Smart potato ou l'objet connecté provoc' du CES 2020 ! (son créateur s'en "Baldeck"...)

Alors que le CES bat encore son plein jusqu'à ce soir (un article reviendra plus en détails sur cette édition 2020), certains inventeurs osent tout, quitte à ringardiser ou à remettre en question le concept technologique de salons tels que le CES, entre-autres... C'est le cas de Nicolas Baldeck qui, accompagné de sa pomme de terre connectée à voulu montrer que, parfois, il n'y avait rien à voir !

 

Nicolas Baldeck.

Comme confié au webzine Les Numériques, il s'agissait de faire un joli pied de nez à la Française et, donc, avec humour, en se moquant des technologies IoT : "Je me suis dit : Je veux venir au CES avec une patate et je vais postuler.” J'ai rempli le formulaire de base. Je ne suis pas passé par la French Tech, car je ne voulais pas être mêlé aux affaires d'argent public. J'ai donc postulé directement en remplissant le formulaire. À la première question, “décrivez votre start-up", j'ai tout bêtement présenté la Smart Potato, “un assistant personnel connecté avec IA et cloud”. La deuxième question du formulaire faisait suite au scandale de l'année : “Êtes-vous un sex toy ?” (l'année dernière, un sex toy connecté jugé “immoral” avait été banni du CES, ndlr) Après cela, j'ai reçu un message : “Super ! Vous pouvez participer au CES. Entrez votre numéro de carte bancaire.” Ça m'a coûté 1 000 $ pour le stand et environ 4 000 $ pour le voyage. À partir de ce moment-là, il n'y avait plus de retour en arrière possible. Il fallait créer. Cela a donc stimulé ma créativité. J'ai étudié ce petit objet électronique qui fonctionne. Croyez-le ou non, ce n'est pas que du buzz, c'est une vraie technologie. Il y a dedans un circuit d'énergie hardvesting avec deux métaux différents".

 

 

Ne vous y trompez pas : derrière tout cela, un certain cahier des charges a bel et bien été accomplit puisqu'en tant qu'exposants, outre les diverses questions originales, le créateur de la smart potato a diffusé un communiqué de presse, une vidéo explicative sur Youtube ainsi qu'une campagne participative sur Indiegogo ! Au sein de cette dernière initiative, quelques détails techniques sont fournis, pour la forme : une puce permettant de communiquer avec la patate en Bluetooth et grâce à l'IA... une pointe d'ironie qui fait le leitmotiv principal de ce concept : "quand certains ont commencé à dire “je mets une puce Bluetooth et ça devient une innovation, là je suis devenu sceptique. Je ne suis pas venu avec ma Smart Potato pour me moquer, mais davantage pour apporter un point de vue nouveau".

Il s'agit-là d'une manière de dénoncer humoristiquement les produits IoT basés sur presque tout les objets du quotidien (lunettes, sonnerie de porte, télécommande, brosse à cheveux, brosse à dents...) ; une manière que certains artistes affectionnaient, notamment au sein du pop-art, entre-autres, avec la société de consommation... A suivre !

 

Source : Les numériques - 9 Janvier 2020 - CES  2020 : smart potato, la pomme de terre connectée IoT qui se joue du salon !