de Satya Nadella, CEO Microsoft, les animateurs de ce live inédit en raison du COVID19 évoquent les moeurs de ces conférences en ligne, notamment le regroupement de nourriture pour ne pas en perdre une miette (côté écran et côté estomac). Entièrement dématérialisée, de nombreuses interactions sociales seront relevées depuis les hubs de commentaires de Microsoft (à côté de la vidéo) ou, encore, depuis les réseaux sociaux.

17 : 00 - Début de conférence en mode plateau TV, talk-show


Comme chaque année, Microsoft organise sa petite sauterie à destination des développeurs. Originalité cette année (en raison du Coronavirus qui sévit encore dans le monde entier), les sessions seront entièrement digitalisées et accessible sur inscription, depuis le site officiel !

 

 

En effet, la keynote d'ouverture et l'ensemble des sessions (pour peut qu'il y ait encore de la place : il fallait réserver, depuis le planning dédié, les sessions convoitées !) seront accessibles depuis le site "Microsoft Build". De là, vous pourrez vous inscrire (avec, entre-autres, un compte hotmail ou outlook existant) et un mail vous sera envoyé avec un numéro d'accès en ligne qu'il faudra conserver.

La conférence d'ouverture démarrera à 17 heures, heure française et l'ensemble du planning est déjà disponible depuis quelques jours. Pour les aficionados francophones, sachez que, tout comme les conférences Google en ligne, pour suivre en direct l'ensemble des conférences il faudra faire nuit blanche jusqu'à 4 heures 30 du matin.

L’événement sera l'occasion, pour la firme de Redmond, d'annonces bon nombre de mises à jour ou d'évolutions sur ses solutions logicielles... A suivre !