Projet Silica : stocker des médias sur... du quartz ! (comme une diapo')

L'essai n'est pas nouveau et pas, non plus, Américain : entre 2012 et 2016, le fabricant Hitachi s'était essayé, avec succès, à enregistrer et lire un contenu sur un support quartz via quelques 2 mm d'épaisseur. Le 4 Novembre dernier, la branche Ignite de Microsoft, à travers son projet Silica, a enfin pu atteindre une prouesse semblable !

 

 

Comme indiqué dans son communiqué, ce premier PoC (proof-of-concept) combine l'intelligence artificielle (deep learning) et la technologie de gravure au laser pour ainsi stocker le film Superman (1978) sur une plaque de quartz mesurant 7,5 cm x 7,5 cm x 2 mm. Au final, pas moins de 75,6 Go de données sont ainsi stockées.

 

Tout comme son concurrent Hitachi, un des buts de ce type de stockage est la conservation ultra-longue durée des données : "Une chose importante que nous voulions éliminer est ce cycle coûteux de transfert et de réécriture des données vers la génération suivante. Nous voulons vraiment quelque chose que vous pouvez mettre sur le marché pendant 50, 100 ou 1000 ans et oublier jusqu'à ce que vous en ayez besoin", explique Ant Rowstron, directeur-adjoint de la branche Anglaise (Cambridge) de Microsoft Research, en partenariat direct avec le projet Silica par le biais de l'Université de Southampton. Une autre manière de stocker des données peu consultées ("cold data") mais qui doivent rester en l'état et accessible, au besoin. L'équipe donne en exemple, entre-autre, des épisodes de Friends - pour les fans du genre - qui voudraient léguer cet héritage télévisuel pour la génération suivante...

Le support est "étonnamment dur à détruire" et résisterait à 500 degrés. Mieux que des mots, le reste est expliqué en image (cf. ci-dessus)... A suivre !

 

Source : Microsoft - 4 Novembre 2019 - Projet Silica : premier PoC d'un film gravé sur quartz.