Android 11 : déploiement de la Developer Preview 1 ! (pour développeurs et aventureux avant tout...)

Après moultes rumeurs sur la toile et quelques fuites impromptues sur le site officiel de Google (Android), la DP1 est enfin officialisée, depuis le 19 Février dernier !

 

Voici les principales annonces ou fonctionnalités ainsi annoncées, concernant Android 11 :

 

Feuille de route du déploiement d'Android 11,
prévu  en version finale d'ici la rentrée 2020, en théorie !
  • Avènement oblige de la 5G, déjà effective dans des pays précurseur comme la Chine, Google proposera une optimisation de son système mobile pour cette connectivité qui devrait vraisemblablement équiper, d'ici mi voire fin 2020, certains smartphones sur le sol Français. Deux APIs seront prévues sous Android 11. D'une part, une API mesurant dynamiquement la connexion pour permettre, quand cela est possible, d'augmenter le débit, par exemple, d'une vidéo pour maintenir un fullHD ; d'autre part, une API mesurant la bande-passante, afin de vérifier en continu cette constante-réseau sans, justement, passer par le réseau ;

 

  • Les mœurs - technologiques - évoluant, le système s'adaptera aux écrans souples et terminaux mobiles avec des encoches ou "barre" d'écrans assimilées via certains APIs dédiées. Cela permettra de gérer les écrans externes, secondaires ou encore en mode borderless ;
  • Interactions-utilisateurs et partages : des "bouts" ou raccourcis de conversations depuis le menu des notifications (dont ces dernières pourront accueillir, en réponse, une image, directement depuis ce chemin), amélioration de "bubbles" (déjà évoqué sous Android 10, ex-"Q") qui permet, également, de garder un œil sur sa conversation en cours, depuis l'écran d'accueil avec la dernière réponse de l'interlocuteur entre-autres ;
  • L'API Neural networks passe en version 1.3 sous Android 11 : il s'agit d'optimiser et configurer le machine learning ;

 

  • Permission unique : l'an dernier, Android 10 (Q) permettait de gérer les permissions par application en proposant trois choix : "permettre tout le temps", "permettre uniquement lors de l'utilisation de l'application" ou "refuser". Comme illustré ci-dessus, la permission sera encore plus permissive ou, pour l'application en question, plus stricte : en lieu de "permettre tout le temps", l'option "seulement cette fois" sera proposée ;
  • Amélioration de "scoped storage", une fonctionnalité d'imbrication sécuritaire pour le développement d'application(s) grosso modo où via des "collections" ou types de fichiers, médias, les permissions pourront être apposées ainsi par section ou type de fichiers. Ce cloisonnement de permissions via un accès lecture / écriture à la carte est bien évidemment repris sous Android 11 avec de nouvelles fonctions / API ;
  • Amélioration de la compatibilité biométrique qui compte désormais "trois types d'authentificateur avec différents niveaux de granularité" (comme pour les papiers à dessin, au toucher !) allant du fort au faible. L'ensemble est annoncé comme allant obligatoirement de pair avec les APIs BiometricPrompt qui sont compatibles pour les versions antérieures à Android 11 depuis AndroidX, au besoin pour les développeurs ;

 

  • Avènement du BlobStore manager, un centre pour gérer les objets ou fichiers volumineux (blob). A la manière (triviale) de la banque Pokémon, l'utilisateur pourra switcher entre plusieurs applications tout en ayant un espace commun dédié pour faire transiter les données importantes en terme de taille ;
  • Facilité de gestion au niveaux des papiers d'identité et autres documents identifiants une personne (passeport, permis de conduire, carte d'étudiant(e)...) qui posséderont bientôt, également, un espace commun dédié. On pense, notamment au cas de certains services en ligne bancaires ou monétaires qui demande une identité "validée" : ici, l'idée est d'avoir numériquement sous le bras une facilité d'accès à ces documents (avec probablement un macaron ou une apposition numérique du genre, imaginons) pour éviter de devoir scanner sempiternellement les même documents et souvent mal... Une fonctionnalité intéressante mais qui soulève, comme à chaque fois, le lièvre de la question sécuritaire. Google explique donner "plus de détails bientôt" ;
  •  Intégration de 12 nouveaux modules au sein des mises à jour potentielles - techniques, donc - du Play Store, qui comptera un total de 22 modules dans ce domaine ;

  • Évoqué dans les rumeurs, "App compatibility" sera bien au programme d'Android 11 : le but étant simple, à savoir pouvoir permettre aux développeurs de parfaire une mise à jour majeure ou dense sans trop faire de manipulation éprouvante ou fastidieuse. Via un menu dédié dans les options du système, il suffirait, tout simplement, d'activer ou non la veille de mise à jour pour certaines APIs... Et c'est tout !

 

  • Amélioration de la prise en charge du Wi-Fi, notamment via la mise à jour de l'API WifinetworkSuggestion ce qui permettra de vérifier régulièrement les différents points de connexion possible... avec, à nouveau, un établissement ou non de permissions à ce niveau (pour éviter d'automatiquement, par exemple, se connecter à un point non sécurisé, comme les Wi-Fi publiques qui peuvent être vecteurs d'aspiration de données) ;
  • Jamais facile de prendre le bon cliché ou la bonne vidéo (surtout quand l'autre personne reste pendant 5 bonnes minutes figés, le temps de bien trouver toutes les options...), Android 11 permettra à l'utilisateur de reprendre un peu la main sur ces moments savoureux en instaurant une sorte d'option "ne pas déranger" au sein des enregistrements médias photos-vidéos : certaines APIs permettront ainsi d'enlever les bruits de sonnerie et de notifications-système entre-autres pendant ce type d'utilisation du terminal mobile sous Android. D'autres fonctions s'ajouteront comme la prise en charge des modes "bokeh", des fichiers HEIF (l'alter-animation du GIF, en API) ou encore des APIs pour les formats d'images gérés via NDK, pour des traitements ou usage un peu plus poussé par la suite du média donné ;
  • Intégration de nouvelles configurations pour optimiser les modes relatifs à la latence basse (low latency) : Google évoqué sans détour un usage principal pour le gaming. On pense en toute logique au cloud-gaming ou le jeux vidéo en streaming actuellement en plein essor.

 

Pour télécharger cette DP1 (qui, pour rappelle, est une bêta : fortement conseillée pour les développeurs ou les test(-eurs / -euses) aguérri(e)s en la matière : n'utilisez bien évidemment pas votre terminal mobile d'usage courant, du quotidien !), il suffit de posséder un Pixel (2, 2XL, 3, 3 XL, 3a, 3a XL, 4 ou 4XL) depuis la page dédiée officielle à l'image "flash" d'Android 11... A suivre !

 

Source : Blog Android Developers - 19 Février 2020 - Android 11 DP1 : mise à disposition de l'image pour les smartphones Pixel.