Fusillade Pensacola : Apple à nouveau sollicité par le FBI pour déverrouiller des iPhone ! (San Bernardino reloaded...)

Après l'affaire San Bernardino, l'histoire - et les morts, malheureusement... - se répète : suite aux fusillades du 6 Décembre 2019 au sein de la base aéronavale de Pensacola (Floride, États-Unis), le FBI fait de nouveau appel à la pomme verte pour tenter de dévérouiller deux iPhone...

 

 

Ahmed Mohammed al-Shamrani, qui était venu pour effectuer une formation sur cette base militaire est accusé d'avoir tué trois personnes et plusieurs blessés. Si le suspect a été éliminé par des snipers, le FBI veut analyser les contenus de ses iPhone. Gracieusement, la firme Californienne s'est soumise, une fois de plus, à l'exercice : "nous avons le plus grand respect pour l’application de la loi et avons toujours travaillé en coopération pour aider dans leurs enquêtes. Quand le FBI nous a demandé des informations concernant cette affaire il y a un mois, nous leur avons donné toutes les données en notre possession et nous continuerons à les soutenir avec les données dont nous disposons", a t-elle confiée à NBC News, suite à la lettre du FBI envoyé à son intention, le 6 Janvier dernier.

Une collaboration mais limitative, du côté d'Apple qui, en tant que constructeur-concepteur ne peut, du moins pour l'heure, être contraint d'aller au-delà de ses propres limites techniques : San Bernardino avait conduit à une vaste polémique avec, au final, un accès total à l'iPhone du suspect de l'époque ; une "dérobade" sécuritaire qui se repète(ra) ?... A suivre !




  • Mots-clef: , , ,