"Nous avons désactivé les chats affectés" : Facebook confirme la faille dans Messenger Kids !

Relayée par The Verge et non par communiqué officiel usuel du réseau social, l'information a de quoi surprendre : en toute discrétion, Facebook a corrigé un bug au sein de l'application Messenger Kids, qui permettait à une personne, même avec le filtre parental actif et bien configuré, de parler à l'enfant...

 

 

The Verge met en lumière un modèle de mail envoyé "la semaine passée" à l'ensemble des utilisateurs-parents :

"Bonjour [PARENT],

Nous avons constaté une erreur technique qui a permis à l’ami de [ENFANT] de créer une discussion de groupe avec [ENFANT] et un ou plusieurs amis approuvés par le parent de [AMI]. Nous voulons que vous sachiez que nous avons désactivé cette discussion de groupe et que nous nous assurons que de telles discussions ne seront plus autorisées. Si vous avez des questions sur Messenger Kids et sur la sécurité en ligne, visitez notre centre d'aide et les contrôles parentaux de Messenger Kids. Nous apprécierions également vos commentaires".

Aucune information officielle de Facebook qui a, toutefois, réagit brièvement aux propos relayé médiatiquement : "nous avons désactivé les chats affectés et fourni aux parents des ressources supplémentaires sur Messenger Kids et sur la sécurité en ligne". Reste à savoir depuis quand date une telle vulnérabilité quand on sait que l'application à été crée fin 2017, en réponse à la loi Américaine COPPA (Children's Online Privacy Protection Act) de 1998 visant à protéger les mineurs de moins de 13 ans... A suivre !

 

Source : The Verge - 22 Juillet 2019 - Facebook : faille dans Messenger Kids (filtre parental inopérant).