Booth babes et sex-tech : ce qui changera pour la prochaine édition du CES en 2020 !

L'an dernier, les start-ups qui avaient osé commercialiser ou présenter des produits de type sex-toys avaient eu la désagréable expérience de ne pouvoir accéder aux mêmes conditions de vente et de présentation qu'une start-up de marchandises ou de solutions de services. Comble de l'inégalité (chronique) hommes-femmes, une conceptrice de sex-toys connectés s'était vu retirer son prix du CES du fait que, selon le règlement de l'époque, le produit était considéré comme "immoral, obscène, indécent ou profane"... Si depuis le 10 Janvier de l'eau à coulé sous les ponts, il n'en reste pas moins qu'en prévision d'un salon technologique serein et, pensons-le, égalitaire et éthique, les organisateurs du CES veulent rattraper leur bévue en mettant à jour certaines règles du salon ; et, pour certaines, seulement pendant un an...

 

 

Dans un communiqué formel du 16 Juillet dernier, il est ainsi notifié deux grands changements : d'une part, concernant la "sex-tech" : en guise de version grandeur nature d'essai d'un an, le salon accueillera dans les mêmes conditions que les autres exposants, les start-ups de ce marché intime, dans la section "santé et bien-être". Il est indiqué que les produits devront avoir un concept novateur et intégrer une technologie "nouvelle ou émergente". D'autre part, concernant la tenue vestimentaire de certaines "hôtesses" d'accueil (exclusivement des femmes : on notera qu'il n'y a jamais ou rarement des "hôtes" d'accueil de ce type...), le filtre est restreint, avec une interdiction de s'habiller de manière indécente (il s'agit, grosso modo, de "rabatteuses", à la manière des entrées de boîtes de nuit dans certaines régions) ou, du moins, de se vêtir sans exposer de manière exagérée certaines parties de son corps, tout comme les habits suggestifs. Enfin, le communiqué rappelle que la pornographie est tout simplement interdite dans les allées du salon.

Il faudra bien évidemment suivre la prochaine édition pour voir si, enfin, dans un salon aussi renommé que le CES, l'égalité des sexes connaîtra enfin sa première victoire jouissive du genre... A suivre !

 

 

Source : CES - 16 Juillet 2018 - Mise à jour du règlement pour l'édition 2020.




  • Mots-clef: ,