Trottinette électrique : une amende en cas de stationnement sur un trottoir ! ("T" comme trottoir)

Avis aux intrépides ou adeptes de la trottinette électrique : depuis le 30 Juillet et selon le BO de Paris, les engins à "flotte mobile" (ou VAE, pour Vélos à Assistance Électrique), en plus déjà des moyens de transport du même acabit (cela peut aussi être une trottinette sans moteur, au même titre qu'un vélo ou un scooter, autre sujet brûlant dans la capitale Française...) ne pourront plus légalement stationner sur un trottoir ou un bout de trottoir, au risque d'avoir une amende forfaitaire. Ils sont considérés comme "stationnement gênant".

 

En complément avec les règles de circulation édictées par le Gouvernement et qui seront, elles, applicables dès Septembre 2019, si l'usager se risque a ignorer cette nouvelle règle, il encoure 35 euros d'amende, voire 135 euros pour rouler sur le trottoir ou encore 1 500 euros, pour les irréductibles qui voudraient rouler à plus de 25 km / h... sur le trottoir...

 

Avec les nouvelles évolutions subies par ces engins nomades et pratiques (certains modèles peuvent même se plier dans un sac !), la loi a dû s'adapter, même si cela a été très tardif : en plus d'un manque certain de respect envers les piétons, certain(e)s n'hésitent pas à se faire leur propre appréciation de la situation en frôlant parfois les piétons, comme on négocierait des virages sur une piste de ski.

Fort heureusement, la ville de Paris s'est enfin doté d'un arsenal réglementaire pour juguler ces deux roues qui vont même parfois jusqu'à couper des priorités... à des voitures. Seront concernés, outre les trottinettes électriques, les monoroues, les gyropodes ou encore les hoverboards : les EDP (Engins de Déplacement Personnels)... A suivre !

 

Source : Bulletin Officiel de Paris du 30 Juillet 2019 (numéro 60).