"Ce n'était pas une attaque" : CloudFlare s'exprime sur les causes de l'erreur 502 !

Éventuelle réminiscence de l'incident de Mars 2017 ou simple bégaiement technique impromptu, CloudFlare fait à nouveau parler de lui : le 2 Juillet, certains sites passant par le réseau de distribution de contenu (CDN) ont eu un blackout de 30 minutes avec une jolie page-erreur 502.

 

Dans son communiqué et dans un premier temps, l'équipe généralise en pointant principalement un problème de "déploiement-logiciel incorrect annulé" à 15 h 42 (heure Française) ce qui a provoqué une forte hausse (pic) du processeur et, donc, un dysfonctionnement temporaire du service dans son entier. Peu après, Matthew Prince, directeur général du service, a communiqué plus en détails et sur Twitter en expliquant qu'un processus de pare-feu (règle) a causé une surcharge et la fameuse erreur 502.

 

 

"Une de ces règles contenait une expression régulière qui faisait que le processeur atteignait 100% sur nos machines dans le monde entier. Ce pic de 100% de la part du processeur a provoqué les 502 erreurs constatées par nos clients. Dans le pire des cas, le trafic chutait à 82 %", a t-il été expliqué sur le blog de CloudFlare, en guise de mise à jour du communiqué initial. L'ensemble est revenu à la normal à 16 h 52 (heure Française)... A suivre !

 

Source : CloudFlare - 2 Juillet 2019 - Erreur 502 pendant 30 minutes dûe à un pic du processeur (règle pare-feu : expression régulière).