Actualités

Huawei : installation par défaut de 70 applications… Android !

Toujours en mode reclus mais pas encore avoué vaincu, le fabricant Chinois s’apprêterait à utiliser une des innombrables stratégies du conquérant Gengis Khan : utiliser les ressources de l’ennemi pour mieux se concentrer sur la domination de ce dernier. C’est en tout cas ce que confirmerait MobileTelefon, un webzine Russe qui aurait assisté (ou, du moins, qui a relayé les propos d’une personne qui y aurait été présente) à une conférence de presse donnée à effectif réduit par Huawei…

 

 

Il s’agira de pré-installer quelques 70 applications Android, un listing qui “variera d’une région à l’autre et correspondra aux 70 meilleurs Google Play”, relate MobileTelefon. La nouvelle est une demie-surprise : le 30 Janvier, on apprenait que la section Autrichienne de Huawei assumait pleinement leur choix d’applications homemade. Un choix, également et de prime abord, forcé, des suites des affaires tendues encore en suspend avec les États-Unis qui n’ont toujours pas signifier à Huawei une autorisation d’exploitation des services Google ; pire : selon Bloomberg, en lieu d’un éventuel accord il s’agirait, plutôt, de durcir encore plus les restrictions dans ce domaine, notamment en interdisant à Huawei, dans un futur proche, tout recours à des fournisseurs Américains dans l’élaboration de ses produits ; plus précisément, par l’entremise d’une augmentation du seuil-limite d’exportation pour le savoir-faire en provenance des États-Unis : de 75 % celui-ci passerait à 90 %… il ne s’agirait donc plus de signer la phase 2 de l’accord actuellement en cours entre la Chine et les États-Unis, fait que confirme le Secrétaire chargé au Commerce (USA), Wilbur Ross : “en l’état actuel des choses, il n’y a aucune intention particulière de le négocier en phase deux“.

 

De gauche à droite : Donald Trump, Président actuel des États-Unis et,
Xi Jinping, Président actuel de la Chine, lors du G20 à Osaka (Japon), le 29 Juin 2019.

 

Nul doute que Huawei a depuis longtemps senti le vent tourner et a, en toute logique, anticiper l’offensive Américaine avec ces applications pré-installées. Coordonnées avec ces propres applications (qui pourront progressivement remplacer les applications Google, en habituant l’utilisateur friand de Huawei à opter pour une autre application, ce qui sera un double-défi…), le fabricant va devoir déployer en quelques mois sa propre solution de services locale à l’échelle mondiale, via les Huawei Mobile Services (HMS) principalement. Et, pour parfaire l’ensemble, rien de mieux que de s’allier avec des concurrents qui, pour le coup, subiront également de plein fouet la politique Américaine : Xiaomi, Oppo ou encore Vivo. Le but : pouvoir proposer une plate-forme pour distribuer (téléchargement), à la manière du Play Store de Google, un ensemble d’applications et d’utilitaires.

 

Reste, toutefois, une ombre au tableau : l’intention hypothétique des États-Unis de soutenir certains concurrents de Huawei en rachetant des parts à Ericsson et / ou Nokia… A suivre !

 

Source : MobileTelefon – 5 Février 2020 – Huawei : installation par défaut de 70 applications sur les prochains smartphones.




  • 50% J'apprécieVS
    50% Je n'apprécie pas
    Pas de commentaire

    Laisser un commentaire

    ;) :zzz: :youpi: :yes: :xmas: :wink: :whistle: :warning: :twisted: :sw: :sleep: :sg1: :schwarzy: :sarko: :sante: :rollol: :roll: :rip: :pt1cable: :popcorn: :pff: :patapai: :paf: :p :ouch: :oops: :o :non: :na: :mrgreen: :mdr: :macron: :love: :lol: :kissou: :kaola: :jesuisdehors: :jap: :ilovesos: :idea: :houra: :hello: :heink: :grumpy: :fume: :frenchy: :fouet: :fouet2: :first: :fessee: :evil: :dispute: :demon: :cryy: :cry: :cpignon: :cool: :cassepc: :capello: :calin: :bug: :boxe: :bounce: :bluesbro: :bisou: :babyyoda: :assassin: :arrow: :annif: :ange: :amen: :D :??: :?: :/ :-| :-x :-o :-P :-D :-? :-1: :+1: :) :( 8-O 8)

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Copyright © Association SOSOrdi.net 1998-2020