5G : la pluie, un obstacle qui atténue l'onde millimétrique ! (minimillimétriquement...)

Alors que 2020 a été sempiternellement annoncée comme l'année d'introduction de la 5G en France (quand d'autres pays comme la Chine l'ont déjà officialisé en terme d'exploitation, par exemple), certaines limites à son bon fonctionnement pointent déjà le bout de leur nez avant-même la technologie elle-même : les conditions météorologiques.

 

 

Détails infime et pourtant essentiel contre lequel, fort heureusement, l'être humain ne peut rien, le temps, certes prévisible, reste incertain et nous dépendons de chaque évènement saisonnier pour organiser la vie au quotidien. La connectivité comme la 5G serait, également, soumise aux mêmes règles, selon les propos de  la société HD Rain rapportés par LesNumériques : "Au moment de traverser une averse, les gouttes d'eau absorbent une partie du signal. Plus la fréquence de l'onde est haute, plus elle se trouve atténuée. Et à l'inverse, l'atténuation diminue avec la fréquence. La 4G, beaucoup plus basse en fréquence que la 5G (autour des 2 GHz, NDLR), n'est quasiment pas atténuée. La télé satellite, aux alentours des 11 GHz, montre une atténuation sensiblement plus élevée", explique ainsi François Mercier, en charge du projet de prédiction (IA) météorologique au sein de la start-up Française créée depuis Mai 2018.

L'onde millimétrique (entre 30 et 300 GHz) est exploité ou exploitable, par défaut, dans un environnement restreint intérieur ou, ici, en extérieur mais, là aussi, de manière limitée, ne serait-ce que pour les raisons évoquées dans le paragraphe ci-avant. En plus de la pluie (voire de la neige) et sauf si un répétiteur d'ondes sera envisagé (?) pour maximiser les ondes (ce qui, côté santé, serait un gros moins...), leur diffusion, le système millimétrique apparaît encore à parfaire pour stabiliser une 5G qualitative honorable. Le CES devrait, notamment, dévoiler les avancées mondiales dans ce domaine... A suivre !

 

Source : Les Numériques - 2 Janvier 2020 - 5G : les limites du temps météorologiques.