Joy-Con drift : Nintendo répond...tout en détours (glissement sans frénésie franche) !

Il y a quelques jours, l'UFC-Que-Choisir mettait à nouveau le nez de Nintendo dans son épineux problème matériel lié au joystick du JoyCon qui serait défaillant au sein de certains modèles de Switch et Switch Lite et qui, au-delà de la garantie, serait ainsi facturé 45 euros (plus 15 euros si la prestation ne pouvait convenir à l'utilisateur du fait de son refus, par exemple). Le PDG de la branche Américaine du groupe, Doug Bowser (oui, comme le méchant dans les jeux franchisés Mario), a répondu à cette tourmente francophone qui se profile à l'horizon ; tout en retenu.

 

De gauche à droite : Bowser de la franchise Mario et,
Doug Bowser, PDG actuel de Nintendo U. S..

 

En effet, à l'occasion d'une interview accordé à TheVerge.com, le dirigeant de Nintendo U. S. s'est exprimé sur le sujet : "Notre objectif est, plus que jamais, de créer des produits de qualité et des produits qui garantissent aux joueurs une excellente expérience [...] nous recherchons continuellement des moyens d'améliorer nos produits au fur et à mesure que nous avançons, mais au final, nous souhaitons que les consommateurs vivent une expérience plaisante. Et si ce n'est pas le cas, nous les encourageons à contacter nos groupes de support-client et nous ferons de notre mieux pour les aider".

En aparté, les fans de la gamme 3DS seront ravis d'apprendre que, finalement, non, la console de poche ne sera pas (encore) morte : le support courra "jusqu'en 2020". Gageons que Nintendo saura adapter un tel revirement pour la défaillance matérielle des JoyCons, en offrant, au-delà de la garantie légale, un remplacement entièrement gratuit de ce type d'accessoire ; faute de pouvoir le réparer en déployant une nouvelle version matérielle (?)... A suivre !

 

Source : TheVerge - 7 Novembre 2019 - Doug Bowser : Interview.