"Nous avons presque doublé les capacités-serveur pour WhatsApp" : Facebook rassure sur la gestion de la crise liée au Coronavirus !

Depuis l'apparition du Coronavirus ou COVID-19 couplée, pour certains pays du globe dont la France, à une quarantaine nationale (depuis le 16 Mars 2020, midi, au sein de l'hexagone, sauf cas prévus par l'employeur - dérogation spéciale - ou par l'attestation sur l'honneur à remplir ou à produire manuscritement pour chaque déplacement vital), bon nombre de tâches ou d'action du quotidien sont désormais malmenés pour prioriser, avant tout, sur un effet "retard" de la propagation du virus. Comme bien souvent pour les personnes ne pouvant se déplacer ou ayant une santé branlante (même avant l'épidémie), l'Internet reste souvent un moyen efficace et pratique d'accomplir certaines tâches de la vie courante mais, aussi, de la vie professionnelle. Une problématique bien entendue par l'ensemble des acteurs technologiques poids-lourds comme Facebook qui a récemment annoncé plusieurs mesures dont le doublement des capacités-serveurs pour WhatsApp, pris d'assaut par bon nombre d'utilisateur qui utilisent largement l'outils comme moyen de communication.

 

 

Depuis le 18 Mars dernier, Facebook a largement déployé ces outils en créant, tout comme Twitter, un hub informatif pour le COVID-19 qui permettra à l'utilisateur de faire le point sur les dernières actualités sans avoir à trier, gageons-le, le vrai du faux. A cela, s'ajoute, entre-autres, un doublement des ressources des serveurs gérant WhatsApp avec, pour ceux et celles en proie au doute, une page dédiée officielle.

 

Dans une conférence de presse vocale donnée et retranscrite le 18 Mars, Mark Zuckerberg s'exprime davantage sur l'usage massif de l'application ces derniers jours et les décisions qui ont découlé des évènements sanitaires récents : en effet, alors que le pic ultime réside dans les fêtes de fin d'année (pas uniquement Facebook mais l'ensemble des opérateurs mobiles, par exemple, via le fameux SMS), ce type de pic tend désormais à s'allonger avec la crise du Coronavirus qui se câle, en terme de ressources pour WhatsApp, sur les mêmes besoins mais au quotidien !... un "défi" que le fondateur du réseau social numéro un mondial affirme pouvoir relever sur le long terme : "il ne s'agit pas encore d'une épidémie massive dans la majorité des pays du monde mais si cela était le cas, nous devrions nous assurer de tenir le coup au niveau des infrastructures".

 

En aparté et toujours dans le but de soutenir moralement certains acteurs économiques (au niveau mondial, peu importe le pays), Facebook avait annoncé, depuis hier, la gratuite annuelle (pendant 12 mois) de sa plate-forme "Workplace" permettant de gérer l'inter-connectivité pour les services sanitaires ou gouvernementales assimilés. Bien évidemment, la call avait été l'occasion de subtilement poser la douloureuse mais nécessaire question de la gestion de la data, qui plus est, avec un évènement comme le Coronavirus qui brasse des milliards d'informations sous couverts d'actes louables ou légitimes, du moins : Mark Zuckerberg affirme que "ces ensembles de données agrégées et anonymisées" ne serviront qu'à se concentrer sur "la prévention de la maladie" ou encore "à aider et diffuser des informations"... A suivre !

 

Source : Facebook - 18 Mars 2020 - [MAJ] Coronavirus : outils Facebook et annonces pour contribuer à la gestion numérique de la pandémie mondiale.